Nekfeu, pyroman magnifique dans le brasier bruxellois

Vu sur quelques sc√®nes festivali√®res et estivales, cet √©t√©, Nekfeu √©tait sur la sc√®ne de l’Ancienne Belgique, ce Jeudi pour un concert show bouillant et animal. Soldout depuis belle lurette en quelques minutes, la date a tenu toutes ses promesses et les fans (ou pas d’ailleurs) en ont eu plus que pour leur argent.

20h30, les rangs se serrent dans la fosse de l’AB. La chaleur humaine renforc√©e par un automne jusqu’ici presque printanier √©bouillante le site. Et d√©j√† depuis un moment, la foule scande un nom, r√©clame un dieu, Nekfeu. L’enthousiasme est l√† avec son lot de d√©bordements aussi: Une fille au premier “balcon” se fait interpeller, des “Sales Putes” retentissent et des verres remplis de bi√®res veulent lui voler √† la figure. C’est d√©go√Ľtant et minable, d√©plac√© et pas forc√©ment grandissant pour ces jeunes dont on se demande bien ce qu’ils veulent se prouver sinon leur misogynie exacerb√©e par l’esprit de bande. Dommage parce que sinon tout √©tait r√©uni pour un d√©but de concert flamboyant.

Mais oublions, car d√®s ses premiers pas sur la sc√®ne bruxelloise, Nekfeu ne donne que du bon, du flow bien senti, casquette viss√©e sur le crane, le rappeur d√©roule ses chansons et embrase Bruxelles faisant de multiples allusions au plat pays qui n’est pas le sien mais qu’il semble vachement aimer. “C’est en Belgique que ‘ai donn√© l’un de mes premiers concerts, vous n’√©tiez m√™me pas 200.” D√©cid√©ment les temps changent. Et autour de lui, les visages¬†aussi, les hommes s’avancent, Nekfeu ne pouvait s’emp√™cher de faire la part belle √† ses compagnons d’S-Crew. Dans l’aridit√© et la chaleur de ses mains lev√©es et acclamantes, le Fennek r√©ussit son tour de piste, noy√© de sueur et √† fond dans ses rimes. La foule est d√©mente, l’√©cho est incroyable. Les centaines de personnes pr√©sentes semblent tout conna√ģtre des textes du jeune prodige fran√ßais. Qui se r√©v√®le en sacr√© showman, ne r√©sistant pas √† slamer sur sa horde de fid√®les enti√®rement acquis √† sa cause et √† son rap.

Crois√© dans la foule, un autre rappeur, L’Artisan, se souviendra d’un superbe concert, exceptionnel √† plus d’un point: “Franchement vieux, j’ai d√©j√† vu des tout gros rappeurs sur sc√®ne comme 50 Cent ou Wiz Khalifa et je peux t’assurer qu’ils n’atteignent pas la cheville du Nek en live. Le public √©tait d√©cha√ģn√©.” Et on le croit. De ce brasier bruxellois, Nekfeu a fait date. Il reviendra le 29 mars prochain pour un autre incendie, de Forest cette fois.

√Čcrit par Alexis Seny

Alexis Seny