JLB Riddim: “Souhaitez-moi de vivre dignement de ma musique”

Le planning des festivals se fignole peu Ă  peu, l’occasion de vous parler d’un festival très sympathique: le Wacolor. Alors que nous vous faisons gagner des places pour assister Ă  cet Ă©vĂ©nement brabançon auquel participeront Bastian Baker, La Smala ou encore Kid Noize, nous vous partageons une interview d’un artiste qui mĂ©rite coup d’oeil et coup d’oreille: JLB Riddim. Un artiste gĂ©nĂ©reux en diable et qui a des messages Ă  faire passer. Nous l’avions rencontrĂ© au Saint Louis Rock Festival.

JLB Riddim, c’est un vrai personnage! JLB Riddim! Reggaeman magnifique, JLB (alias Thomas dans la vraie vie) avait pris possession de la scène du SLRF, le vendredi, prouvant Ă  lui seul et son groupe, qu’un festival de rock pouvait aussi s’ouvrir Ă  d’autres genres musicaux (n’en dĂ©plaise aux “rock’ailleux”). Car après tout, JLB a l’esprit rock, avec des messages, des engagements et une vĂ©ritable connaissance du monde dans lequel il vit. Son live transperçait autant par son Ă©nergie que par l’impact des balles pacifiques que porte sa voix, des balles d’idĂ©aux, des drapeaux, des couleurs enjoignant Ă  plus d’Ă©quitĂ©, Ă  un retour aux vraies valeurs. Avec en plus, une bonne dose de bonne humeur et une reprise d’anthologie de la Petite Gayolle (et si Renaud disait que “la marseillaise mĂŞme en reggae, ça m’a toujours fait dĂ©gueuler”, il en va tout autrement de cette reprise improbable du plus connu des chants wallons).

Pour sĂ»r, JLB Riddim est un artiste parmi ceux qui marquent. Il avait plus que sĂ©duit le public du SLRF, et nul doute qu’il en sera de mĂŞme pour le public du Wacolor. VoilĂ  la longue interview d’un artiste qui vaut le dĂ©tour:

JLB Riddim est sur son site internet et sur Facebook

Écrit par Alexis Seny

Alexis Seny