Entre magie et violon : Lindsey Stirling

√áa faisait plus de trois ans que je n’avais plus eu l’occasion de revoir Lindsey Stirling, la violoniste pop √©lectro et danseuse en Belgique. Cette artiste que j’affectionne particuli√®rement √©tait de retour ce 21 mars dans la superbe salle de l’Ancienne Belgique pour un concert que j’attendais depuis des mois!

J’avoue que j’appr√©hendais un peu cette soir√©e. Je ne savais pas trop √† quoi m’attendre, son dernier show (dont vous pouvez trouver l’article ici) m’avait laiss√© un tellement bon souvenir que j’avais peur d’√™tre d√©√ßu cette fois-ci. Il n’en fut pourtant rien, et ce concert, comme le pr√©c√©dent, restera surement grav√© pendant de longues ann√©es dans ma t√™te!

Lindsey StirlingAlors que nous arrivons bien √† l’avance dans la salle pour √™tre surs d’avoir de bonnes places, on remarque directement que l’infrastructure mise en place pour son show est vraiment √©norme, encore plus que pour le pr√©c√©dent. Cette soir√©e s’annonce vraiment prometteuse! Pas de premi√®re partie ce soir, juste son set, qui durera¬† pr√®s de deux heures.

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, Lindsey Stirling est une jeune violoniste, compositrice et danseuse am√©ricaine de 30 ans. Apr√®s s’√™tre fait recal√©e en quart de finale de l’√©mission America’s got talent en 2010, elle pers√©v√©ra et fit sa propre promotion via Internet, notamment sur Youtube. Avec son style unique m√™lant violon, pop, √©lectro voire dubstep, elle se fit d’abord connaitre gr√Ęce aux nombreuses covers et reprises de th√®mes de films, jeux vid√©o et s√©ries qu’elle r√©alisa. Par la suite, avec ses tr√®s nombreuses compositions originales (que je vous invite vivement √† d√©couvrir si ce n’est d√©j√† fait!), elle s’est construit une solide communaut√© de fans √† travers le monde.

Alors que la salle s’est remplie jusqu’√† √™tre pleine √† craquer – car oui j’ai oubli√© de vous le dire, mais le concert de ce soir est soldout depuis un bon moment d√©j√† – et une bonne heure d’attente (je vous avais dit que nous √©tions arriv√©s bien √† l’avance!), les lumi√®res s’√©teignent et le show tant attendu peut enfin commencer!

Le concert vient √† peine de d√©buter (avec « The Phoenix » et « Love’s Just a Feeling », issues de son dernier album « Brave Enough ») que je comprends de suite que ce concert sera tr√®s diff√©rent du pr√©c√©dent. D√©j√† avec l’infrastructure mise en place, une sc√®ne √† deux √©tages avec des √©crans de projection sur chaque partie verticale. Ensuite, c’est assez difficile √† d√©crire, mais j’ai l’impression qu’elle a beaucoup m√Ľri depuis la derni√®re fois. Peut-√™tre est-ce li√© aux r√©cents √©v√®nements auxquels elle a d√Ľ faire face depuis un peu plus d’un an et sur lesquels je reviendrai plus tard.

Toujours est-il qu’on sent un grand contraste dans sa fa√ßon d’√™tre, c’est plus professionnel et le concert ressemble beaucoup plus √† un √©norme show tel qu’on pourrait en voir dans les plus grandes salles du monde! Elle danse et virevolte toujours autant, accompagn√© de son violon, mais pourtant c’est tr√®s diff√©rent. C’est peut-√™tre d√Ľ aussi √† la pr√©sence de quatre danseuses quasiment en permanence sur sc√®ne, en plus de ses deux musiciens. J’ai l’impression qu’on a un peu perdu en spontan√©it√©, mais qu’en contrepartie, on¬† gagne plus en qualit√© (alors que c’√©tait d√©j√† exceptionnel par le pass√©). Car ce soir, on en prend vraiment plein la vue!

Que ce soit les quelques morceaux de clips et les projections auxquels on a droit qui sont vraiment sublimes et s’accordent parfaitement √† l’ambiance, parfois m√™me projet√©es Lindsey Stirlingsur un √©norme drap blanc semi transparent qui laisse voir tout ce qui se passe sur sc√®ne tout en permettant aux projections de s’int√©grer quasiment comme si elles √©taient en relief (un proc√©d√© que je n’avais encore jamais vu mais qui est vraiment g√©nial!), aux tenues hautes en couleurs de la charmante violoniste aux airs de lutin et de ses danseuses (mises vraiment fort en avant, parfois plus que Lindsey elle-m√™me), qui changent presque √† chaque chanson, aux chor√©graphies vraiment tr√®s recherch√©es et impressionnantes, ou encore aux morceaux choisis, racontant presque une histoire, c’est vraiment extra!

