Sous le soleil des Girls in Hawai

« Solaires », tout simplement. C’est le premier adjectif me venant Ă  l’esprit Ă  l’Ă©vocation du concert des « Girls in HawaĂŻ » Ă  Namur.

Durant presque 2 heures, les GIH nous ont offert un set d’une puissante maturitĂ©, dans le cadre luxueux du théâtre namurois. Un concert nerveux, carrĂ©, lèchĂ©, organique, au plaisir communicatif. Un vrai concert rock, Ă  l’image des guitares « Telecaster » qu’ils empoignent tout au long du show.

On ressent leur plaisir d’ĂŞtre lĂ , en phase avec leur public, enfin en paix avec eux-mĂŞmes. Les passages calmes alternent avec des moments plus nerveux, jusqu’au final explosif, trash et dĂ©jantĂ©. Les voix, en douces harmonies vocales, sont justes et posĂ©es, paraissant moins flottantes, mieux assurĂ©es que ce qu’il nous avait Ă©tĂ© donnĂ© d’entendre lors de la retransmission sur les ondes du concert de l’AB.

L’essentiel des 3 albums est passĂ© en revue, voire plus puisque le groupe nous sert l’un ou l’autre morceau Ă©cartĂ© au mixage. Ajoutons Ă  cela quelques traits d’humour Ă  l’adresse du public, tout heureux d’ovationner le bondissant claviĂ©riste namurois du groupe.

A l’aube d’une longue tournĂ©e europĂ©enne faisant suite aux dates belges (sold out !),  GIH me semble actuellement le meilleur groupe wallon, dans ce style rock caractĂ©ristique, dans les sons et la composition, d’une belgitude qui fait plaisir.

Girls in HawaĂŻ est de retour, nous emportant au sommet de l’Everest, et c’est vraiment une bonne nouvelle !

Écrit par Eric Beaujean