Migration complètement réussie pour Bonobo!

Fort de son nouvel album Migration, Simon Green alias Bonobo fait salle comble à l’AB.
Le groupe qui l’accompagne est composĂ© d’un claviĂ©riste, un guitariste/clavier/flĂ»te, une chanteuse, un bassiste et un batteur. La soirĂ©e s’annonce grandiose!

Le concert commence avec un petit quart d’heure de retard mais au vu des files à l’entrée et aux bars, il valait mieux! Bonobo
La salle est bondĂ©e et enthousiaste Ă  l’idĂ©e d’accueillir Bonobo et son groupe. 
Pour le premier morceau, s’installe une ambiance très sobre uniquement composĂ©e d’effets lumineux. Avant de dĂ©voiler les Ă©crans gĂ©ants dès le second morceau…

À partir de ce moment on ne cessera d’être émerveillé par le show. Les images diffusées sont absolument sublimes et on retrouve l’univers graphique du dernier album.
BonoboIl agrémente ça de fractales et autres formes psychédéliques pour les morceaux des précédents albums. Vous trouverez 
de tout dans un show de Bonobo, le visuel est aussi excellent que le son. Il alterne les passages entièrement électro durant lesquels il se retrouve seul sur scène avec une AB dĂ©chaĂ®nĂ©e dans la fosse. D’autres passages plus calmes permettent de s’Ă©vader en douceur.


Les effets de lumière sont mĂ©langĂ©s aux diffusions des Ă©crans et jouent avec. L’ensemble est cohĂ©rent et le spectacle complet. 
La setlist est agencĂ©e de manière Ă  ce qu’on ne s’ennuie jamais, composĂ©e de variations entres les moments dansants et calmes. MĂŞme si elle est connue Ă  l’avance et n’Ă©volue pas, on la sent très travaillĂ©e. Le groupe apporte une belle musicalitĂ© et profondeur aux compositions. Tandis que les parties Ă©lectro permettent de faire claquer les basses et sauter tout le monde!
Le seul point nĂ©gatif de ce concert sera le public. En grande majoritĂ© peu attentif, il discute beaucoup et passe le reste du temps Ă  filmer. C’est Ă  se demander pourquoi ces gens paient pour voir un artiste en concert.

Bonobo continue sa migration jusqu’aux festivals d’Ă©tĂ©. Nous le retrouverons à Werchter le samedi 01 Juillet. Ce sera très certainement un concert Ă  ne pas manquer de cette Ă©dition!
Bonobo

Écrit par Gaël Rinclin