Bel’zik festival 2015 du Rock sur un Plateau

Le coup d’envoi de l’édition 2015 est lancĂ© ! Par cette douziĂšme Ă©dition, le Bel’zik festival prolonge sa volontĂ© de soutenir les artistes rĂ©gionaux lors du Bel’zik cafĂ©s du jeudi soir. Nous avons souhaitĂ© garder le principe de l’affiche rock 100 % belge le samedi, en proposant de belles dĂ©couvertes mais aussi des exclusivitĂ©s ! Mais c’est le vendredi qu’une surprise de taille voit le jour ; une premiĂšre qui risque d’en Ă©tonner plus d’un
tout en maintenant l’aspect festif habituel de la soirĂ©e. Au plaisir de dĂ©couvrir ensemble ce programme
 qui sort quelque peu de l’ordinaire.

Philippe JEHOLET – PrĂ©sident du Bel’zik festival

PROGRAMME 2015

Jeudi 19 mars: BEL’ZIK CAFES

Le dĂ©tail des Ă©tablissements partenaires et le programme musical du Bel’zik CafĂ©s seront dĂ©voilĂ©s dans quelques semaines.

Vendredi 20 mars Hall de Criées DÚs 19h

Pour la premiĂšre fois, le Bel’Zik festival propose une soirĂ©e Tribute, avec en tĂȘte d’affiche une vĂ©ritable star des annĂ©es 80 qui est actuellement en tournĂ©e et Ă  l’affiche de nombreux grands festivals anglais : KIM WILDE !   Elle sera entourĂ©e d’une belle brochette de Tribute Bands pour une soirĂ©e trĂšs 80’s : TELEPHONE par T-Lephone Export, DEPECHE MODE par The Sneakers et le meilleur du disco et du funk 80’s avec Disco Party Show.

T-LEPHONE EXPORT (B) T-Lephone Export est nĂ© de l’union de quatre musiciens d’exception. A la batterie, Christian Willems (batteur de Pierre Rapsat durant 21 ans, puis de Maljean-Willems et d’Abbey Road) , Corentin Simon et Nicolas Fiereman (respectivement chanteur-guitariste et bassiste du groupe Djinn Saout) et Ă  la deuxiĂšme guitare, Nicolas Gaulle, de formation classique et jazz-blues. Ils reprennent depuis 2013 les grands tubes de TĂ©lĂ©phone avec une Ă©nergie qui n’a rien Ă  envier Ă  Aubert et sa bande . Une formation de haut niveau pour des concerts d’exception qui plaira Ă  coup sĂ»r aux fans déçus de ne pas revoir monter sur les planches le groupe phare français des annĂ©es 80 ! www.belzik.be

THE SNEAKERS (I) NĂ©s en 1995, The Sneakers ont rĂ©ussi le pari d’aller au-delĂ  du stĂ©rĂ©otype du simple tribute band en devenant un nom cĂ©lĂšbre de la scĂšne musicale new wave de Turin et en Ă©tant reconnu Ă  travers toute l’Italie. Leur grande force est d’ĂȘtre capable de reproduire les sons et les ambiances de Depeche Mode sans avoir perdu au fil du temps leur propre identitĂ© musicale. Rappelons qu’en octobre 2004 le show a Ă©tĂ© soumis Ă  l’avis de D.M. qui a reconnu The Sneakers comme le meilleur tribute band. Le public du Bel’zik a dĂ©jĂ  pu apprĂ©cier Ă  sa juste valeur les qualitĂ©s musicales du groupe italien en 2011.

KIM WILDE (GB) « Kids in America », « Cambodia », « View from a bridge », « Love blonde » ou encore « You keep me hangin’ » sont parmi les grands tubes de Kim Wilde. En 1981, Ă  l’ñge de 20 ans, cette Londonienne devient en quelques mois la popstar fĂ©minine la plus populaire d’Europe et vendra prĂšs de 20 millions de disques ! Fille du rocker anglais des annĂ©es 50, Marty Wilde, Kim a dĂ©marrĂ© sa carriĂšre aux cĂŽtĂ©s de son frĂšre Ricky, co-producteur, co-auteur et arrangeur du groupe. Ses plus grand succĂšs sont sortis entre 1981 et 1988, mais Kim n’a jamais cessĂ© de sortir des albums et de faire de la scĂšne. Son dernier album en date est sorti en 2013. La musique n’est pas son seul talent puisque parallĂšlement Ă  ses tournĂ©es elle a animĂ© durant plusieurs annĂ©es un show radio sur la 1Ăšre station commerciale londonienne, Magic 105.4 et, plus surprenant, elle menĂ© avec succĂšs une carriĂšre
d’horticultrice ! On se rĂ©jouit de retrouver tous ses succĂšs en live sur la scĂšne du Bel’zik. Sans conteste, la venue de KIM WILDE Ă  Herve fera figure d’évĂ©nement.

