« La Planque », nouvel EP Roots et Frenchy des Dalton Télégramme

Ils sont quatre ; liégeois, ont un look résolument inattendu et porteurs de plusieurs récompenses dont le prix TV5 Europe acoustique. C’est forts d’un premier EP (« La Cavale ») que les Dalton Télégramme avaient arpenté les scènes et les gares l’an dernier. 

Il faut croire qu’ils y ont pris goût car les revoilà avec un second disque : « La Planque » et une tournée qui s’annonce déjà bien pour les mois à venir.

L’esprit Folk et western caractéristique du groupe est toujours bien présent dans ce second volet de l’histoire racontée par les Dalton Télégramme mais on y perçoit des accents plus rock, plus roots, un peu à l’image de ce que faisait Louise Attaque à l’époque de « Ton invitation ». Un doux mélange de Cajun, de Blues et de ce que la chanson française mélodique peut faire de mieux avec une influence fin sixties très prononcée.

Ce qui frappe à l’écoute du disque c’est l’absence de tout compromis de toute concession, ils y vont franco, assument leurs choix et ils ont raison. Ce disque, deuxième volet d’une trilogie annoncée, est à la hauteur des attentes. Loin de ce qui se fait actuellement sur la jeune scène, la proposition est entière et pleinement assumée.
Musicalement, les arrangements sont pesés et donne à cet EP une atmosphère cinématographie. On a envie de prendre la route, de décapoter la voiture, d’ouvrir une Corona et de sentir le vent et la poussière sur son visage.

On sent la dimension de projet, on ne se lance pas dans une trilogie sans avoir un minimum de vision du point que l’on veut atteindre. La cohérence est certainement une des grandes qualités de ce deuxième opus. Les titres sont variés, piochent dans des influences très différentes et pourtant le liant est bien présent et la structure guide l’écoute laissant toute la place à l’imaginaire. Ce disque est une invitation au vagabondage, comme si être en « Planque » n’était supportable qu’en laissant son esprit s’évader. Précis, équilibré, original, voilà les adjectifs qui viennent quand on parle de cet EP.
Bien sûr, la musique et l’univers des Dalton Telegramme, on aime ou pas, on adhère ou pas, on y est sensible ou pas mais si l’on est un minimum honnête  on admettra qu’il y a un véritable potentiel déjà bien exploité chez ce groupe.

Reste maintenant à voir comment ce second épisode, comme ils le qualifient eux même,  sera accueilli par le public, prochain rendez-vous à l’Inc’rock le 3 mai prochain, le lendemain de la release du disque à Liège et deux jours avant la date de sortie officielle dans les bacs.

 

Composition du groupe :
Rotsaert RĂ©mi : guitares, banjo, choeurs.
Cox Olivier : batterie, washboard, cuillères, flûte à bec.
Maquet Quentin : guitare, mandoline, ukulele, voix.
Thoorens Bernard : contrebasse.

Écrit par Christelle Cotton

Christelle Cotton

Chroniqueuse / Reporter