Hellfest, Back in Hell!

Enfin! Apr√®s une longue (trop longue) ann√©e d’attente, me voici √† nouveau en route pour une nouvelle √©dition de folie du Hellfest Open Air! Les jours pass√©s depuis le dernier Hellfest m’ont paru bien longs, et c’√©tait avec plus que de l’ impatience que j’attendais cette 11√®me √©dition! Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce festival, il s’agit d’un des plus grands et grandioses¬†√©v√©nements¬†d√©di√© au Hard Rock et au Metal en Europe! Je vous invite¬†d’ailleurs √† aller lire l’article de pr√©sentation du festival de l’ann√©e derni√®re, car cette ann√©e, l’article sera plus un reportage de mes aventures sur place (dans lequel j’√©voquerai bien √©videmment les nouveaut√©s et changements pour cette 11√®me √©dition) que de simples articles de pr√©sentation du festival et des concerts. Laissez-moi vous¬†raconter¬†ce nouveau¬†weekend inoubliable au¬†cŇďur¬†de l’enfer Clissonnais!

Apr√®s presque dix heures de route (merci les embouteillages √† peine parti!) et pas moins de pr√®s de 800 kilom√®tres, il est pass√© 4 heures du matin dans la nuit de mercredi √† jeudi quand j’arrive enfin sur place. Le temps de monter la tente dans le jardin de l’habitant chez qui je loge, d’installer mes affaires, et je peux finalement ouvrir une petite bi√®re pour f√™ter mon arriv√©e! Cependant, l’aube ne tarde pas √† se montrer et il est grand temps d’aller prendre un repos bien m√©rit√© pour √™tre d’attaque pour l’ouverture du festival le jeudi apr√®s-midi!

Si je parle de planter ma tente chez l’habitant, c’est que depuis plusieurs ann√©es (je n’avais pas eu l’occasion de le mentionner dans les articles de l’√©dition 2015), outre le traditionnel camping de festival et les h√ītels bien souvent complets, le Hellfest Open Air met √† disposition un site d√©di√© aux annonces de logement chez l’habitant. Ceux-ci peuvent donc mettre √† disposition des emplacements pour tentes, camping-cars, voir carr√©ment louer des chambres, en indiquant le prix, les installations √† disposition, et la distance par rapport au festival. Les festivaliers peuvent, gr√Ęce √† ce site, prendre contact avec eux et r√©server pour le nombre de nuits qu’ils souhaitent. Plut√īt pratique pour qui souhaite b√©n√©ficier d’une bonne nuit de sommeil tout en profitant de l’ambiance du festival la journ√©e, les personnes proposant un h√©bergement √©tant g√©n√©ralement tr√®s accueillantes!

Et nous voici d√©j√† √† quelques heures √† peine de l’ouverture du festival! Le temps d’aller rapidement acheter quelques provisions au supermarch√© du coin, d√©cor√© pour l’occasion, et dont le personnel porte des tenues sp√©ciales Hellfest tandis que des bars et autres snacks se sont install√©s devant et dans les rues environnantes, et il est d√©j√† presque l’heure de l’ouverture des fameuses portes de l’enfer! Arriv√© devant celles-ci, quel monde! Le c√©l√®bre rond point avec son √©norme guitare √©lectrique en metal est compl√®tement envahit de metalleux attendant tous impatiemment que le festival ouvre! Bon, avec un monde pareil, on risque d’en avoir pour plusieurs heures de file avant d’arriver √† r√©cup√©rer nos bracelets. Avec quelques amis, nous n’avons plus qu’√† retourner nous poser autour d’un verre √† notre campement, nous irons les chercher plus tard, le temps que l’entr√©e se d√©sengorge un peu.

Ca y est! Nous les avons, nos graals! Enfin nous avons acc√®s au Hell City Square (mais si vous savez, le fameux endroit d√©cor√© au style d’une rue londonienne dont je vous avais d√©j√† parl√© l’an dernier!). Pas de gros changement de ce c√īt√©, toujours les m√™mes d√©corations bluffantes, qui nous font sinc√®rement penser que l’on est plus vraiment dans un festival mais bien dans un monde metal! Petite nouveaut√© quand m√™me : une √©norme peinture rendant hommage √† Ian Lemmy Kilmister, le chanteur de Mot√∂rhead d√©c√©d√© en d√©cembre dernier, tr√īne fi√®rement au dessus de l’un des bars du Hellfest!

Apr√®s un rapide tour √† l’Extreme Market et quelques achats en poche, nous poussons notre visite jusqu’au Metal Corner, en passant notamment devant le stand de merchandising officiel du festival o√Ļ se vendent d√©j√† des tickets pour l’√©dition 2017 qui partent comme des petits pains (√† tel point que cette premi√®re salve de tickets mis en vente sera d√©j√† soldout le soir-m√™me). Outre quelques petits stands et un √©cran g√©ant sur lequel un match de foot est diffus√©, on retrouve surtout la zone Tremplin Deeezer dans laquelle des concerts seront organis√©s durant les quatre jours du festival (oui, vous avez bien lu, les concerts sur cette “petite” sc√®ne commencent d√®s le jeudi soir! De quoi bien se mettre dans l’ambiance avant d’attaquer le gros du programme!).

Un tremplin Deezer, √† port√©e internationale reprenant 9 groupes, √©tait, de plus, organis√© du vendredi au dimanche, permettant au vainqueur de remporter une guitare Gibson USA SG 2016 customis√©e, mais surtout la chance de se produire durant l’√©dition 2017 sur l’une des deux mainstages! Les festivaliers pouvaient voter pour leur groupe favori via l’application mobile Hellfest. Un jury compos√© d’un membre de Deezer et de deux organisateurs du Hellfest se chargeant de les d√©partager ! Le festival √©tant termin√© √† l’heure o√Ļ j’√©cris ces lignes, je peux d√©j√† vous annoncer que le groupe gagnant de ce tremplin est “Ray Brower”, un groupe de Punk-Hardcore √©cossais!

Notre tour termin√©, et les interminables files aux stands de recharge des cartes Cashless (si vous ne voyez pas ce que c’est, retourner lire le premier article de l’√©dition 2015 du festival!) nous ayant pas mal d√©courag√©, nous reprenons finalement la route vers nos tentes, histoire de boire un derni√®re verre avant une bonne nuit de repos. Ainsi nous serons d’attaque pour le premier jour du festival qui s’annonce plus que charg√©!

√Čcrit par Quentin Joveneau

Quentin Joveneau