La beautĂ© de l’idĂ©e: Dominik Nicolas, un retour gagnant

Bien entendu Indochine a marqué toute une génération.
Bien entendu, Indochine c’est Nicolas Sirkis et ses coiffures interpellantes.
Bien entendu Indochine, c’est un son reconnaissable entre mille.
Mais Indochine, c’est aussi un compositeur, celui de « L’aventurier », « 3e Sexe » ou encore « Tes yeux noirs ». Ce guitariste, co-fondateur du groupe culte c’est Dominik Nicolas. Parti il y a 20 ans du groupe suite à des divergences d’opinion, il a mené son petit bout de chemin, tranquillement en homme sage qu’il est devenu.

A 56 ans, il nous revient, le 25 mai, avec ses airs d’adolescent et un magnifique album « La beauté de l’idée » qu’il a composé et dont il a confié l’écriture au génialissime Noël Matteï, à l’exception d’un titre écrit par sa fille et qu’ils interprètent d’ailleurs en duo.
Dominik Nicolas propose un disque très mature, aux sonorités personnelles et à l’ambiance très 90’s mais où l’on retrouve aussi des influences très actuelles.
Evidemment, on y retrouve sa patte, celle des heures indochinoises mais avec ce supplément personnel d’un homme paisible et serein. Pas de réchauffé ni de copier-coller. C’est un travail original et extrêmement construit que Dominik Nicolas dépose aujourd’hui devant nous.

Les textes sont d’une belle finesse, entremêlant l’amour, l’échange, le partage, l’humain. La musicalité est saisissante, elle cueille sans crier gare.
Avec une voix grave, chaude et par moment voilée comme peut l’être celle d’un Etienne Daho, le français enjôle littéralement, il appuie là où ça touche.
Un disque enregistré à Bruxelles et co-réalisé avec Charles De Schutter. Une pépite à découvrir le 25 mai.

Les PrĂ©-Commandes Digitales de « La beautĂ© de l’idĂ©e » sont disponibles sur iTunes: http://ow.ly/MDm49.
Le premier single, et son magnifique clip entièrement réalisé à l’Iphone, sont déjà disponibles.

Écrit par Christelle Cotton

Christelle Cotton

Chroniqueuse / Reporter