Emma Bale : entre professionnalisme et spontanéité

Ce vendredi 24 novembre 2017, me voici une fois de plus en route pour la salle de concert que j’affectionne sans doute le plus dans notre capitale : l’Ancienne Belgique! Au programme : le concert soldout de la belle et talentueuse Emma Bale!

Le concert de ce soir n’était cependant pas dans la grande salle de l’Ancienne Belgique, mais dans l’AB Club, petite salle où je n’avais encore jamais été. Celle-ci est située à l’étage de l’enseigne. Beaucoup plus réduite que la salle classique, c’était un concert intimiste auquel nous avons eu droit, comme lors de son showcase de l’année dernière.

La première partie de cette soirée était confiée à un jeune DJ électro : LIMITS. Visiblement connu dans le milieu, avec des shows assurés cet été notamment au Tomorrowland Festival, au Pukkelpop Festival, ainsi que dans plusieurs autres festivals européens, LIMITS semblait être un choix judicieux pour ouvrir cette soirée.

Emma Bale

Cependant, je dois bien reconnaitre que je n’ai pas accroché durant son court set. Si ses compositions sont loin d’être de mauvaise qualité, elles ne sont cependant pas suffisantes pour se démarquer dans ce milieu déjà saturé qu’est celui de la musique électronique de nos jours. Car de mon point de vue, LIMITS ne se démarque d’aucune façon d’un quelconque autre DJ que j’aurai déjà pu entendre à la radio, dans un bar, ou dans tout espace public. Ce jeune DJ n’est pas mauvais, mais il lui manque quelque chose pour qu’on se souvienne de lui et de ses morceaux. Il lui manque cette petite touche différente qui fait qu’on s’en souviendra une fois sorti de la salle.

Un début de soirée mitigé donc. Mais passons maintenant à la partie qui nous intéresse vraiment, celle qui nous a fait faire le déplacement ce soir : Emma Bale! Je dois bien reconnaitre que je suis curieux. Après presque un an sans m’être vraiment penché sur ses nouvelles compositions, sur les festivals dans lesquels elle a joué et les concerts qu’elle a donné, je suis curieux de voir ce qu’elle est devenue. Comment cette jeune artiste belge a évolué et grandi. Car du changement, il y en a eu, et ça se voit dès la première chanson de ce concert!

Emma BaleCommençons par la tenue. Des paillettes! Des paillettes partout! Dans le maquillage, sur la veste, sur le pantalon! Même ses chaussures brillent sous les spots! Ça fait beaucoup quand même. Mais ce qui me dérange le plus, c’est cette veste grande ouverte, avec une simple brassière en dessous, visible par tous. Si, avec la veste, la tenue est décente, elle tombera bien vite cette dernière pour ne garder que la brassière, et je trouve ça un peu trop.

Il y a beaucoup de jeunes dans la salle, et quand je dis jeunes, je ne parle pas d’adolescents mais bien d’enfants. Et devant eux, une tenue pareille, je trouve ça moyen. À vrai dire, je trouve ça dommage qu’une artiste comme Emma Bale, qui a beaucoup de talent, tente de séduire avec son corps comme ça.

Le show cependant reste très propre. Elle danse comme à l’accoutumée dès qu’elle ne chante pas. Elle parait même plus sereine sur scène, bien moins timide qu’il y a un an. On voit qu’elle a grandi, qu’elle a bien progressé, que son show et sa présence sur scène ont évolués. Et en bien. C’est beaucoup plus pro, plus fluide. Mais en devenant plus pro, en perdant cette timidité, en contrepartie, je trouve qu’on a quelque peu perdu en spontanéité, côté que j’aimais beaucoup chez la belle Emma Bale. Cette spontanéité qui faisait son charme d’une certaine façon.

Le show est pourtant vraiment bien rôdé et bien travaillé. Ils ont vraiment bien préparé ça avec ses musiciens. Il y en a d’ailleurs un de plus que la dernière fois. C’est plaisant de voir le groupe évoluer autant que la jeune chanteuse.Emma Bale

On retrouve ce soir quelques uns des titres qui l’ont fait connaitre et qui ont fait succès, pour notre plus grand plaisir! De « Run » à « Fortune Cookie« , en passant par « Worth It« , « Strangers » ou encore sa magnifique reprise de « All I Want » de Kodaline à la guitare acoustique en rappel, on est gâtés! Beaucoup seront d’ailleurs reprises en chÅ“ur par un public comblé! La jeune chanteuse nous fera même l’honneur de nous interpréter ce que j’ai compris comme étant un nouveau titre ou du moins très récent, pour notre plus grand bonheur!

Ce concert s’achève cependant très vite. À peine une heure après son début, le rappel touche déjà à sa fin. On aura pourtant passé une très bonne soirée! Pas la plus palpitante, pas la plus démentielle, mais très agréable tout de même! Je suis vraiment curieux de voir ce que l’avenir réservera à cette petite perle belge!

 

La galerie complète du concert ici!

Écrit par Quentin Joveneau

Quentin Joveneau