L’aura de Mendelson a submerg√© une salle de connaisseurs

Il y avait quelque chose qui planait dans l’air de ce vendredi aux Beaut√©s Soniques. Sur Facebook, un commentaire attirait l’attention: “Le plus grand groupe secret francais, continuons √† ne pas l √©bruiter” jouerait √† Namur ce soir-l√†. La r√©ponse viendrait mais encore fallait-il patienter m√™me si un premier √©l√©ment de r√©ponse pointait d√©j√† son nez au Point Culture o√Ļ Pascal Bouaziz (charismatique leader de ce groupe obscur que semblait conna√ģtre les plus pointus de plus de 30 ans). Enfin, patienter c’est un grand mot comme, pour ne pas faillir √† sa r√©putation, le festival namurois proposait encore une fois une affiche de choc √† la confluence des genres mais tout en guitare(s).

Xavier Dubois, le fracas temp√©tueux d’une guitare
Avec, pour ouvrir la sc√®ne de la Maison de la Culture, le talentueux guitariste en solo, Xavier Dubois a fait parler la seule voix de sa guitare. V√©ritable exp√©rience, pointilleuse autant dans sa pratique que dans son √©coute (au d√©sarroi de quelques spectateurs √©parses qui ne s’attendaient r√©solument pas √† √ßa) mais qui s’est r√©v√©l√© √™tre une v√©ritable succession de moments de bravoure guitaristique et t√©l√©casterienne avec un Xavier Dubois en pleine ma√ģtrise de son instrument (qu’il n’avait que depuis 4 jours!). Et d’un certain humour: “Jouer avant un groupe comme Mendelson, √ßa n’arrive pas tous les vendredis. (…)¬†Le concert se d√©roule en 3 parties: des reprises de standards (de jazz notamment avec Nina Simone notamment), des chansons de mon premier album et… l’accordage qui est la partie qui excite le plus le public.” Mais avec aussi la surprise de voir appara√ģtre un compagnon fid√®le du guitariste namurois: Vincent Tholom√©, qui a apport√© la verve de sa plume et de sa voix pour r√©citer des po√®mes musicaux: “On rayonne de beaut√© (…) pourquoi veux-tu que je partage √† l’ext√©rieur ma petite beaut√© int√©rieure” De beaux textes, parfois gutturaux mais vibrant de force et donnant un aspect assez surr√©aliste √† la session. Xavier Dubois nous a fait le bonheur d’une petite interview:

Thyself, la jeunesse démonte la scène

Apr√®s quoi, c’est un autre fracas d’un bruit qui commence √† faire grand bruit qui a envahi la sc√®ne avec Thyself. Le jeune groupe revenait ainsi √† Namur qui l’avait couronn√© en juin dernier dauphin du laur√©at du tremplin du 30√®me Verdur Rock. Et il n’y a pas √† dire, cette petite cons√©cration, ils ne l’ont pas vol√©e (d’ailleurs, ils sont en lice pour la finale du fameux concours-circuit de la FWB) et leur rock √† r√©veiller les morts et rappelant Radiohead, a fait le bonheur des spectateurs, dont certains ont eu du mal √† rester assis sur leur si√®ge (h√© oui aux Beaut√©s Soniques, la majorit√© des concerts se passent assis, une autre mani√®re d’explorer la musique). Inspir√© et claquant, Thyself a bien failli d√©monter la sc√®ne (les micros ont d’ailleurs souffert). Interview (tr√®s souriante) avec Florestan Thiry et Lucas Serruya, juste apr√®s leur sortie de sc√®ne:

Mendelson, 13 ans plus tard

Enfin, l’heure de la r√©v√©lation est venue, habill√©e de p√©nombre. Un √©v√©nement car si l’on en croit Pascal Bouaziz, le leader de Mendelson (et dont le grand-p√®re √©tait namurois!), le groupe n’√©tait plus venu en Belgique depuis 2001. Un bail pour tous les fans que cette salle de la Maison de la Culture avait rassembl√© (certains avaient fait plus de cinquante kilom√®tres). Et ceux qui ne connaissait pas le groupe fran√ßais ont confirm√© l’aura de Mendelson. Dans un style inimitable, la bande de Pascal Bouaziz (la formation n’a fait que varier tout au long de ses vingt ans d’existence) a enchant√© l’assembl√©e. Mendelson, c’est une musique rock pleine d’√©motion allant comme un gant aux merveilleux et interminables textes √©crits par Pascal Bouaziz, naviguant entre noirceur et beaut√© √©clatante. Un bijou de concert termin√© avec le charme incontestable de Barbara, chanson appr√©ci√©e des connaisseurs. Encore ce soir, l’√©quipe des Beaut√©s Soniques avait vu juste! Et bien s√Ľr, nous avons l’interview de ce chanteur qui nous a fait frissonner et de son fid√®le batteur, Sylvain Joasson.

√Čcrit par Alexis Seny

Alexis Seny