Noel Gallagher @ Ancienne Belgique

Pour la dernière date de sa tournĂ©e europĂ©enne, il Ă©tait difficile de ne pas s’apercevoir que de nombreux britanniques avaient fait le dĂ©placement.

En effet, dans cette Ancienne Belgique ultra complète, rĂ©sonnait Ă  plusieurs reprises des chants de l’Ă©quipe de football de Manchester City, équipe que NoĂ«l Gallagher n’hĂ©site pas Ă  supporter haut et fort.

L’aĂ®nĂ© des frères Gallagher, comme Ă  son habitude, entre en scène sans artifices en dĂ©marrant par  « Do The Damage », deuxième single prĂ©sentĂ© Ă  la presse en novembre dernier. MalgrĂ© la date de sortie du  nouvel album « Chasing Yesterday » très  proche du dĂ©but de la tournĂ©e, on peut constater que le public a dĂ©jĂ  très  bien assimilĂ© les nouveaux morceaux.

Le mix est parfait entre les chansons déjà cultes du premier opus, les nouvelles et, pour le plus grand bonheur de ses fans, quelques titres phares d’Oasis composé à l’époque par l’artiste. On a pu notamment reconnaitre « Fade Away », l’incontournable « Champagne Supernova » et « Digsy’s Dinner ».

Le show est bien rĂ´dĂ©, les nombreux changements de guitare sans faux-pas. Les titres s’enchaĂ®nent Ă  la vitesse de l’Ă©clair avec quelques dĂ©dicaces en hommage Ă  son public ainsi que de discrets « thank you ». Le rappel pointe dĂ©jĂ  le bout de son nez avec l’indĂ©modable «  Don’t look back in anger » repris en chĹ“ur par les 2000 personnes devant lui. Ce morceau fait toujours autant frissonner presque 20 ans après sa sortie.

Le chanteur lui-mĂŞme n’a pas l’air de se lasser de ce moment en live, on aura mĂŞme pu apercevoir quelques sourires de sa part tout le long de la chanson. Il est vrai que Monsieur Gallagher n’a jamais Ă©tĂ© très expressif, mais on admire sa capacitĂ© d’avoir assurer le show malgrĂ© le fait qu’il semblait lĂ©gèrement enrhumĂ© avec de discrètes quintes de toux et une boĂ®te de mouchoirs très proche.

Le concert se termine en apothéose avec « The Masterplan », titre d’Oasis très apprécié du public.

Il n’y a rien d’autre à dire, qu’on aime son attitude ou pas, Noël Gallagher reste une légende de la Britpop et on ne pourra jamais lui enlever son talent monstrueux.

 

Aurore P.

Écrit par Rédaction