Spout Big Space, les gars venus d’une autre galaxie !

« Parce que l’espace est infIni et qu’à l’origine du Big Bang, il y a Spout Big Space » comme ils le disent eux-mĂŞmes. Ce groupe de cinq Bruxellois, amis d’enfance, nous livre une recette imparable : du rock garage qui sent la sueur et la bière chaude, une grosse dose d’énergie et une performance bien dĂ©jantĂ©e !

AppelĂ© Ă  l’origine « Sputnik Space » en l’honneur du dĂ©funt satellite russe, ils deviendront Spout Big Space Ă  la suite d’une interfĂ©rence durant leur premier contact avec la Terre !

FondĂ© en 2014 par cinq amis, le groupe teste sur le public terrien ses morceaux aux sonoritĂ©s punk-rock et son show Ă  base de dĂ©lires ethylo-stellaires avec une sĂ©rie de concerts Ă  Bruxelles et en Wallonie. Le projet se concrĂ©tise en 2016 avec la sortie de « Less Melody », un premier EP composĂ©s de cinq morceaux qui reflètent l’univers tordu et l’Ă©nergie ultra-vitaminĂ©e du groupe. Au lieu de construire un album autour d’un single et de le remplir de morceaux fades, les musiciens se sont consacrĂ©s Ă  la crĂ©ation de bons titres rock, alliant des mĂ©lodies et refrains travaillĂ©s à des arrangements extravagants. Leurs influences? Violent Femmes, The Cramps, Fidlar, Bob Log 3, The Stooges, Bonaparte, Allah Las et The Hives, rien que ça.

Mais c’est avant tout en concert que Spout Big Space donne la pleine mesure de son talent et de sa folie. C’est que le groupe jouit d’un sens du spectacle certain : des costumes et un univers travaillĂ©, ainsi qu’une impressionnante habilitĂ© Ă  remplir l’espace sonore et visuel. C’est Ă  ce genre de show hĂ©tĂ©roclite que j’ai assistĂ© un 14 fĂ©vrier, Ă  la Machine, un cafĂ© de la Place Saint-GĂ©ry, rempli Ă  moitiĂ© de couples buvant un verre et Ă  moitiĂ© de gens qui partagent une bière en attendant le dĂ©but du spectacle, qu’ils soient fans ou  simples curieux attirĂ©s par l’annonce du concert gratuit.

Vers 22 heure, le quintet entre en scène, titubant, l’air Ă©garĂ©, sonnĂ©; sur fonds sonores intrigants. Les guitares crachent vite leurs rythmes punk effrĂ©nĂ©s et le chanteur annonce la couleur, le groupe est venu sur Terre avec une obsession : que nous dansions jusqu’Ă  nous liquĂ©fier en flaque de sueur ! Les musiciens balancent leurs mĂ©lodies, alternant avec facilitĂ© et adresse morceaux rock dĂ©jantĂ©s et balades plus calmes. Le chanteur, très charismatique et toujours gesticulant, varie entre cris dans son parlophone et chants plus suaves. Le public ne peut qu’ĂŞtre rĂ©ceptif Ă  cette Ă©nergie dĂ©bordante et communicative qui remplit la salle et ne semble jamais devoir s’arrĂŞter. Il se laisse, au fil de l’heure qu’a durĂ© le show, entrainĂ© dans la galaxie dĂ©lirante du groupe. Bref, un concert qui dĂ©mĂ©nage et qui bouscule les soirĂ©es pĂ©pères de la Saint-Valentin !

Si vous n’avez pas encore assistĂ© Ă  l’une de leurs apparitions, prĂ©parez-vous Ă  une rencontre du troisième type. Ă€ dĂ©couvrir d’urgence sous peine de passer Ă  cĂ´tĂ© de l’un des groupes les plus cools de l’espace !

Écrit par Thaïs Baugniet