Les Ardentes, On patauge dans la gadoue, la gadoue…

On attendait la pluie sur Li√®ge mais c’est dans une moiteur toute tropicale que l’√©dition 2014 des Ardentes d√©marrait sur les chapeaux de roues avec les d√©jant√©s “The Inspector Cluzo“. Entre le moment o√Ļ ils grimpent sur la batterie et celui o√Ļ ils envoient valser les cymbales, pas une minute sans surprise pour le public tant la complicit√© des deux comp√®res fran√ßais est incroyable, on oserait m√™me dire rafraichissante.

L’affiche √©tait all√©chante √† souhaits: de la P√©atina √† Wiz Kalhifa qui fait jumper la foule, en passant par Cats on Trees plus calme, c’est un programme diversifi√© qui √©tait propos√© avec notre coup de coeur du jour: Shaka Ponk.

Clin d‚ÄôŇďil particulier et petite pause autour du groupe Naughty Boy. Producteur et compositeur britannique accompagn√© de fantastiques musiciens et d’une chanteuse black √† la voix envo√Ľtante et profonde qui nous m√®nent sur des rythmes hip-hop endiabl√©s. Son tube “Lalala” que tout le monde connait et de son charisme derri√®re la platine ont mis tout le monde d’accord lors de cette journ√©e plus rap que d’habitude.

Shaka Ponk est explosif. Un set incroyable d’√©nergie et de densit√©. Le d√©cor est dans les tons, blancs, les jumps et la folie se succ√®dent sur sc√®ne. On devrait avoir plus d’yeux pour tout voir, tout d√©couvrir. Chanceux, les Shaka Ponk se sont produit au sec, la pluie n’ayant commenc√© √† tomber que vers la fin du concert. Le public a donc pu profiter de ce moment intense avant de s’enfuir se mettre √† l’abri ou rejoindre les voitures en d√©goulinant d’eau. Le retour fut √©pique sous la drache mais cette premi√®re journ√©e √©tait √† la hauteur de ce qu’on attend des Ardentes.

Le lendemain, les premières photos matinales sur Facebook et les réseaux sociaux sont celles des camions pompes qui drainent les lieux de passage complètement sous eau. Les festivaliers sont des gens courageux.
Le temps semble se stabiliser et nous d√©couvrons Sleigh Bells qui mixe le rock et le hardcore dans un m√©lange puissant tant visuellement qu’au niveau son.
Encore une belle journée axée rap avec jolies découvertes telles que le groupe The Horrors, un rock indie style qui joue presque dans le noir mais qui se révèle être un délice pour les oreilles. En cette seconde journée, nous épinglerons Method man et Red Man. Du Rap avec de grosses mises en scènes:grosses chaines dorées et tenues hip hop du plus bel effet.

Placebo √©tait l’incontournable de cette journ√©e, mais Giorgio Morderer, le roi du disco des ann√©es 80 n’√©tait pas en reste derri√®re ses platines et nous a fait danser au rythme de ses plus grands tubes.¬† C’est un magnifique show de lumi√®res que Vitalic a livr√© aux Ardentes, un v√©ritable orage de couleurs, les pieds dans la boue.

Samedi aux Ardentes était synonyme de Stromae, pour qui, dès le début de la journée, les fans étaient là occupant les barrières.
The Feather, The Van jets aux baskets dor√©e et √† l’√©nergie d√©bordante, Fanfarlo, MLCD qui cartonne un peu partout actuellement, Mark Laneghan √† la voix rock en or ou encore IAM groupe mythique de rap qui d√©chaine la foule et par les 3 belles jeunes femmes d'”Au Revoir Simone” qui nous enchantent aux claviers, il y avait de quoi patienter jusqu’au concert de l’artiste de l’ann√©e. La journ√©e est riche en belles d√©couvertes, en retrouvailles avec des groupes qui √©voluent positivement.
Coup de cŇďur du jour, MIA et son √©nergie d√©bordante. √áa danse, √ßa saute dans tous les sens. Elle donne le rythme et le suit accompagn√©e de ses danseuses. Veste dor√©e, petit short et lunettes de soleil. Elle fait notre bonheur au niveau visuel.
Et voici enfin Stromae et une foule en d√©lire durant tout son concert. Stromae c’est une b√™te de sc√®ne avec une chor√©graphie qui met en valeur autant son personnage que ses fonds d’√©cran remplis de petits bonshommes de style japonais. Le show light est √©poustouflant et la foule r√©pond √† ses sollicitations en chantant et dansant avec lui. C’est un artiste incroyable que nous avons l√† et qui fut la cerise sur le g√Ęteau d√©j√† gourmand √† souhait de cette √©dition 2014 d’un des festivals incontournables. Vivement 2015, nous ne manquerons √ßa pour rien au monde!

√Čcrit par Natacha Joveneau