Lever de soleil sur le nouvel album de Patrice

Ă€ l’occasion de la sortie de son dernier album, The Rising of The Son, Patrice a offert Ă  ses fans une tournĂ©e de concerts peu commune. Durant tout l’étĂ©, l’artiste allemand, maĂ®tre de son propre style, qu’il a baptisĂ© lui-mĂŞme le «sweggae», s’est prĂ©sentĂ© en sessions acoustiques dans les rues de grandes villes, telles que Paris, Berlin, New York, Lyon ou encore Cologne. Le tout de grand matin, afin de profiter du lever du soleil sur des lieux aussi mythiques que le SacrĂ©-Coeur ou le pont de Brooklyn ! Rien que ça… Le 26 septembre, c’était au tour de Bruxelles d’accueillir les bras ouverts ce concept original.

Jeudi matin, 7h15. De nombreuses personnes affluent par petits groupes sous les Arcades du Cinquantenaire pour s’agglutiner autour d’un ampli et d’une chaise qui semblent égarés sur la pelouse du parc. La foule est hétéroclite. Les uns, en costard-cravate, ont l’air de faire halte sur le chemin du boulot, les autres, une bière à la main, terminent ce qui semble être une très longue soirée. Etrange mélange d’ambiance et surprenant brassage olfactif, l’odeur du café se mêlant aux volutes âcres de cannabis s’échappant ci et là d’une masse incongrue de spectateurs matinaux. Mais qu’ils terminent leur journée ou qu’ils ne fassent que la commencer, tous attendent avec impatience Patrice, qui pointera le bout de son nez avec une petite demi-heure de retard sur le programme.

Et le succès est au rendez-vous ! C’est plus de mille personnes qui se sont assises sur la plaine du Cinquantenaire, en cercle autour d’un Patrice Ă  leur merci, haussant les sourcils en guise d’étonnement en arrivant devant l’imposant parterre de fans. Durant près d’une heure, l’artiste allemand nous a gratifiĂ© d’un set mĂŞlant nouvelles compositions et anciens tubes, relevant le dĂ©fi de faire chanter et danser – timidement peut-ĂŞtre, mais tout de mĂŞme – une foule tombĂ©e du lit. Il ne s’interrompra que pour tenter d’apercevoir un lever de soleil farouche, apparaissant subrepticement entre les arches de l’arc de triomphe, perçant difficilement la couche opaque de nuages. Mais qu’importe ! Puisque le “sweggae-man” nous a offert un formidable moment de plaisir insolite que nous ne sommes pas prĂŞt d’oublier. Avec ce concept acoustique, Patrice est plus proche que jamais de son public…

L’album The Rising of The Son est dans les bacs depuis fin août et nous ne pouvons que vous conseiller de vous jeter dessus sans plus attendre. Patrice s’y est entouré de nombreux invités de renom tels que Selah Sue, Cody Chesnutt, Busy Signal, Don Corleon et Ikaya. Comme à son habitude, il abolit une fois de plus les frontières musicales et nous sert un son multi-culturel très équilibré, aux influences aussi riches que variées, incluant des titres groovy à souhait qui risquent bien de vous rester au creux de l’oreille.

Notre interview exclusive de Patrice en cliquant ici !

Écrit par Jonathan Piroux

Jonathan Piroux

Reporter