Inc’Rock Festival 2017 : Day Three!

Dernière journĂ©e de festival Ă  Incourt ce dimanche, le soleil est moins timide qu’hier et la journĂ©e s’annonce radieuse! Une journĂ©e placĂ©e sous le signe des familles, avec une nouvelle zone ajoutĂ©e au site du festival et une programmation dĂ©diĂ©e aux plus petits.

Michael et Moi

Michael et Moi. Karma ou comment faire de la musique intelligente pour enfants. Avec  Michael Jackson en prĂ©texte, ce sont des thèmes forts qui sont abordĂ©s avec lĂ©gèretĂ© et une musicalitĂ© forte: l’amitiĂ©, la confiance en soi, l’envie de rencontrer l’autre. Le projet est portĂ© par le collectif artistique KARMA (Karin Clercq, Marie Warnant et Marco Paulo).
En ouverture de cette dernière journĂ©e, on a tous 10 ans, et c’est plutĂ´t bien!

Un soleil radieux, une bière fraĂ®che et la superbe musique rock/folk de Loic Joseph, voilĂ  ce qu’il faut pour enchaĂ®ner parfaitement sur l’ING Stage. Le public arrive gentiment sur le site et se laisse vite charmer par les mĂ©lodies et les voix du duo. Encore une journĂ©e qui s’annoncebien belle sur le site de l’Inc’Rock!

Plus loin, la MC Stage, ce lieu reculĂ© au milieu du village des nains oĂą dĂ©filent les jeunes talents et oĂą il fait bon de s’y perdre… Manon d’A. inonde le public de sa voix fraĂ®che et puissante. Un rĂ©gal pour les petits et les grands!
M’sieur13 : un personnage haut en couleur. Un parigot liĂ©geois. Un peu homme orchestre assez inclassable. Un trio qui oscille entre punk et bal musette. Et l’ambiance festive est au rendez-vous!

PosĂ©s dans l’herbe, profitant des agrĂ©ables rayons du soleil, Brasero – Tribute to Pierre Rapsat nous livre un bel hommage Ă  Pierre Rapsat, un des artistes les plus populaires qu’on ait connu en Belgique. De quoi raviver avec Ă©motions les mĂ©moires des adeptes et transmettre quelques morceaux ultra prenant aux plus jeunes. Une fin d’après-midi pleine d’Ă©motions qui va bientĂ´t laisser place Ă  une dernière soirĂ©e qui s’annonce mouvementĂ©e.
Dans le monde des nains, je prendrais un peu de kids’n’roll svp! Faisons place pour Les Compagnons Du Temps! C’est très sympa… Les textes inspirĂ©s du Petit Prince sur du bon son et le beau chapeau de Piwi Leman. C’est parfait! Je prends!
Petit machin mais gros calibre sur la scène MC du village des enfants avec Oscar Band de Music Action. L’ado enchaĂ®ne les classiques du rock pour le plus grand plaisir de tous.

Un vent de douce folie cuivrĂ©e souffle sur la scène BW de l’Inc’Rock avec OOZ BAND. Et on s’amuse! Ça danse sur scène (mĂŞme avec une grosse caisse ou un bombardon) et sous le chapiteau! Le groupe à l’habitude de se balader dans la foule pour jouer, ils parviennent également Ă  ambiancer tout le monde depuis la scène!
L’ambiance se fait militante, Ă  mesure que la foule se densifie sur l’ING Stage. HK & les Saltimbanks foutent un dawa rĂ©volutionnaire sur le site incourtois, balançant leur cocktail ska, rap et chanson française Ă  un public sur ressort. Et tandis que la trompette et les solos de guitares traversent les corps possĂ©dĂ©s, les lyrics de HK et Les Saltimbanks traversent les consciences. Question de tristes circonstances… Mais tant qu’on fait la fĂŞte, tant qu’on lâche rien, tout se passera bien! “On va pas faire les malins, nous les français, Ă  devoir choisir entre l’enfant prodigue de la finance et la fille du borgne. Amis belges, dansez en solidaritĂ© avec les camarades français!

 Retour du cĂ´tĂ© de la MC Stage et ça swingue, c’est frais … C’est Maya! La jeune femme clĂ´ture avec justesse et finesse la programmation de la scène de la MutualitĂ© chrĂ©tienne (MC).

Les francos-amĂ©ricains de The sunvizors, association de ZENZILE, groupe dub français et Jamika Ajalon avaient la tâche difficile de passer avant la première tĂŞte d’affiche de ce troisième jour et le pari est relevĂ© avec succès! La chanteuse amĂ©ricaine, forte de son expĂ©rience vient chercher le public qui se laisse emporter avec plaisir sur des airs reggae, soul, trip-hop : un vrai rĂ©gal.


SUAREZ
 joue sur la scène ING de l’Inc’Rock pour la 5ème fois. Entre succès passĂ©s et titres du dernier album, c’est un public bigarrĂ© qui est venu faire la fĂŞte pour cette dernière soirĂ©e.

Mustii Ă©lectrise la scène BW avec sa personnalitĂ© toute en nuances. Il y a tant d’influences contrastĂ©es chez cet artiste. Un funambule qui oscille entre authenticitĂ© et recherche artistique. Une belle confirmation avec une performance digne des plus grandes scènes. Le jeune Thomas va chercher son public avec une Ă©nergie sans retenue tout le long du concert. Immense succès pour le bruxellois sous un chapiteau bondĂ©!

Ă€ l’image de la journĂ©e, une ambiance familiale est venue ici Ă  Incourt pour applaudir les belges de Puggy. Un mĂ©lange de leurs meilleurs tubes jouĂ© avec ardeur comme Ă  leur habitude. Fidèle Ă  leurs costumes colorĂ©s, leur bonne humeur se transmet d’un simple regard de la foule. Une heure de bonheur assurĂ©e!

Une clĂ´ture pour la 13ème Ă©dition du festival Ă  la hauteur des espĂ©rances des plus fidèles mais Ă©galement de tout ceux qui prĂŞtent l’oreille pour la première fois au groupe! Du boogie Ă  Katy Perry en passant par U2 et AC/DC, Mister Cover met l’ambiance plus que jamais Ă  l’Inc’Rock. Une foule, pour le dire, en dĂ©lire, rĂ©pond au chanteur tel un seul homme jusqu’Ă  la fin de la nuit!

Écrit par Gaël Rinclin