Du Rock Belge et Indie Ă  Dour

La news est toute chaude, le festival de Dour balance une nouvelle poignée de noms !

Les artistes indie et les belges sont à l’honneur mais pas que !

On dĂ©bute cette annonce avec les ingĂ©nieux The Horrors qui prĂ©senteront cet Ă©tĂ© leur quatrième album prĂ©vu pour septembre. On enchaĂ®ne avec Two Gallants et leur pulk (contraction de punk et de folk) qui insuffleront sur Dour un vent de libertĂ© venu tout droit de San Francisco. La musique du trentenaire fou Dan Deacon prendra une ampleur imprĂ©vue et jouissive jusqu’à ce que la scène et le public ne fassent plus qu’un. The 1975 se chargeront quant Ă  eux d’apporter le soleil, la Californie, le sable chaud et les jolies demoiselles sur la Plaine de la Machine Ă  Feu.

The Van Jets balanceront leur rock’n’roll et leur glam rock tandis que Superlux prĂ©senteront sur la scène du Festival de Dour leur tout nouvel album dans un univers diffĂ©rent mais non moins dansant ! Inventif et sincère, Piano Club nous emportera avec ses mĂ©lodies envoĂ»tantes, lĂ©gères et enjouĂ©es pendant que la pop acide complètement salace de We Are Enfant Terrible garantira un moment sauvage. Avec leur musique aux accents de rock belge et d’underground US, les Parisiens d’Exsonvaldes pourraient ĂŞtre de ces groupes adulĂ©s des jeunes filles en fleurs. Et pour les dirty girls, direction les abysses pour dĂ©couvrir les sons lourds et dĂ©bordants de noirceur d’AmenRa.

ExcitĂ©s par les annĂ©es 70, le hard rock et Black Sabbath, Kadavar embraseront Dour avec leur parfaite maitrise du psychĂ©dĂ©lisme ! Loin du kitsch infâme auquel se livrent les groupes suĂ©dois lors des cĂ©rĂ©monies de l’Eurovision, Holograms fait dans le rock, celui qui cogne, celui qui fait du bruit, celui qu’on aime. De mĂŞme, du cĂ´tĂ© de Le Prince Harry qui dĂ©livreront un synth-punk et un wave’n’roll incisif ! Rien Ă  voir avec Pale Grey, bonbon sucrĂ© qui fond sous la langue, vĂ©ritable friandise interdite mais qu’on savoure avec malice. Parole de dourien, on prĂ©dit dĂ©jĂ  un grand avenir aux Bruxellois de Paon. A ne rater sous aucun prĂ©texte ! Tout comme Recorders, d’ailleurs, qui dĂ©verseront une atmosphère enivrante. Pour qui aime la violence des sons et des sens, Raketkanon vous comblera de plaisir. Avec une gratte un peu perchĂ©e qui n’en fait qu’Ă  sa tĂŞte, une batterie tout aussi schizophrène et une atmosphère rĂ©tro, Robbing Millions sont fascinants.

Hudson dĂ©ploie un subtil mĂ©lange pop revĂŞche et de rock noisy, une musique Ă  la fois envoĂ»tante et sombre. Billions Of Comrades inondera l’assistance de sa musique sur-vitaminĂ©e et sautillante. On se remuera les gambettes aussi sur la techno-variĂ©tĂ© de Salut c’est cool. A dĂ©couvrir ou Ă  redĂ©couvrir, Hugo Freegow distillera selon son humeur des jerks atomiques, du reggae 8-bit, du gabber musette ou d’autres cocktails tout aussi improbables. Beatmaker Ă  tendance camĂ©lĂ©on, Cupp Cave ravage chaque dance-floor oĂą il se produit. On t’attend Cupp !

http://www.dourfestival.be/fr/

IFrame

Écrit par Bernard Herens

Bernard Herens