Fan de Metal, Voici le Gohelle Fest seconde Ă©dition !

On peut dire que l’histoire du Gohelle Fest commence en 1990 lors de la fermeture du dernier puits de mine du bassin Nord-Pas-de-Calais, suivit en 2012 par l’ inscription des terrils du Bassin Minier au patrimoine mondial de l’humanitĂ©. Mais c’est en 2013 que trois copains, afficionados du Metal et originaires du coin, boivent un verre ensemble et se mettent Ă  rĂŞver de faire jouer Mötorhead sur les terrils de Loos-en-Gohelle, les plus hauts d’Europe. 

loos en gohelle terrils (1)

Au-delĂ  de l’histoire des lieux, leur plastique particulière, leur forme pyramidale pure, leur univers minĂ©ral et noir et leur origine industrielle leur confĂ©rant une dimension Ă©motionnelle, le projet ne leur paraĂ®t plus si fou que cela. C’est donc de cette vision que nait le projet du Gohelle Fest, le premier eco-festival international de Metal au pied des terrils. Petit Ă  petit le projet s’affine, souhaitant s’inscrire en plusieurs Ă©tapes sur le long terme, partant d’une capacitĂ© de 1000 personnes pour tranquillement accĂ©der ensuite au plateau des terrils du 11/19, pour y accueillir, Ă  terme, 20 000 personnes et faire de cet endroit magique l’une des plus belles salles de concert du monde. Plateau des terrils – Site du 11/19 – Loos-en-Gohelle

Un Ă©co-festival Metal ?

loos en gohelle terrils (3)Qu’est-ce qu’un éco-festival Metal ? L’obligation pour une groupe de black metal de n’égorger sur scène que des chèvres issues de l’agriculture bio ? Du metal joué par des Hippies et des Beatniks végétariens en sandalettes avec des guitares recyclées et des amplis en open source alimentés par une éolienne ? Venir en covoiturage au festival, recycler les déchets, privilégier les circuits courts pour les frites avec des patates produites localement, limiter l’impact sur la biodiversité et économiser l’énergie ? La troisième solution est la bonne : un éco-festival recherche avant tout à utiliser des ressources et matières premières écologiques et locales, produites sur place dans un rayon de moins de 200 km, une alimentation biologique locale ou régionale de saison, et à économiser les ressources nécessaires et à réduire les déchets à la source.

loos en gohelle terrils (2)Au niveau du Gohelle Fest, sont déjà mis des solutions concernées par ce qui nous entoure :
– Une page d’annonces de covoiturage liĂ©e Ă  l’évènement
– Un circuit court concernant la nourriture prĂ©sente sur le site (pour les festivaliers et pour les groupes)
– Une rĂ©flexion intelligente sur les Ă©conomies d’Ă©nergie sur place
– Une utilisation d’ecocup au niveau du bar
– Un tri sĂ©lectif omniprĂ©sent sur le site
– De nombreux points de collecte de mĂ©gots

gohelleC’est en travaillant avec diffĂ©rents partenaires, les municipalitĂ©s et les acteurs culturels et Ă©conomiques de la rĂ©gion que la première Ă©dition se concrĂ©tise, s’inscrivant dans une lignĂ©e d’éco-festival Ă  la Salle Varet de Loos-en-Gohelle. Une pincĂ©e de gloire rĂ©gionale, un soupçon de pionniers du Grind, le tout mijotant Ă  la lĂ©gende du Thrash Ă  l’Allemande, une première Ă©dition voit donc le jour le 6 septembre 2014, accueillant KREATOR en tĂŞte d’affiche, soutenus par NAPALM DEATH et LOUDBLAST, dont le leader StĂ©phane Buriez deviendra le parrain du festival. Deux groupes locaux viennent s’ajouter Ă  l’affiche, INAYAH et DIARY OF DESTRUCTION. Cette première Ă©dition sera un succès : des festivaliers rĂ©pondant prĂ©sents en masse, une ambiance gĂ©nĂ©rale cinq Ă©toiles, un pit survoltĂ© et des groupes ravis de leur venue, au point que Mitch Harris de NAPALM DEATH a rejoint KREATOR sur scène pour offrir au public un « Riot of Violence » d’anthologie.

Forts de la réussite de cette première édition, l’équipe organisatrice ne met pas longtemps à se décider à réitérer l’expérience. Deux jours cette fois-ci : les 4 et 5 septembre 2015.
A l’affiche, pas moins de 13 groupes : OBITUARY, CARCASS, ENTOMBED AD, TANKARD, THE GERMAN PANZER, M.PIRE OF EVIL, ELUVEITIE, BENIGHTED, TAGADA JONES, ROTTING CHRIST et W.I.L.D., accompagnés d’YRZEN et DUNKELNACHT pour les sélections régionales.
A part le fait que le festival se déroule sur deux jours, le millésime 2015 voit l’ouverture d’un camping pour le repos des festivaliers et l’implication d’associations culturelles locales, n’ayant pas forcément quelque chose à voir avec le Metal, qui s’ajoute à l’équipe des bénévoles, prouvant que la Culture avec un grand C n’a pas de limite.

Le Tremplin ?

Le petit plus qui fait la diffĂ©rence, et qui est chĂ©ri par le projet, est la possibilitĂ© de faire jouer des groupes locaux via un tremplin couvrant le Nord, le Pas-de-Calais et la Picardie, leur permettant ainsi d’ouvrir pour des tĂŞtes d’affiche de portĂ©e internationale.
Cette annĂ©e, une cinquantaine de groupes ont rĂ©pondus Ă  l’appel, une quinzaine se sont retrouvĂ©s en finale et ce sont les bĂ©nĂ©voles qui ont choisi les heureux gagnants.

Informations pratiques

La seconde édition du Gohelle Fest se déroulera les 4 et 5 septembre 2015 à la salle Varet,
rue RenĂ© Cassin 62750 Loos-en-Gohelle – France

Cette année, un camping gratuit est mis en place sur réservation préalable via le site web du festival.

Le village du festival comprendra un metal market, ainsi que des stands nourritures et de boissons.
Le pass 1 jour est Ă  40 euros, le pass 2 jours Ă  75 euros.

La programmation

Vendredi 4 septembre 2015 :

  • Obituary
  • Eluveitie
  • M:Pire of Evil
  • Tagada Jones
  • WILD
  • Yrzen

Samedi 5 septembre 2015 :

  • Carcass
  • Panzer
  • Entombed AD
  • Rotting Christ
  • Tankard
  • Benighted
  • Dunkelnacht

Site Web – Facebook – Twitter

 

Source : CP Gohelle Fest

Écrit par Rédaction