Cruel Night #2 : vampires et diablesses Ă  gogo

On lit par ici ou par-là qu’Halloween est la fête la plus commerciale qu’il soit, qu’elle n’a pas de raison d’être en Belgique, que c’est de la tradition purement américaine importée pour faire comme dans les films .. Mais ça c’est quand on n’a pas participé à la Cruel Night.

Feluy, une ancienne ferme, décoration inquiétante, bar composé de cercueils bien achalandés, spots fluos et un nombre impressionnant de monstres au mètre carré. Une ambiance bon enfant, l’envie de s’amuser et de se laisser prendre au jeu le temps d’une soirée.
Niveau musique, les incontournables Lady et Mister Cover, gage de rythme et de qualité.
De France Gall à Eurythmics, les participants se laissent emporter sans résistance. Ça danse, ça chante à tue-tête, ça rock, ça saute.
En quelques minutes la salle est survoltée, du plus jeune au plus âgé, pas un n’échappe à la règle et ne peut résister, comme ensorcelé par les breuvages servis par une équipe très sympathique.

Et rien que pour ce type de soirĂ©e, on ne peut qu’aimer Halloween et son flot d’hĂ©moglobine.

Écrit par Christelle Cotton

Christelle Cotton

Chroniqueuse / Reporter