Cruel Night #2 : vampires et diablesses Ă  gogo

On lit par ici ou par-lĂ  qu’Halloween est la fĂȘte la plus commerciale qu’il soit, qu’elle n’a pas de raison d’ĂȘtre en Belgique, que c’est de la tradition purement amĂ©ricaine importĂ©e pour faire comme dans les films .. Mais ça c’est quand on n’a pas participĂ© Ă  la Cruel Night.

Feluy, une ancienne ferme, dĂ©coration inquiĂ©tante, bar composĂ© de cercueils bien achalandĂ©s, spots fluos et un nombre impressionnant de monstres au mĂštre carrĂ©. Une ambiance bon enfant, l’envie de s’amuser et de se laisser prendre au jeu le temps d’une soirĂ©e.
Niveau musique, les incontournables Lady et Mister Cover, gage de rythme et de qualité.
De France Gall Ă  Eurythmics, les participants se laissent emporter sans rĂ©sistance. Ça danse, ça chante Ă  tue-tĂȘte, ça rock, ça saute.
En quelques minutes la salle est survoltĂ©e, du plus jeune au plus ĂągĂ©, pas un n’échappe Ă  la rĂšgle et ne peut rĂ©sister, comme ensorcelĂ© par les breuvages servis par une Ă©quipe trĂšs sympathique.

Et rien que pour ce type de soirĂ©e, on ne peut qu’aimer Halloween et son flot d’hĂ©moglobine.

Écrit par Christelle Cotton

Christelle Cotton

Chroniqueuse / Reporter