Autant d’Ă©nergie que d’Ă©motion

Dimanche soir, Channel Zero a marquĂ© le Brussels Summer festival de son empreinte. Une trace d’autant plus profonde qu’il y a un an exactement, disparaissait Phil B., l’emblĂ©matique batteur du plus grand groupe de heavy metal que la Belgique ait jamais portĂ©.

Un moment de silence (Ă  peine perturbĂ© par trois ou quatre imbĂ©ciles irrespectueux, et c’est un euphĂ©misme) au cĹ“ur d’un concert de metal, ça marque. Quelques secondes durant lesquelles le public a pu manifester de la plus belle des manières son hommage Ă  Philippe Baheux, alias Phil B., l’emblĂ©matique batteur de Channel Zero, dĂ©cĂ©dĂ© le 10 aoĂ»t 2013, quelques jours avant une prestation très attendue au Brussels Summer Festival.

channel zeroLa formation emmenĂ©e par Franky De Smet Van Damme, Tino De Martino et Mickey Doling (dĂ©sormais accompagnĂ©s par le talentueux Seven Antonopoulos, notamment connu pour avoir martyrisĂ© les fĂ»ts de Atrocity et Leaves’Eyes) Ă©tait donc de retour au BSF, dimanche soir, un an jour pour jour après la disparition de leur « brother ».

Sur la scène du Mont des Arts, le quatuor a livrĂ© un set de toute beautĂ©, enchaĂ®nant les titres d’autrefois (Suck my energy, Bad to the bone, Help, Fool’s Parade…) et des deux derniers albums parus depuis la reformation que sont Feed’em with a brick et King all kings.

Phil B. a Ă©tĂ© prĂ©sent tout au long de la performance de Franky & Co (ce dernier rappelant son souvenir Ă  moult reprises, remerciant Ă©galement la famille du dĂ©funt de sa prĂ©sence dimanche). Notamment lors d’Angel, titre Ă©crit et composĂ© en mĂ©moire de feu le citoyen de Walhain, et interprĂ©tĂ© assis sur de simples chaises de plastiques posĂ©es sur le devant de la scène pendant que, sur l’Ă©cran se succĂ©daient des photos de Phil tout au long de ses annĂ©es au sein du groupe.

Channel Bsf (2)De l’Ă©motion, donc. Mais aussi beaucoup d’Ă©nergie, Channel Zero oblige. Avec quelques passages d’anthologie comme cette descente de Franky DSVD dans le public le temps d’un puissant Black Fuel. Le chanteur a profitĂ© de cette incursion au milieu des fans pour quelques contacts amicaux et mĂŞme un selfie avant de grimper les marches de la place et continuer sa prestation au pied de la statue du Roi Albert, Ă  la grande et heureuse surprise des spectateurs qui s’Ă©taient installĂ©s dans ce coin.

Un public qui, Ă  l’instar du groupe, ne risque pas d’oublier ce concert de sitĂ´t.

Photos : Natacha Joveneau / Raphaël Meert

Écrit par Lui-même