THE SUNDAY CHARMERS : ILS NOUS ONT CHARMÉ !

Après un EP haut en couleurs, les Sunday Charmers reviennent Ă  la Rotonde – intimiste scène du Botanique – nous prĂ©senter leur tout premier album « Evening Dawn », sorti ce 14 fĂ©vrier… Les charmers ont l’art du dĂ©tail paraĂ®t-il !

L’aventure musicale aux sonorités pop et colorées commence pendant l’été 2014. Etienne (chanteur-guitariste) et Florian Donnet (bassiste) sont deux frères ayant partagé leurs idées communes dans leur groupe, intitulé The Donnet’s. Plus tard, le duo se lance dans une voie un peu plus humoristique, qui par la suite reflètera leurs aspirations, des idées de musiques qui seront à l’image de leurs envies. Décalées mais à la fois tendance. Très vite, ils seront rejoints par un ami proche, Morgan Le Grelle qui assumera la partie plus rythmique du groupe.

L’original trio s’est fait connaître sur la scène belge par deux remarquables prestations lors des nuits Botanique 2015 et 2016. Ils ont d’ailleurs partagé la scène en 2016 avec des groupes comme Naïve New Beaters, ou encore Konoba.
S’en est suivi la sortie de leur premier EP aussi chaleureux que lumineux, intitulé « These Golden Summer » avec un style tantôt plus rock années 60-70, tantôt plus pop-chatoyant.
Les Sunday Charmers, désormais affirmés dans leur style et avec comme bagage de belles expériences scéniques et en studio, comptent franchir une étape dans leur processus créatif : la conception d’un album qui traduira leur évolution créative et leur prise de confiance dans cette aventure. Après un crowdfunding réalisé sur kisskissbankbank, le projet est 106% réalisable ! L’album voit le jour ce 14 février et, impatients de nous livrer ça en live, le groupe annonce sa release le 21.
En arrivant dans la belle salle de la Rotonde, on se trouve face à des mecs qui se sont mis sur leur 31… juillet : Chemises fleuries, décontract’ mais pas trop, et cocktails à la main.
Les derniers arrivants prennent place, les premiers titres résonnent.
Les Charmers nous livrent une première prestation d’une excellente qualité en commençant par Unforgettable. D’entrée ils annoncent la couleur : effectivement, la soirée s’annonce inoubliable pour eux, comme pour nous !

En ondulant aux rythmes des mélodies, on se retrouve projeté dans différentes époques, et c’est ça qui est fantastique avec cet album. Avec des chansons comme « Make this happen » ou « The day before I met you » on sera amené sur une plage à siroter des cocktails colorés avec eux… Tandis qu’avec un titre tel que « Late bite of the sunset » on se téléporte illico à Woodstock, un bon vieux rock, interprété avec passion et rage, où l’on retrouvera des rythmes percutants et incisifs.
Les morceaux s’enchaînent mais peut-être pas assez « dans la foulée », il y’a presque toujours un moment de blanc entre chaque titre, où heureusement le guitariste – aussi à l’aise en public que dans un studio visiblement –  comble avec sa fantastique communication. L’énergie pendant le live se perd un peu dans ces moments-là mais elle est vite regagnée grâce à la présence scénique du groupe, et à leurs interprétations d’une énergie folle.
Le public est bouillant dans une Rotonde pleine Ă  craquer. Le fil du temps est perdu, je ne sais absolument pas quelle heure il est lorsque le groupe annonce son dernier morceau.
Les spectateurs ayant l’oreille bien avertie reconnaissent immédiatement les premières notes de « All is there to me » ; la mélodie ondulait, les basses vibraient, et le public dansait. L’énergie et la passion qui émanaient de la scène s’est instantanément propagée d’auditeurs en auditeurs, et nous a fait passer un superbe moment !


Le clip a la particularité d’avoir été tourné en un seul plan séquence, et nous emmène sur une jolie place de Bruxelles, je vous laisse la reconnaître…

On a eu face à nous un live pop/rock hyper riche en techniques et en harmonies vraiment bien fichues. En passant aussi par des sonorités indie, jusque rock, le groupe a conquis de morceaux en morceaux un public attentif et captivé par la qualité de cette release. De temps à autres, la douce voix du chanteur contrastait avec un côté instrumental parfois « brut », pour le plus grand bien de nos oreilles ! En parlant du côté plus instrumental, je dois dire que la qualité du son était vraiment bonne ; c’est souvent ce que je crains un peu dans les lives comme celui-ci, surtout dans une salle assez intimiste, mais là je dois reconnaître que sur tous les titres c’était excellement géré !

En bref un premier album très réussi, et une release dont on se souviendra ! Il y’a eu une belle évolution et une grande prise en maturité depuis leur premier EP « Golden Summer ». On leur souhaite que du bon pour la suite, et au vu de ce qu’ils nous ont offerts ce soir, cela laisse présager que du bon pour le futur!
Si vous ne connaissez pas encore nos charmeurs du dimanche, allez donc faire un tour sur leur page facebook :  https://www.facebook.com/thesundaycharmers/

Allez pour le plaisir je vous laisse un petit top 5 des titres qui selon moi, sont les plus belles réussites de cet album !
1) Make this happen. La douce voix du chanteur nous emmène du côté pop de la force !
2) Phoenix. Dès les premières notes j’ai su que j’allais l’adorer. Après la dernière, j’ai replay.
3) All is there to me. Bad day ? Une chanson comme celle-ci vous redonne la pêche illico !
4) Moonlight. Spoiler alert ! La chanson termine comme elle a commencé. De la bombe
5) Late nights. Si je devais donner une bande originale Ă  cette chronique (et pourquoi pas ?) ce serait cette chanson…

 

L’album est disponible sur toutes les plateformes :

Apple Music : https://apple.co/2BWuTRi
Spotify : http://spoti.fi/2HbRdWy
Deezer : http://bit.ly/2F1Cblu
Google Music : http://bit.ly/2BuskVJ

Écrit par Solenn Gousset