Opeth – un groupe de metal pas comme les autres

Scènes Belges vous emmène une fois de plus dans un voyage Ă©tonnant, en compagnie de groupes de metal très particuliers, j’ai nommĂ© Alcest et Opeth! Tandis que le soleil se couche, nous voici une fois de plus sur les routes, direction l’Ancienne Belgique! C’est une soirĂ©e assez spĂ©cial qui nous attend, les groupes au programme n’Ă©tant pas vraiment des groupes de metal comme on pourrait les imaginer. Mais laissez moi vous les prĂ©senter!

Alcest est le premier groupe Ă  jouer ce soir, Ce groupe originaire de l’hexagone est qualifiĂ© de metal atmosphĂ©rique (si si, je vous jure que ça existe), n’est composĂ© que de deux musiciens, Neige Ă  la guitare, la basse, le clavier et au chant, et Winterhalter Ă  la batterie. Tous les autres ne sont que des membres prĂ©sents uniquement pour les concerts. Avec un passĂ© musicale tirant plus vers le black metal, le groupe s’est petit Ă  petit rĂ©orientĂ© vers un style fort diffĂ©rent pouvant s’apparenter Ă  la musique d’ambiance mais conservant toutefois certaines de leurs influences du black metal, crĂ©ant de ce fait un style qui leur est propre et assez unique, appelĂ© parfois “Blackgaze”, contraction de Black Metal Shoegaze.

Venons en Ă  Opeth maintenant! Pour ceux qui ne les connaissent pas, Opeth est un groupe de metal progressif suĂ©dois. Ce groupe, assez vieux (fondĂ© en 1990 tout de mĂŞme, soit 24 ans de carrière pour l’instant!), est Ă©galement catĂ©gorisĂ© comme groupe de Death Metal, mais cela varie fortement selon les chansons et les albums, ceux-ci Ă©tant parfois assez singuliers. Alliant des chants gutturaux Ă  une voix douce au timbre prenant, et des riffs mĂ©lodieux Ă  certains plus rapides et plus durs, le groupe s’est forgĂ©e une communautĂ© de fans assez consĂ©quente, ralliant des personnes passionnĂ©es de ces diffĂ©rents styles musicaux!

Mais assez parlĂ© des groupes et de leur histoire, parlons maintenant du concert, car c’est pour ça que vous ĂŞtes lĂ  après tout, non? C’est Alcest qui monte en premier sur la scène ce soir. Le concert dĂ©butant assez tĂ´t, c’est devant une salle moyennement remplie que le groupe français se prĂ©sent, ce qui n’eut pas l’air de les effrayer pour autant! Lumières tamisĂ©es dans la salle, tirant vers les tons bleus et verts, mĂ©lodie assez calme, voix très prenante, tout Ă©tait rĂ©unis pour crĂ©er une ambiance particulière ce soir, propre au groupe!

Ce sont des compositions très reposantes, envoĂ»tantes mĂŞme, qu’il nous sera donnĂ© de dĂ©couvrir. Ces mĂ©lodies, lĂ©gèrement psychĂ©dĂ©liques, laisseront toutefois transparaĂ®tre les influences de black metal du groupe, notamment Ă  travers la voix du chanteur. Très douce en temps normal, celle-ci changera parfois brusquement pour se muer en cris profonds. Les chansons du groupe n’en resteront pas moins très plaisantes Ă  Ă©couter, le chant, qu’il soit doux ou criard, se mariant parfaitement avec les instruments, donnant naissance Ă  une vĂ©ritable harmonie. Le public, très contemplatif, se laissera portĂ© par les compositions du groupe durant toute la durĂ©e du show, apprĂ©ciant visiblement beaucoup ce premier dĂ©but de soirĂ©e. Ce groupe fut vraiment une belle dĂ©couverte!

Enfin, voici l’heure de la tĂŞte d’affiche, le concert d’Opeth, car après tout, c’est quand mĂŞme pour eux qu’on est venu au dĂ©part! La salle s’est considĂ©rablement remplie depuis le dĂ©but de la soirĂ©e, les fans du groupe suĂ©dois Ă©tant venus nombreux! La première chose qu’il nous est donnĂ© de voir au dĂ©but de ce concert, c’est les trois immenses tableaux en fond, illustrations de la pochette de leur dernier album sorti en 2014, “Pale Communion“. Comme on vous le disait plus haut, Opeth, c’est un groupe avec un style musical assez spĂ©cial. Nous en aurons une fois de plus la confirmation durant cette soirĂ©e. Presque chaque chanson du groupe Ă©tant un mĂ©lange entre des passages tirant tantĂ´t plus du metal progressif, tantĂ´t du death metal, les fans des deux styles ayant fait le dĂ©placement aujourd’hui auront Ă©tĂ© grandement ravi.

AccompagnĂ©s d’un superbe show lumière s’accordant parfaitement avec les compositions du groupe, les musiciens nous feront voyager Ă  travers leur histoire, enchaĂ®nant vieilles chansons et plus rĂ©centes, ce sont de magnifiques mĂ©lodies qu’il nous est permis de redĂ©couvrir (ou simplement de dĂ©couvrir pour certains) durant cette soirĂ©e, le tout dans une ambiance assez singulière. Nous reconnaĂ®trons notamment les chansons “The Moor”, ou encore “Elysian Woes”, vĂ©ritable rĂ©gal pour les oreilles, la voix de Mikael Ă…kerfeldt captivant l’assemblĂ©e.

Peu de gens bougeront rĂ©ellement durant le concert, chacun savourant Ă  sa manière ces musiques Ă©clectiques! Le groupe, Ă©galement fort statique sur scène, saura nĂ©anmoins assurer le show sans soucis. On apprĂ©ciera Ă©galement beaucoup l’humour du chanteur durant les intermèdes, notes joyeuses et vivantes dans un show parfois assez sombre comme durant de “The Devil’s Orchard” lors de laquelle la salle sera exclusivement plongĂ©es dans des lumières rouges, renforçant le cĂ´tĂ© “malĂ©fique” de la chanson.

C’est finalement la tĂŞte encore pleine de toutes ces merveilleuses mĂ©lodies que nous prenons la route du retour, toujours sous le charme de cette soirĂ©e plutĂ´t unique avec des groupes qui le sont tout autant! Il ne reste dĂ©sormais plus qu’une chose Ă  faire : attendre patiemment leur retour sur la scène belge!

Écrit par Quentin Joveneau

Quentin Joveneau