DISCO PARTY SHOW (B) Disco Party Show est un groupe 100% live qui rĂ©unit depuis 2013 quelques pointures de la scĂšne liĂ©geoise : un formidable trio vocal formĂ© d’Angy Sciacqua (qu’on a pu dĂ©couvrir dans The Voice), Sophie Hercot et Mister D, soutenu par Angelo Crisci Ă  la batterie, Alain Rinallo Ă  la basse, Chris Pons (de Machiavel) Ă  la guitare et Chris Cerri aux claviers. Au programme de ce Disco Party Show, une playlist qui va de Donna Summer Ă  Chic en passant par Boney M, Bee Gees, James Brown, Earth Wind and Fire, Kool and the Gang ou encore Abba. Une ambiance de scĂšne musicalement et visuellement disco pour danser jusqu’au bout de la nuit !

Samedi 21 mars Hall de Criées DÚs 15h30

OLD JAZZY BEAT MASTAZZ (LaurĂ©at Franc’Off) (B) C’est Ă  LiĂšge que Shana Mpunga (clavier) et le MC voice Taio Thai, se dĂ©couvrent une passion pour les diverses cultures musicales du monde. En 2010, aprĂšs l’arrivĂ©e de nouveaux musiciens, les ingrĂ©dients nĂ©cessaires pour mijoter la world groove d’Old Jazzy Beat Mastazz sont en place. Dans leur mĂ©lange dĂ©tonant de jazz, funk et hip hop, ils allient une rythmique limpide Ă  des mĂ©lodies claires et chaudes, le tout assaisonnĂ© de textes dĂ©calĂ©s. Et sur scĂšne, c’est un vĂ©ritable show colorĂ© qu’ils nous offrent.Leur 1er album « Robben Island » est sorti au printemps dernier.

NICOLA TESTA (B) AprĂšs un premier EP en 2011 (Wanderland), c’est avec Antoine Gaillet, un des rĂ©alisateurs les plus en vue de la nouvelle scĂšne musicale française (M83, Julien DorĂ©, Adrien Gallo) que Nicola Testa a fait grandir un album qui sortira en 2015. Il prend un tournant Ă©lectro pop, Ă  la fois mĂ©lancolique et lumineux, Ă  la Metronomy ou Kate Bush. LancĂ© en Ă©claireur, l’excellent single «Koko» est un bon exemple de ce mĂ©lange original et savoureux et une des nuances qu’on dĂ©couvrira en Ă©coutant ce patchwork Ă©motionnel qu’est «No More Rainbows». Sur scĂšne, entourĂ© de 5 musiciens, Nicola donne Ă  sa musique une nouvelle dimension, dĂ©laissant la stricte mĂ©canique des machines et boĂźtes Ă  rythmes au profit d’une batterie, d’une basse, de chƓurs et de claviers. A coup sĂ»r, une des rĂ©vĂ©lations belges de 2015 ! On en reparlera
.

MY LITTLE CHEAP DICTAPHONE (B) AprĂšs la sortie de son formidable album-concept « The Tragic Tale Of A Genius », MLCD a glanĂ© de nombreuses rĂ©compenses musicales avant une tournĂ©e de deux ans qui l’a menĂ© jusqu’au Canada et en Angleterre
. Les LiĂ©geois sont revenus cette annĂ©e avec « The Smoke behind the Sound », un album rĂ©alisĂ© sous la houlette du producteur Luuk Cox (Shameboy, Girls in Hawai, Stromae), oĂč ils explorent autant les claviers analogiques que les nouvelles technologies, façonnant couche aprĂšs couche un album racĂ© et subtil. Ce souci du dĂ©tail prime Ă©galement dans l’aspect visuel de leurs performances : pour dĂ©fendre cet nouvel opus sur scĂšne, ils ont fait appel au scĂ©nographe Nicolas Oliver (Kiss&Cry de Jaco Van Dormael) et du motion designer HervĂ© Jungblut. Ce concert Ă  Herve sera l’une des derniĂšres occasions de les voir sur scĂšne avant une pause bien mĂ©ritĂ©e.

