Dour 2017 : La sélection difficile de la rédaction!

 

Qu’est-ce qu’il peut ĂŞtre difficile de limiter une sĂ©lection pour un festival comme Dour…
Il y a tant d’artistes intéressants à voir qu’on ne sait jamais où donner de l’oreille.
Voici déjà une courte sélection des concerts qui feront de ce Dour 2017, un Dour réussi!

Banner promo

M.I.A :

Mathangi “Maya” Arulpragasam de son vrai nom sera prĂ©sente pour la soirĂ©e de chauffe le mercredi. Elle s’y connaĂ®t quant Ă  chauffer un public, c’est une vĂ©ritable performeuse internationale qui saura mettre une terrible ambiance ici Ă  Dour, sur une plaine de la machine Ă  feu qui aura rarement aussi bien portĂ© son nom.

Earl Sweatshirt :

Membre émergé du collectif Odd Future, il viendra nous balancer son rap aux sonorités mélodiques pour le grand plaisir des amateurs du genre! Le garçon est généralement bon sur scène, espérons que son étape à Dour ne déroge pas à la règle!

Stwo :

Après un passage en 2014 fort écourté à cause de problèmes entre la chaleur du chapiteau et son MPC, le dj/producteur français reviendra nous faire nous dandiner aux sons de sa musique électro low-tempo. On attend l’artiste avec impatience!

Kaytranada :

Excellent booking de la part du festival que de faire venir le jeune producteur HaĂŻtien sur la plaine de Dour! A seulement 24 ans, Kaytranada est dĂ©jĂ  considĂ©rĂ© comme l’un des meilleurs de la gĂ©nĂ©ration actuelle. Il compte dĂ©jĂ  des collaborations avec d’excellents artistes comme BadBadNotGood, Vic Mensa, Anderson .Paak, etc…

St Paul & The Broken Bones :

Un groupe à qui l’ambiance festivalière colle à merveille! Le sextet tout droit venu de l’Alabama a deux albums au compteur mais c’est surtout via leurs performances live que le groupe s’est fait connaître. Ils tournent à 8 sur scène, une véritable joie qu’ils partagent aisément avec le public. Un grand moment à venir!

NAS :

Le rappeur/producteur New-Yorkais revient à Dour après nous avoir joué son album emblématique Illmatic en 2014. Le mec assure au micro comme très peu en sont capables, un des vrais patrons hip-hop de la programmation.

Pusha T :

King Push is back! Venue malheureusement annulée en 2015, le voici de retour et prêt à mettre la pâtée à tout le monde. Il fait partie de ces mecs qui sont au-dessus du lot en hip-hop, adoubé par Kanye West, c’est dire! L’ambiance sera torride dans la Jupiler Boombox le 14 juillet!

Wuman :

Un jeune groupe belge originaire de la région de Tournai qui propose déjà un show ultra complet. Des projections aux jeux de lumières en passant par l’arrangement de la setlist, tout y est nickel. En plus d’en avoir plein les yeux, leur excellente musique ravira vos oreilles! Ils joueront certainement tôt mais ça vaut le déplacement!

The Kills :

Alisson Mosshart et Jamie Hince… Est-il encore réellement nécessaire de présenter leur groupe? Un rock incisif, des riffs dévastateurs et une présence scénique qui dépote. Rien n’est laissé au hasard pour ce qui s’annonce l’un des meilleurs concerts rock de ce festival!

Israël Vibration :

6… C’est la 6ème apparition du groupe jamaïcain sur la plaine de la machine à feu. 6, c’est également le nombre d’années depuis leur dernière venue alors autant dire qu’on les attend de pied ferme! Un classique du Reggae qui fait toujours plaisir à voir.

Jonwayne :

VĂ©ritable phĂ©nomène dans le milieu underground du hip-hop, le californien d’une vingtaine d’annĂ©e viendra Ă  coup sĂ»r Ă©blouir le public de Dour. C’est grâce Ă  la programmation du Dj fĂ©tiche du festival, Lefto, que nous aurons la chance de dĂ©couvrir le garçon en live.

The Gaslamp Killer :

Troisième fois que l’artiste joue en Belgique cette année mais impossible de s’en lasser! Ses sets sont à chaque fois travaillés, il n’hésite pas à tout chambouler pour passer un morceau bien gras ou au contraire calmer le tout avec une musique traditionnelle orientale.

Rone :

Comment rĂ©sister Ă  l’envie d’aller voir Erwan Castex? Comme le disait Oscar Wilde, le seul moyen de se libĂ©rer d’une tentation est d’y cĂ©der… Nous n’allons donc pas bouder notre plaisir et aller voir Rone pour la 5ème ou 6ème fois. Rien n’est Ă  jeter dans son show, autant la lumière que le son font du bien! La Petite Maison Dans La Prairie n’a qu’Ă  bien se tenir, nombreux seront les sages Ă  retenter le Rone!

Oathbreaker :

Encore un groupe belge qui vaut le détour! Décidément, cette édition du festival en est remplie!
Ici, nous sommes plus dans le style Black Metal, mais mĂŞme si ce nom peut vous effrayer, laissez-vous tenter! L’atmosphère dans laquelle nous plonge Oathbreaker est presque palpable tant elle est lourde et prenante. Avec eux, on sait que La Caverne portera son nom Ă  merveille durant le concert!

Igorrr :

Véritable monstre/OVNI musical, mélangeant breakcore et chant lyrique, les prestations d’Igorrr sont l’occasion de se défouler un bon coup avant d’aller dormir. Expérience déjà tentée lors de ses précédents passages au festival, c’est systématiquement une grande réussite!


Justice :

Retour triomphal 10 ans après leur premier passage sur la plaine de la machine à feu pour Gaspard Augé et Xavier de Rosnay. Il y a dix ans, ils ont retourné le chapiteau, maintenant ce sera en plein air sur la Last Arena et il faut s’attendre à du gros show! A ne rater sous aucun prétexte!

Deap Vally :

Ce duo vient tout droit de Los Angeles et croyez-moi, elles vont tout retourner! Lindsay Troy et Julie Edwards ont déjà sorti deux excellents albums, Sistrionix en 2013 et Femejism en septembre 2016. Leur musique à inspiration garage/psyché ravira tous les amateurs de guitares saturées et de distortions.


Hanni El Khatib :

Un autre artiste tout droit venu de Californie, San Francisco pour ĂŞtre plus prĂ©cis. Son univers n’est pas spĂ©cialement ensoleillĂ©, nous sommes plutĂ´t dans le chaud, le moite, le rock garage dans ce qu’il se fait de mieux! Hanni El Khatib se donne toujours Ă  100% sur scène, transmettant son Ă©nergie Ă  tout le public.

Alaclair Ensemble :

Meilleurs reprĂ©sentants du style post-rigodon du Bas Canada, fusion de diffĂ©rents groupes quĂ©bĂ©cois, Alaclair Ensemble amène un vent de fraĂ®cheur dans le hip-hop francophone alliant humour et diversitĂ© des beats. Après plusieurs projets gratuits, leur premier album s’impose comme l’album le plus abouti du groupe. Un des collectifs Ă  n’absolument pas rater dans Le Labo!

Voici dĂ©jĂ  une première sĂ©lection, mais il ne faudra pas oublier des artistes comme Caballero & JeanJass, Solange, Two Door Cinema Club, Kate Tempest, Metronomy, Blonde Redhead, The Lemon Twigs, Modestep, etc…

Il y en a pour tous les goûts à Dour, mais surtout les bons!

Écrit par Gaël Rinclin