Speaking Corner, les hommes aux chapeaux en ont dans la gachette

Une voix de gourou, presque d√©moniaque, une musique sans temps mort, c’est ainsi que commence La prochaine saison du groupe montois Speaking Corner, des hommes aux chapeaux styl√©s dans la prestance autant que dans la musique. Un gourou car oui il y a quelque chose de religieux dans cette musique, mais ne venez pas dire que c’est une musique religieuse. Et ce m√™me si la jolie voix de Claudia Chiaramonte (du groupe Starving) s’invite sur un titre s’appelant Brand new church. Pour le reste, les chansons √©voluent entre Anglais et Fran√ßais, entre parler et Fran√ßais, toujours avec solidit√©, utilisant les meilleures recettes de la pop-rock atmosph√©rique, qui rappellent autant l’oeuvre d’un autre belge, Vincent Venet (Sofa) ou Bowie (sur les choeurs de Cioran).

La voix du chanteur Fr√©d√©ric Viseur, rugissant, si elle n√©cessite un petit temps d’adaptation, remporte l’adh√©sion tant la d√©clamation (qui n’a rien de scolaire) fait vivre et porte ces chansons. Des chansons embrasant un univers peupl√©s de duels de western (Canicule City, Sens unique), d’une voix qui ne peut √™tre que celle du diable et un zeste de chaleur √©rotique (Stereopositif, tr√®s r√©ussie quand on √©coute les derniers exercices du genre assez path√©tiques). Au final, de ces neuf chansons bien √©crite et avec quelques jeux de mots percutants (« le quand dira-con« , « mon nom c’est Fred par Freud« ), ressort un album qui vaut le d√©tour et certainement fort en gueule.

Speaking Corner, La prochaine saison, Hats Records. En vente √† 8‚ā¨ (frais de port gratuits en plus!) en envoyant un mail √†¬†speakingcorner1@gmail.com.

Plus d’information sur leur page Facebook!

√Čcrit par Alexis Seny

Alexis Seny