Concert impeccable pour The Arcs à l’Ancienne Belgique!

Pour resituer un peu les choses, The Arcs est un autre projet de la moitié des Black Keys, le chanteur/guitariste Dan Auerbach. Le groupe est conséquent, et il sait bien s’entourer le Dan. Trois choristes, deux batteurs, un bassiste et un claviériste, tout ça en plus de lui! Un point incroyablement fort du groupe est le fait qu’ils savent jouer de tout! Les choristes n’hésitant pas à jouer du violon, clavier et trompette, tandis que les batteurs se mettaient à jouer de la guitare ou des claviers à tour de rôle. En plus de Dan Auerbach, qui est un excellent frontman variant entre les scènes de transe avec sa guitare et le chant habité, il y a beaucoup de choses à voir.


The ARcs (2)Tout ça donne une énorme richesse musicale et là où ils sont très fort, c’est que c’est un véritable mélange de blues et rock psyché. Ainsi, dans la même chanson on peut avoir une intro bluesy à souhait, avec un break psyché dantesque, pour enfin clôturer la chanson sur une note blues, du grand art! Ils ne se contentent pas de faire de la musique inspirée de ces styles, ils parviennent à les mélanger et ça colle impéccablement.

On ne s’ennuie clairement pas pendant le concert, pour servir au mieux la musique tout ça est accompagné de projections et show light en alternance. Les deux étant de très grande qualité et collent parfaitement à l’ambiance et le son de cette soirée. Les projections sont psychédéliquement démente!

The ARcs (6)L’ambiance est montée petit à petit, même si dés le départ Dan Auerbach donnait tout pour faire réagir le public, il aura fallu du temps à ce dernier pour se laisser séduire. Mais c’est lorsque la salle entière applaudi et crie au moment du rappel (que le groupe fait durer) qu’on peut dire qu’ils ont clairement réussi leur coup! Il faut dire aussi que clôturer le set par leur single, Outta my mind, était très efficace. Le reste de la setlist était très bien aménagée également, pas de temps mort pour ce concert d’1h30 qui est passé à toute allure.

Pour clore ce concert, nous avons même eu droit à une cover (Too Young to Burn, de Sonny & and the Sunsets), qu’ils jouaient pour la 1ère fois en public d’après leur dire.. Les amateurs du genre ont clairement rater quelque chose hier soir, on peut espérer recroiser le groupe cet été en festival, et pourvu que ce soit en tente.

Écrit par Gaël Rinclin