Kel Assouf et Phoenician Drive envoient le Botanique en plein désert!

Le concert initialement prévu à l’Ancienne Belgique le 15/02 fut déplacé au Botanique ce mardi 28/02.
Le leader, Aboubacar “Anana” Harouna, est arrivé en Belgique il y a dix ans et fonde Kel Assouf dans la foulée. Leur musique est un délicieux mélange de musique traditionnelle Touareg et de rock psychédélique. Un mélange qui fait forcément penser au groupe culte Tinariwen. Le moins que l’on puisse dire c’est que Kel Assouf tient la comparaison!

 

Pour démarrer le voyage, les commandes sont confiées à l’entité bruxelloise Phoenician Drive.Phoenician Drive @Botanique
Autre projet de
ValĂ©rian Meunier, Ă©galement membre de Moaning Cities. Leur musique mĂŞle agrĂ©ablement kraut-rock et inspiration orientale. Grâce Ă  ce mĂ©lange, il n’y a pas que la musique qui voyage! Le public est emportĂ© dans une dimension musicale Ă´ combien agrĂ©able. Le combo fonctionne Ă  merveille et le show light est incroyablement bien foutu. Le public, peu nombreux il est vrai, s’est automatiquement disposĂ© de manière Ă  ce que tout le monde puisse s’asseoir et ainsi profiter pleinement du concert de manière confortable. Après 30 minutes de concert, le groupe part sous une pluie d’applaudissements balancĂ©e par le public conquis!

Au tour de Kel Assouf de poursuivre l’expĂ©dition. Le vaisseau accueille pour l’occasion quelques voyageurs supplĂ©mentaires, la fosse est maintenant bien remplie. Une Ă©nergie positive Ă©mane de chaque membre du groupe. Leur musique agit comme un catalyseur sur le public qui se Kel Assouf @BotaniquedĂ©chaĂ®ne sans attendre. La plupart des personnes qui ont commencĂ© le concert assises ne le sont plus, tapent dans les mains et dansent sans retenue Ă  la demande du leader. Le show light est correct, mais ce sont surtout les musiciens qui attirent l’attention. Ces derniers sont tous habitĂ©s par la musique et transmettent leur Ă©nergie sans se mĂ©nager. Lorsque le groupe demande au public de reprendre le refrain d’une chanson, une personne entonnant des youyous depuis la fosse est montĂ©e sur scène invitĂ©e par la choriste Ă  la rejoindre. Le groupe partage la scène volontiers avec son public.
Il existe une ambiance positive et de partage comme rarement en concert.

Avant le rappel, le groupe se voit remettre l’Octave Zinneke 2017. Prix décerné par la chaîne de télévision locale BX1 et remis par le journaliste Pierre Beaudot. Pour fêter ça, le groupe nous jouera un dernier morceau pour un final encore plus tonitruant!

Écrit par Gaël Rinclin