SOLDOUT (B) AprĂšs leur album “More” paru en 2013 qui marquait une Ă©volution musicale vers une pop assumĂ©e et dĂ©complexĂ©e (certains journalistes les ont qualifiĂ©s de “Eurythmics des annĂ©es 2010”) c’est avec une reprise inattendue de Pet Shop Boys (“It’s a sin”) que le duo le plus sexy de notre scĂšne Ă©lectro est revenu Ă  la une mĂ©diatique en 2014. Ce single, avec huit autres nouveaux titres, est extrait de la B.O du film Ă©vĂ©nement belgo-suisse “Puppy love” qui leur a Ă©tĂ© confiĂ©e. SOLDOUT a aussi Ă©tĂ© – excusez du peu – le seul groupe belge sĂ©lectionnĂ© au fameux festival ‘South by Southwest’ Ă  Austin, USA ! Cette annĂ©e n’aura donc pas Ă©tĂ© une annĂ©e comme les autres pour David et Charlotte; AprĂšs une prestation Ă©lectrisĂ©e en 2009 sur la scĂšne du Bel’zik, on les retrouvera avec plaisir cette annĂ©e.

KID NOIZE (B) Intrigant, provocateur et mystĂ©rieux, l’homme Ă  la tĂȘte de singe voit sa synthpop tourner sur les radios belges depuis 2010. Devenu le poulain de l’écurie Vertigo (Kavinsky, Stromae, C2C) il a collaborĂ© avec Skip The Use, Dj Atom de C2C, Wes Borland de Limp Bizkit ou encore DJ Morpheus, et a assurĂ© les premiĂšres parties de Faithless, Stromae ou Die Antwoord. Depuis, Kid Noize a fondĂ© son propre label electro, « Black Gizah Records » au sein duquel il veut rĂ©unir ses coups de Coeur Ă©lectros. Avec “Jackass” et “Brooklyn” ses deux hits de l’annĂ©e, il est dĂ©sormais incontournable des scĂšnes belges.

COMPUPHONIC (B) Compuphonic, alias Maxime Firket, est tombĂ© trĂšs jeune dans la musique (solfĂšge et musique classique Ă  l’AcadĂ©mie). Auteur de deux tubes en 2012, ‘Sunset’ (plus de 2,5 millions de vues Youtube !) et son remix de Petula Clark (du morceau ‘Cut Copy Me’), le LiĂ©geois, est aussi Ă  l’aise sur les scĂšnes qu’en studio. DĂ©jĂ  prĂ©sent au Bel’zik Festival en 2013 avec un set memorable, on est heureux de l’inviter Ă  nouveau cette annĂ©e !

TARIFS ET LIEUX DE PRÉVENTES

L’asbl du Bel’zik festival a toujours revendiquĂ© le prix dĂ©mocratique des tickets et proposera cette annĂ©e des pass 2 jours.

  • Jeudi 19 mars – Bel’zik CafĂ©s : entrĂ©e gratuite dans les cafĂ©s
  • Vendredi 20 mars : 25 € en prĂ©vente (hors frais)
  • Samedi 21 mars : 22 € en prĂ©vente (hors frais)
  • Pass 2 jours: 39 € en prĂ©vente (hors frais)

Lieux de prévente :

  • dans tous les points de vente SHERPA
  • via le site internet SHERPA
  • par tĂ©lĂ©phone au 070/25 20 20

Retrouvez toutes les infos pratiques sur le festival et les artistes sur le site www.belzik.be ou aussi sur Facebook.

RYD Les Responsible Young Drivers seront Ă  nouveau prĂ©sents Ă  Herve afin d’encourager les spectateurs Ă  dĂ©signer un BOB, qui Ă©valuera son taux d’alcoolĂ©mie avant de reprendre la route.

Écrit par RĂ©daction