JYVA’ZIK en toute harmonie

Les membres de Scènes belges se sont régalés cette année au Jyva’Zik. Du rock énergique de See U Soon vendredi jusqu’au set électro de Fonograf samedi, tout était là pour passer un bon moment en famille, entre amis et entre artistes ! Impossible de s’y ennuyer, il y a toujours quelque chose à faire : entre les concerts (et l’affiche était de qualité !), les divers spectacles sur la petite scène et sur le site complet du festival, les nombreux endroits prévus pour la détente entre amis, les pizzas à manger sans perdre la mozzarella fondue, choisir la sauce dans son burger, regarder les enfants faire des roulades plus ou moins maîtrisées, guetter la venue et le départ des artistes, visiter les différents stands, … Bref, il y avait de quoi faire !

Mais ce que Scènes Belges a adoré au-delà de l’ambiance en général et de l’affiche c’est la décoration ! On a rarement vu un festival autant décoré et avec bon goût ! Les piments et les ampoules dans les arbres, les différentes affiches placées un peu partout, les dessins, … Tout était décoré et tout était beau ! Bravo à l’équipe de designers !

Pour revenir à l’affiche, point d’orgue d’un festival. Notons l’ouverture énergique de SeeUSoon devant un public peu nombreux (il est encore tôt) mais conquis, le ton toujours décalé de David Bartholomé alliant nouveaux et anciens tubes (mélange entre son dernier album solo et quelques tubes de son groupe Sharko), les chansons et le look torturés de Soan, l’énergie débordante de Cali même en duo piano-voix plus intimiste avec Steve Nieve (pianiste réputé qui a bossé notamment avec David Bowie, Elvis Costello …), l’ambiance de Dan San, les textes percutants et drôles d’Antoine Hénaut, …

Chaque artiste, chaque groupe a amené son petit quelque chose sur la scène du Jyva’Zik.

Enfin bref, de quoi finir en beauté cette saison des festivals sous les quelques derniers rayons de soleil de cet été.

Écrit par Patricia Herens