Bear’s Den comble l’Ancienne Belgique!

Le concert affiche soldout depuis un moment, nous avons rapidement compris pourquoi. Après leur excellente prestation cet Ă©tĂ© Ă  Werchter, Bear’s Den est revenu nous enchanter en salle. Fantastique concert du groupe britanique, dans une Ancienne Belgique comble et comblĂ©e!

Le groupe Londonien formĂ© en 2012 vient prĂ©senter son second et dernier album, Red Earth & Pouring Rain sorti en juillet de cette annĂ©e. Après le dĂ©part de Joey Haynes en janvier, il reste Andrew Davie et Kevin Jones pour mener Bear’s Den. Avant mĂŞme que Matthew & The Atlas ne commence, les places se font rares! 

Matthew & The Atlas… charming!

Matthew & The Atlas sont 5 sur scène, leur musiqueMatthew & The Atlas peut être décrite comme une pop indé savoureusement servie par la belle voix de Matt Hegarty.
La 2ème chanson du set est le dernier single sorti : On A Midnight Street. Le public applaudi chaudement mais n’est pas encore prĂŞt Ă  rĂ©pondre avec enthousiasme aux appels du groupe. Le light show offre le minimum syndical mais c’est joli.
Charmant est l’adjectif qui correspond le mieux Ă  cette première partie. Le set dĂ©marre sur des chansons plutĂ´t up-tempo pour terminer avec deux magnifiques balades. Ils ont rĂ©ussi Ă  conquĂ©rir un public impatient, qui Ă©tait clairement lĂ  pour Bear’s Den. OpĂ©ration sĂ©duction rĂ©ussie!

C’Ă©tait la dernière date de la tournĂ©e avec Bear’s Den mais nous vous encourageons Ă  les dĂ©couvrir le vendredi 24 fĂ©vrier au Depot Ă  Leuven! Infos et ticket ici.

Bear’s Den Ă©poustouflant :

La scène est plongĂ©e dans le noir en attendant l’arrivĂ©e des musiciens, leur toile de fond se baisse alors que les lumières de la salle s’Ă©teignent. Quand le groupe arrive, le show lumière nous ébloui dĂ©jĂ  par sa beautĂ© et la parfaite utilisation des couleurs. MĂŞme s’ils ne sont plus que deux officiellement, ils savent s’entourer pour les lives. Une guitare acoustique, deux guitares et/ou banjo Ă©lectriques, un synthĂ©, une basse, batterie et deux cuivres pour terminer tout Bear's Dença. MalgrĂ© l’abondance de musiciens, le son est excellent et clair. Le communion dans le groupe est visible et le show est bon rodĂ©. On se doute que le spectacle manque de spontanĂ©itĂ© mais ça reste très plaisant. La chanson Isaac est la première que le public reprend en chĹ“ur. Avant de jouer Sophie en version totalement acoustique sur l’avant-scène. Le public est silencieux et apprĂ©cie la beautĂ© de ce moment Ă  sa juste valeur.

Le concert se dĂ©roule sans accro, tout s’enchaĂ®ne facilement grâce Ă  l’aide du roadie toujours au taquet pour prĂ©parer les guitares. Andrew et Kevin Ă©changent rĂ©gulièrement avec l’audience. Le public rigole d’ailleurs un bon coup lorsqu’ils annoncent la dernière chanson… 30 minutes avant la fin prĂ©vue du concert. On ne la fait pas au public de l’AB!
Après le rappel ils viennent jouer Gabriel en acoustique, au milieu du public. C’est une chose qu’ils font Ă  chaque concert, mais ça n’en reste pas moins très plaisant.
Tout le monde est invitĂ© sur scène, y compris la demoiselle qui s’occupe du merchandising, pour chanter une chanson de LĂ©onard Cohen, So Long Marianne. Un vĂ©ritable tonnerre d’applaudissements s’abat sur l’AB Ă  la clĂ´ture de la chanson.

Bear's Den

Après plus d’1h30 de concert, chacun des visages qui sort de la salle est souriant, le public est plus que ravi. Merveilleuse prestation d’un groupe qu’on reverra, ça c’est certain!

Setlist :

 

Écrit par Gaël Rinclin