Inc’Rock Festival 2017 : Day One !

C’est par un Urban Day affichant soldout que s’est ouverte la 13ème Ă©dition de l’Inc’Rock BW Festival. Un site plein Ă  craquer d’un public jeune (5500 personnes) venu en masse pour jouir d’un line up faisant la part belle Ă  la scène rap franco-belge. Kery James, Scylla, RomĂ©o Elvis : il faut reconnaĂ®tre que la soirĂ©e s’annonçait plutĂ´t badass.

C’est sous un ciel quelque peu encombrĂ© que les premiers festivaliers ont passĂ© les portes de l’Inc’Rock Festival, pour dĂ©couvrir un site dont la configuration a Ă©tĂ© quelque peu remaniĂ©e. Plus petit mais plus dense, il n’y a dĂ©sormais plus que deux scènes se faisant front, dont une sous chapiteau. Une configuration moins dĂ©ambulatoire, rendant les dĂ©placements moins fluides, mais qui a le mĂ©rite d’aider le public à lutter contre les quatre degrĂ©s ambiants Ă  grand renfort de collĂ©s-serrĂ©s.

Youssef Swatt’s, jeune rappeur originaire de Tournai ouvre le bal avec Ă©nergie et enthousiasme sur la scène extĂ©rieure. De gros beats, des textes sensĂ©s, une ambiance qui dĂ©marre doucement mais sĂ»rement : tout ce qu’il faut pour entamer l’Inc’Rock BW Festival 2017. Ă€ seulement 19 ans, et après deux EP, Youssef Swatt’s est sur le point de sortir son premier album. On risque bien de vous en reparler d’ici peu sur Scènes Belges.

SCYLLA nous offre ensuite les premiers rayons de soleil d’un weekend qui s’annonce haut en couleurs! L’Ogre, lyriciste hors pair, balance ses punchlines devant un public dĂ©jĂ  acquis, bien qu’encore un peu clairsemĂ©. Le partage est gĂ©nĂ©reux, la foule participative, et la part belle est rĂ©servĂ©e Ă  Masque de Chair, nouvel album sorti il y a Ă  peine deux semaines, et dĂ©jĂ  appropriĂ© par les fans qui en scandent les paroles.

On migre ensuite sous le chapiteau pour accueillir Convok, icĂ´ne underground de la scène rap bruxelloise dont la rĂ©putation n’est plus Ă  faire. Actif dans le “belgian game” depuis près de douze ans, Convok sortait en octobre son premier album solo, Un Jour Plus Vieux. L’artiste tente comme il peut de (rĂ©)chauffer une foule multigĂ©nĂ©rationnelle avec des morceaux intimes et impliquĂ©s. Un son et un flow très old school qui, au coeur de la nouvelle mouvance rap, a quelque chose de rassurant…

Petit changement de style avec le ragga-dancehall auto-tuné de KALASH. L’artiste martiniquais alterne entre crĂ©ole, anglais et français devant un public acclamant et acclamĂ©.

On retourne ensuite sous le chapiteau oĂą l’on dĂ©couvre avec Ă©tonnement une scène accueillant un dĂ©cor de döner kebab. Le flow nonchalant de Lorenzo, portĂ© par un son lourd et profond, ouvre l’appĂ©tit d’un public qui nous apparait plus jeune que les autres annĂ©es. Une première en Belgique pour ce jeune rappeur, qui lui laissera sans aucun doute un souvenir mĂ©morable de notre plat pays. Ambiance dĂ©jantĂ©e!

Ça y est, la soirĂ©e bat maintenant son plein, le public se rĂ©chauffe Ă  coup de collĂ©s-serrĂ©s, et Kery James nous refout une dose de faya sur la ING Stage! Un son nourri Ă  l’entonnoir, super dense, balancĂ© par un batteur sous amphet’, un DJ, un claviĂ©riste et trois MCs animĂ©s par la rage. Une perfusion d’Ă©nergie dans laquelle on regrette un peu de ne pas entendre plus distinctement la voix du tonton du rap français. Un set engagĂ©, puissant et immersif. Puis, ça jump ! Kiff.

Minuit sonne. Il fait maintenant 80 degrĂ©s Celsius dans un chapiteau qu’on a rarement vu aussi dense. RomĂ©o Elvis est un lion dans l’arène, un MC baryton, un bonhomme au charisme inversement proportionnel Ă  la superficie de notre plat pays. Et ce soir, il incendie Incourt, Ă©paulĂ© par Swing de L’or du commun. On a rarement vu le public de l’Inc’Rock aussi bouillant ! Sex, beer & trap’n’roll !

La soirĂ©e battra son plein jusqu’Ă  3h du mat’, avec les sets de GUIZMO et SCH, qui rassembleront les festivaliers suffisamment courageux (ou imbibĂ©s) pour braver le froid mordant. Pour sa première soirĂ©e, l’Inc’Rock 2017 s’est offert un succès retentissant !

Cliquez ici pour voir toutes nos photos de l’Urban Day. On se retrouve demain pour notre compte-rendu de la deuxième journĂ©e de l’Inc’Rock Festival 2017!

Écrit par Jonathan Piroux

Jonathan Piroux

Reporter