M√™me si ce soir on ne retrouve que peu de titres de ses pr√©c√©dents albums « Lindsey Stirling » et « Shatter Me », comme « Shatter Me », « Elements », la g√©nialissime « Crystallize » ou encore « Stars Align », ce n’est pas d√©rangeant. Le show est tellement fluide et s’enchaine tellement bien que c’en est un r√©el r√©gal. J’ai tout de m√™me un petit pincement au cŇďur car on n’aura pas droit √† une seule de ses reprises en entier, seulement quelques extraits durant un mini-set acoustique. Hors, j’adore particuli√®rement certaines de ces reprises, qui m’ont fait d√©couvrir la talentueuse Lindsey Stirling √† l’√©poque.Lindsey Stirling

Pour la petite anecdote d’ailleurs, ce mini-set acoustique sera enti√®rement jou√© sur des instruments miniatures, apr√®s une courte projection mettant en sc√®ne la violoniste et ses musiciens dans une situation plut√īt cocasse. Dans celle-ci, elle casse son violon et ruine sa robe en sortant de sc√®ne, et doit en refaire une en triple vitesse en backstage avec une nappe, puis s’approprie le violon d’une enfant qui souhaitait le faire d√©dicacer.

Ce concert de Lindsey Stirling, c’est vraiment quelque chose! Tellement diff√©rent de ce que j’avais d√©j√† vu, mais pourtant, c’est tout aussi excellent si ce n’est plus encore! On sent qu’elle a vraiment progress√© et √©volu√© en bien depuis la derni√®re fois, qu’elle a m√Ľri en quelque sorte comme je l’ai d√©j√† dit. C’est la m√™me impression que j’ai eu lors de la premi√®re √©coute de son dernier album. Sans doute le style de celui-ci et intrins√®quement li√© aux √©v√®nements r√©cents que Lindsey a v√©cu.

Elle nous en parlera d’ailleurs, nous expliquant, presque les larmes aux yeux, la perte de son clavi√©riste, qui √©tait √©galement l’un de ses amis les plus proches, et interpr√©tant la « Gavi’s Song »la chanson de Gavi – qu’ils avaient commenc√© √† composer √† deux, qu’elle termina en sa m√©moire. Un moment triste, mais beau et poignant √©galement de part le message qu’elle souhaitait faire passer. Elle nous parlera √©galement de la perte tr√®s r√©cente de son p√®re, peu avant le d√©but de la tourn√©e, et interpr√®tera en sa m√©moire « Those Days », l’une de ses compositions les plus touchantes √† mon point de vue.

Lindsey StirlingElle en profitera √©galement suite √† cela pour reprendre la parole, afin rappeler en riant qu’elle avait √©chou√©e au concours America’s got talent, allant m√™me jusqu’√† diffuser l’extrait audio o√Ļ certains membres du jury lui assuraient qu’elle serait incapable de faire salle comble un jour, avant de se tourner vers l’Ancienne Belgique pleine √† craquer pour remercier tous ses fans et indiquer en souriant que bon nombre de ses concerts pr√©vus sur cette tourn√©e √©tait d√©j√† complets depuis longtemps.

Le show se poursuivra suite √† cela sur des chansons un peu plus p√™chues, comme « The Arena » ou « Mirage ». Et pour couronner le tout, alors que cette soir√©e en compagnie de Lindsey Stirling et de ses musiciens est d√©j√† parfaite et magique, on aura droit √† quelques vrais tours de magie de la part de la violoniste et de ses danseuses durant la chanson « Hold My Heart ». Elle se fera par exemple couper en deux dans une boite magique, tout en continuant de jouer du violon comme si de rien n’√©tait, apparaitra dans une grande caisse de verre ou encore nous fera une d√©monstration de l√©vitation depuis la partie sup√©rieure de la sc√®ne.

Durant une courte pause permettant aux musiciens et danseuses de souffler quelques minutes, l’ing√©nieur lumi√®re profitera de l’occasion pour s’amuser quelques peu avec le public en allumant et √©teignant les lumi√®res sur sc√®ne, faisant crier la foule d√®s que celle-ci s’allument. Il s’amusera m√™me √† mettre en valeur une peluche du Pok√©mon Pikachu, cach√©e en haut d’une rang√©e de spots et qui tr√īnait fi√®rement l√† depuis le d√©but du concert.

Lindsey Stirling

Celui-ci s’ach√®vera finalement en beaut√© sur une double chanson qui reprendra des parties de « Roundtable Rival » et « Don’t Let this Feeling Fade » (o√Ļ son clavi√©riste passera d’ailleurs √† la guitare pour l’occasion, nous faisant une belle d√©monstration de son talent), cl√īturant magnifiquement cette soir√©e inoubliable en compagnie de Lindsey Stirling, de ses deux musiciens et de ses quatre danseuses.

Tout comme son pr√©c√©dent show, celui-ci √©tait vraiment exceptionnel, une soir√©e emplie de magie et de beaut√© dans une superbe ambiance! Je risque de m’en souvenir pendant encore longtemps, et il figure d’ores et d√©j√† parmi les meilleurs shows que j’ai pu voir jusqu’√† aujourd’hui! J’ai vraiment h√Ęte de voir ce qu’elle va nous pr√©parer pour sa prochaine tourn√©e!

√Čcrit par Quentin Joveneau

Quentin Joveneau