Jacques Stotzem: « To Rory » (acoustic tribute to Rory Gallagher)

Il Ă©tait une fois un guitariste, gĂ©nial guitar-hero irlandais, pĂ©tri de blues et de rock, puissant, nerveux, inspiré… Elu « meilleur guitariste » au milieu des annĂ©es septante, fidèle Ă  sa vieille Fender Stratocaster au look plus qu’usĂ© et reconnaissable entre mille, virtuose extraordinaire… Faut-il encore prĂ©senter le regrettĂ© Rory Gallagher ?

to roryC’est Ă  ce monument que s’attaque notre propre virtuose national de la guitare « picking » Jacques Stotzem. Et avec quelle maestria ! Après les albums « Catch the Spirit » I et II, son nouveau Cd « To Rory » est entièrement consacrĂ© Ă  Rory Gallagher.

Autant le dire tout de suite: Jacques Stotzem est un homme modeste, reconnu pour son jeu d’une qualitĂ© impressionnante dans le milieu des musiciens belges, mais encore souvent mĂ©connu du grand public. Et pourtant, Monsieur Stotzem: que vous ĂŞtes grand ! Seul guitariste belge Ă  avoir son modèle « signature » auprès de la plus prestigieuse firme de guitares acoustiques (Martin) – les guitaristes comprendront le niveau de qualitĂ© artistique que cela implique ! – le verviĂ©tois s’attaque avec brio Ă  l’oeuvre d’un des guitaristes les plus importants du blues-rock.

Si quelques standards sont repris, comme « Tattoo’d lady », « Follow me », « Wayward Child » ou « Moonchild » (sublime !), Jacques Stotzem rĂ©interprète aussi des morceaux moins connus, comme le très doux « Wheels within wheels », ou « Country Miles » – vĂ©ritable morceau de bravoure en slide (oĂą excellait Rory !).

Deux choses frappent Ă  l’Ă©coute de l’album, mis Ă  part le jeu en « picking » exceptionnel: le son magnifique et la qualitĂ© de l’enregistrement. On se croirait Ă  deux pas du guitariste tant chaque inflection de jeu, chaque harmonique, chaque Ă©lĂ©ment de rondeur naturelle projetĂ© par la caisse est captĂ© avec perfection. Non seulement, c’est divinement jouĂ©, mais, p…, qu’est-ce que ça sonne !

L’esprit de Rory Gallagher n’est nullement perverti par la transposition de ses oeuvres, puissamment Ă©lectriques au dĂ©part. Au contraire: l’interprĂ©tation de Jacques Stotzem magnifie les morceaux et apporte Ă  l’oeuvre de Gallagher un Ă©clairage nouveau, mettant en valeur la qualitĂ© de son travail. Une fois de plus, l’essai est transformĂ© et rĂ©ussi ! Bravo !

Jacques Stotzem est en tournĂ©e en Belgique dès le 11 dĂ©cembre (voir www.stotzem.com). VoilĂ  l’occasion de dĂ©couvrir et d’applaudir un artiste belge au talent immense, de dĂ©couvrir le travail en finger-picking, un peu nĂ©gligĂ© de nos jours, et de se rĂ©approprier l’oeuvre gigantesque du guitariste irlandais (rĂ©Ă©coutez absolument les « Live in Europe » et « Irish Tour ’74″…).

Écrit par Eric Beaujean