Folestival – Un festival familial

Pour cette huitième Ă©dition du Folestival, Longueville est devenue le théâtre Ă  ciel ouvert d’un beau rassemblement festif et familial: 4 organisateurs, une cinquantaine de bĂ©nĂ©voles,2 scènes, 5 groupes, 6 concerts et près de 2000 personnes et une surtout une ambiance incroyable.

Depuis toujours, Jean-Marc, l’initiateur du Folestival, avait envie de faire jouer Slade dans son jardin. Un rĂŞve qui se rĂ©alise cette annĂ©e.
Dans son jardin, oui, car c’est bien lĂ  qu’a commencĂ© l’aventure. Depuis 25 ans, des amis se retrouvaient chaque annĂ©e pour un grand barbecue d’Ă©tĂ©. L’idĂ©e est venue de transformer ce moment convivial en festival familial et amical accessible Ă  tous avec pour objectif premier de faire dĂ©couvrir des groupes locaux.
La première annĂ©e, “Rolling Bottles” assuraient, sur une remorque de tracteur, le concert qui se dĂ©roula en toute intimitĂ© devant 250 personnes. Cette annĂ©e nous Ă©tions presque 10 fois plus nombreux.
Depuis, Les “Rolling Bottles” sont devenus des habituĂ©s du Folestival. Ils n’ont manquĂ© qu’une seule Ă©dition, se sentant comme chez eux, entre autres grâce Ă  leur guitariste Jean-Paul, qui est aussi un des organisateurs. C’est d’ailleurs ce groupe de cover qui clĂ´turera cette très belle Ă©dition 2014.
Les “Rusty Forks” ont la dĂ©licate tâche d’ouvrir le bal “du village”. Ils font ça avec beaucoup d’humour et de bonne humeur faisant mĂŞme monter le sosie de Freddy Mercury sur scène pour une chanson de Queen. Le public dĂ©jĂ  fort nombreux leur fait un accueil plus que chaleureux.
Cette annĂ©e, le thème du bar Ă©tait les stars musicales. Tous les bĂ©nĂ©voles franco-belges Ă©taient dĂ©guisĂ©s. HĂ© oui, les Français Ă©taient de la partie grâce Ă  la fille de Jean-Marc qui habite avec son compagnon Ă  Paris depuis quelques annĂ©es et qui dĂ©barque chaque annĂ©e avec  une belle brochette d’amis.
Les Français n’Ă©taient pas les seuls Ă  nous rendre visite. Un couple NĂ©o-ZĂ©landais a campĂ© sur place pour ĂŞtre prĂ©sent cette annĂ©e aussi au Folestival. L’anecdote est Ă  raconter car l’annĂ©e dernière, Andrew, faisant un tour d’Europe est tombĂ© par hasard sur le Folestival et y est revenu cette annĂ©e avec son Ă©pouse.
Venues de la compagnie des “Baladins du Miroir”(Thorembais-les-BĂ©guines), le trio fĂ©minin “Saltaris” nous emmène avec grâce vers des paysages celtiques, tziganes, ensoleillĂ©s… Costumes gitans, danses, violon, accordĂ©on et tambourin sont un rĂ©gal pour les yeux et les oreilles.
Retournons Ă  la grande scène pour (re)dĂ©couvrir Berverly Jo Scott. Venue de l’Alabama, nous n’avons plus besoin de vous prĂ©senter la pĂ©tillante chanteuse prĂ©sente pour la seconde fois Ă  Longueville.
Nous ne lassons dĂ©cidĂ©ment pas de notre BJ nationale venue avec des « guests », dont Maxime MalevĂ© (The Voice) originaire du village voisin d’Incourt. Elle est très disponible, accessible et se prĂŞte aisĂ©ment aux jeu des photos et des autographes pendant une bonne heure avec un grand sourire.
Des notes de musique rĂ©sonnent au loin. Allons dĂ©couvrir “Witloof Bay”, un groupe multi-belges qui chante A Capella avec un beat boxer.
Ils Ă©taient les heureux reprĂ©sentants de la Belgique lors de l’Eurovision 2011 avec leur chanson “With Love Baby”, jeu de mot dĂ©risoire qui nous montre que malgrĂ© leur professionnalisme, ils restent humbles.
D’une perruque Ă  l’autre, avec ou sans lunettes de soleil, malgrĂ© l’absence de robe, un des chanteurs nous fait un medley de covers allant de CĂ©line Dion Ă  Lady Gaga en passant par Madonna. Nous dĂ©couvrons une parodie des plus grandes chanteuses de notre Ă©poque.
Ils nous feront le plaisir de revenir après Slade.
Il est l’heure de dĂ©couvrir la tĂŞte d’affiche.
Le groupe anglais “Slade”, très connu dans les annĂ©es 70-80 et qui rivalisait avec Bowie, T-Rex,Sweet…Ă  placĂ© en trois ans dans les annĂ©es 70, 11 titres au box office anglais dont 5 first hits.
C’est un exploit et un plaisir de les avoir en Belgique ou ils se font rares avec seulement 3 dates cette annĂ©e. Vous pourrez les retrouver au Fiesta City Ă  Verviers fin aoĂ»t.
Strass et paillettes étaient au rendez-vous sur scène. Le chapeau haut de forme troqué contre un chapeau de cow-boy, le spectacle peut commencer.
C’est un groupe très charismatique qui est toujours aussi fringant qu’aux temps de leurs premiers succès. Le public a Ă©tĂ© ravi d’entendre les morceaux classiques du groupe.
Ils nous chantent “My on My” que tout le monde, de 7 Ă  77 ans reprend en chĹ“ur.
Malgré leur âge, ils nous ont fait un show énorme, digne des plus grands groupes de rock.
Dans la foule, on voyait fleurir posters, jaquettes, 45 et 33 tours. Il y avait autant d’Ă©nergie et d’enthousiasme que dans les plus grandes salles.
Non content d’afficher son patriotisme, le bassiste Ă  rendu hommage Ă  la Belgique avec un T-shirt recto-verso affichant les deux drapeaux.
Pour clĂ´turer le concert, le groupe Ă  dĂ©cider de mettre le paquet avec la chanson « Merry Xmas Everybody ». Munis de bonnets de père NoĂ«l qu’ils ont Ă©galement distribuĂ©s au public, le groupe nous a offert un magnifique final sous une neige de confettis.
Seul bĂ©mol pour cette Ă©dition 2014, le Folestival a Ă©tĂ© victime de son succès et certaines personnes n’ont pu y assister pour cause de soldout.
Un petit conseil, n’hĂ©sitez pas Ă  acheter vos places en prĂ©vente pour l’Ă©dition 2015.
Nous attendons avec impatience de dĂ©couvrir l’affiche de l’annĂ©e prochaine et nous vous souhaitons un bel Ă©tĂ© et nous sommes dĂ©jĂ  impatients pour la prochaine Ă©dition !

Écrit par Natacha Joveneau