Quand Romano Nervoso et Jane Doe and the Black Bourgeoises enflamment La Louvière

Ce lundi, La Louvière était rock et sans concession. Deux release parties sinon rien. Jane Doe and The Black Bourgeoises et Romano Nervoso se partageaient la scène du Stock de la Louvière en cette veille de 11 novembre.

Soirée placée sous le signe du Rock pour quatre concerts (The Holmes et The Coastline Sons assuraient le début de soirée), ce lundi avait des airs de vendredi tout est permis.
Tête d’affiche, Romano Nervoso avait invité ses amis de Jane Doe and the Black Bourgeoises pour une beau moment et le public s’est précipité pour l’occasion.

Deux sets très différents mais qui avaient en commun de s’appuyer chacun sur un disque tout frais.
Romano Nervoso est en pleine promo de son dernier album Born to Boogie. La Louvière était l’étape de cœur de ce groupe originaire de la région. Après un Botanique sold out, c’était donc au tour des loups de découvrir cet album si particulier. Toute la saveur de l’Italie, du charme et des sonorités si particulières à ce Rock Spaghetti. Le public ne s’y est pas trompé. Il a réservé un fabuleux accueil au groupe. Belle prestation déjantée qui a comme d’habitude mis tout le monde d’accord. Il n’y en a pas deux comme eux, originaux, entraînants, musicalement audacieux, transcendés sur scène. Un savant mélange qui fait que la sauce a pris.

JDBBIl faut dire que Jane Doe and the Black Bourgeoises avait bien chauffé les spectateurs. Avec un nouveau guitariste, Angel (Ex-Incognito) qui fait le show, une batterie qui sonne comme jamais sous les baguettes magiques de Nicolas Scamardi (Von Durden, Melchior,…), des choristes sexy à souhaits et une chanteuse très en forme pour son retour après l’arrivée d’un joli bébé, le groupe défendait son dernier album Propaganda. La nouvelle composition du groupe apporte énormément de fraicheur à l’ensemble et la voix de Julie est devenue plus métallique. Toujours aussi sensuelle, elle crée une atmosphère noire et intrigante. Belle performance y compris dans les reprises qui ramenaient le groupe à ses influences eighties. Assurément, un groupe de scène à garder à l’œil.

https://www.facebook.com/JaneDoeAndTheBlackBourgeoises/timeline

https://www.facebook.com/romanonervoso?ref=ts&fref=ts

Écrit par Christelle Cotton

Christelle Cotton

Chroniqueuse / Reporter