Bear’s Den comble l’Ancienne Belgique!

Le concert affiche soldout depuis un moment, nous avons rapidement compris pourquoi. Apr√®s leur excellente prestation cet √©t√© √† Werchter,¬†Bear’s Den est revenu nous enchanter en salle.¬†Fantastique concert¬†du groupe britanique, dans une Ancienne Belgique comble et combl√©e!

Le groupe Londonien form√© en 2012 vient pr√©senter son second et dernier album, Red Earth & Pouring Rain sorti en juillet de cette ann√©e.¬†Apr√®s le d√©part de Joey Haynes¬†en janvier, il reste Andrew Davie et Kevin Jones pour mener Bear’s Den.¬†Avant m√™me que Matthew & The Atlas¬†ne commence, les places se font rares!¬†

Matthew & The Atlas… charming!

Matthew & The Atlas sont 5 sur scène, leur musiqueMatthew & The Atlas peut être décrite comme une pop indé savoureusement servie par la belle voix de Matt Hegarty.
La 2√®me¬†chanson du set est le dernier single sorti : On A Midnight Street. Le public applaudi chaudement mais n’est pas encore pr√™t √† r√©pondre avec enthousiasme aux appels du groupe.¬†Le light show offre le minimum syndical mais c‚Äôest joli.
Charmant est l‚Äôadjectif qui correspond le mieux √† cette premi√®re partie. Le set d√©marre¬†sur des chansons plut√īt up-tempo pour terminer avec deux magnifiques balades.¬†Ils ont r√©ussi √† conqu√©rir un¬†public impatient, qui √©tait clairement l√† pour Bear’s Den. Op√©ration s√©duction r√©ussie!

C’√©tait la derni√®re date de la tourn√©e avec Bear‚Äôs Den mais nous¬†vous encourageons √† les d√©couvrir le vendredi 24 f√©vrier au Depot √† Leuven! Infos et ticket ici.

Bear’s Den √©poustouflant :

La sc√®ne est plong√©e dans le noir en attendant l’arriv√©e des musiciens, leur toile de fond se baisse alors que¬†les lumi√®res de la salle s’√©teignent. Quand¬†le groupe arrive, le show lumi√®re nous¬†√©bloui d√©j√† par sa beaut√© et la parfaite utilisation des couleurs.¬†M√™me s‚Äôils ne sont plus que deux officiellement, ils savent s’entourer pour les lives. Une guitare acoustique, deux guitares et/ou banjo √©lectriques, un synth√©, une basse, batterie et deux cuivres pour terminer tout Bear's Den√ßa. Malgr√© l‚Äôabondance de musiciens, le son est excellent et clair.¬†Le communion dans le groupe¬†est visible et le show est bon rod√©. On se doute que le spectacle manque de spontan√©it√© mais √ßa reste tr√®s plaisant. La chanson¬†Isaac¬†est la premi√®re que le public reprend en chŇďur. Avant de jouer Sophie en version totalement acoustique sur l’avant-sc√®ne. Le public est silencieux et appr√©cie la beaut√© de ce moment √† sa juste valeur.

Le concert se d√©roule sans accro, tout s‚Äôencha√ģne facilement gr√Ęce √† l’aide du roadie toujours au taquet pour pr√©parer les guitares. Andrew et¬†Kevin √©changent r√©guli√®rement avec l’audience.¬†Le public rigole d’ailleurs un bon coup lorsqu‚Äôils annoncent la derni√®re chanson… 30 minutes avant la fin pr√©vue¬†du concert. On ne la fait pas au public de l’AB!
Apr√®s le rappel ils viennent jouer Gabriel en acoustique, au milieu du public. C’est une chose qu’ils font √† chaque concert, mais √ßa n’en reste pas moins tr√®s plaisant.
Tout le monde est invit√© sur sc√®ne, y compris la demoiselle qui s‚Äôoccupe du merchandising, pour¬†chanter une chanson de L√©onard Cohen, So Long Marianne.¬†Un v√©ritable tonnerre d‚Äôapplaudissements s‚Äôabat sur l’AB √† la cl√īture de la chanson.

Bear's Den

Apr√®s plus d’1h30 de concert, chacun¬†des visages qui sort de la salle est¬†souriant, le public est plus que ravi. Merveilleuse prestation¬†d‚Äôun groupe qu’on reverra, √ßa c‚Äôest certain!

Setlist :

 

√Čcrit par Ga√ęl Rinclin