Status Quo au Lotto Arena : Attention légende

Le Lotto Arena d’Anvers se mettait à l’heure de la légende en accueillant le mythique groupe Status Quo. On attendait beaucoup de ce groupe rock rare et incontournable. Une légende qu’il ne fallait pas rater et pourtant le début de la soirée laissait craindre le pire, du côté du public qui semblait ne pas être prêt à se déchaîner. 

Après une première partie extrêmement calme et peu interactive, on sentait le public impatient d’accueillir ses idoles. A observer les spectateurs, on comprend très vite qu’il s’agit d’un parterre de vrais fans.
Les lumières s’éteignent et une clameur monte très rapidement. Le rideau tombe, découvrant un mur d’ampli du plus bel effet rock and roll.
Bien sûr, le groupe n’est plus tout jeune, bien sûr les morceaux joués ce soir sont classique mais il est indéniable que ces musiciens n’ont pas l’âge de leurs artères. Ils savent encore comment enflammer un public. Avec un morceau comme « Better Way », les spectateurs ne forment qu’une seule vague, ondulant et sautant au même rythme comme aux plus belles heures de gloires du groupe.

Le concert est extrêmement bien préparé, les choses sont très carrées et posées.
On peut presque regretter le manque de spontanéité malgré les deux interventions de leur invité. Est-ce parce que le premier morceau de ce dernier (à l’harmonica) était quasi inaudible sur le solo de guitare ou parce que le public n’était pas là pour ça mais on sent que ces deux « surprises » ne représentent pas pour les vrais fans un plus par rapport au répertoire de leurs idoles, un peu dommage mais compréhensible.
Le public est de plus en plus impliqué, la chaleur monte, les chansons sont reprises en chœur. Une ambiance des grands soirs ce soir au Lotto Arena.

On pourra regretter la sortie de scène un peu rapide et abrupte, le rappel un peu court, malgré un public chantant comme un seul homme sur le refrain et un « Bye bye Johnny b good » à la limite de la fusion.

Il est 22 heures 30, les lumières se rallument sur un public qui en redemande, battant des mains et sifflant. Malheureusement, il n’y aura pas de second rappel. Le groupe ne reviendra plus sur la scène.

Le public est néanmoins ravi du show, puissant et rock à souhait. La légende était à la hauteur des espérances et des attentes. Les fans sont comblés, les autres avouent qu’il s’agissait d’un très bon moment musical, d’un concert de très haut vol.
Le rock and roll classique reste donc une valeur sûre pour le plus grand plaisir des amateurs de bons décibels.

 

Jonathan Boucquey et Christelle Cotton

Écrit par Jonathan Boucquey