Yellowstraps et Ulysse aux Nuits Bota’ : Une soirĂ©e 100% belge !

Jeudi dernier, on a eu l’honneur d’assister Ă  une soirĂ©e 100% belge, mise Ă  l’honneur sous le Chapiteau des Nuits du Botanique. On a Ă©tĂ© conquis par l’originalitĂ© de Yellowstraps et par le talentueux trio d’Ulysse ! Ces derniers nous donnent, une fois de plus, toutes les raisons d’être fiers de la scène belge Ă©mergente !

Yellowstraps est un jeune trio originaire de Braine-l’Alleud, constituĂ© des frères Yvan et Alben Murenzi, ainsi que de Raphael Starkier. Ils proposent une musique vaporeuse aux confins de la lounge et du trip-hop, le tout complĂ©tĂ© par une voix envoĂ»tante !

Le groupe prend place sur scène, et nous annonce qu’en avril dernier ils ont sorti un nouvel EP, « Blame »,  et que ce soir est l’occasion de nous le présenter en live. Pour ma part, j’ai été conquise par chaque morceau ! Le trio apporte à leur musique une diversité et une richesse incroyable. On sent que le groupe va au bout de ses idées, et creuse toujours plus afin de peaufiner des détails, souvent significatifs.

L’instru’ est toute en rupture, lĂ©gère mais Ă  la fois changeante. Elle a des kicks doux qui se mĂŞlent Ă  la perfection a l’Ă©nergie aĂ©rienne de la pop Ă©lectronique. Ajoutons Ă  cela une voix aux sonoritĂ©s hip/hop soul, faisant parfois penser Ă  celle du chanteur de « The Weeknd » et le rĂ©sultat est aussi surprenant qu’impeccable !

Lors du set, et Ă  la grande surprise de tout le monde, un saxophoniste est venu se joindre au trio. Une voix soul, un synthĂ©, une guitare et un saxophone, que demander de plus ? Dans une acoustique impeccable, les musiciens sont une mĂŞme entitĂ©, complĂ©mentaires et ultra communicatifs. A travers leurs interprĂ©tions, Yellowstraps, dĂ©licieux mĂ©lange de douceur et de sensibilitĂ©, aborde les relations entre les individus, sur l’amour, tantĂ´t inquiĂ©tantes, tantĂ´t rassurantes.

En cette première partie de soirĂ©e, on a eu droit Ă  un mĂ©lange de trip-hop, de folk, d’électro et mĂŞme d’influences blues/jazz. Je dois dire que c’est assez difficile de dĂ©finir le style musical de ce groupe, tant ils ont d’inspiration et de manière de travailler leurs morceaux ! Ils n’entrent dans aucune case et Ă  la fois dans toutes. On est plus que ravis de dĂ©couvrir (ou redĂ©couvrir pour certains) l’originalitĂ© et la singularitĂ© qui caractĂ©rise Yellowstraps !

Après un premier concert Ă©poustouflant, il est l’heure de profiter des derniers rayons de soleil de la journĂ©e, en profitant des transats du Botanique. On se remet tout doucement de nos Ă©motions lorsque l’on se rend compte que l’heure tourne, et qu’il est dĂ©jĂ  temps de rentrer dans le Chapiteau…

« U » comme Ulysse. Mais aussi « U » comme Unique. Le groupe produit une musique singulière issue de multiples inspirations et d’une créativité sans limites.

Le show est introduit par une intro’ instrumentale qui dès lors plonge le chapiteau dans une ambiance Ă©lectronique et intimiste. Le groupe est content d’être lĂ , et nous aussi ! On est impatients d’écouter en temps rĂ©el leur nouvel EP « Surf », sorti en mars dernier. Ce dernier comprend une collaboration avec RomĂ©o Elvis sur le titre « Acid », sur lequel le chanteur Arnaud Dunystee a interprĂ©tĂ© la partie de RomĂ©o Elvis. MalgrĂ© le fait que les deux personnages aient un style complètement opposĂ©, je dois dire que ce fut intĂ©ressant d’entendre le chanteur sur un tout autre registre !

Le groupe a ensuite enchaĂ®nĂ© avec un titre pas très connu nĂ©anmoins absolument gĂ©nial, rempli de texture et d’intensitĂ©,  « Liquefy », qui n’est pas sur les plateformes les plus populaires d’écoute en ligne. Si vous le trouvez, n’hĂ©sitez pas Ă  nous informer sur notre page facebook !

Leurs morceaux sont des successions de couches électroniques qui se superposent élégamment pour arriver à un résultat enivrant et dansant. « Witness » se distingue par une harmonie globale excellemment bien fichue avec des percussions saisissantes et efficaces. Et en y ajoutant une petite dose de hip-hop, la musique invite le public à se fondre dans cette atmosphère, et finalement, danser jusqu’à la fin…!

Ulysse nous réserve une seconde partie du live qui s’avère encore plus dansante, et ils n’ont pas manqué de nous le rappeler ! Leur communication est formidable, le public est complètement en phase avec eux et hyper réceptif, que ce soit pour danser, faire une immense photo de groupe, ou encore sauter dans tous les sens !

Pour le plaisir, je vous laisse un petit top 3 de l’EP « Surf » paru en mars 2018. Pourquoi « Surf » ? C’est une longue histoire, mais pour résumer brièvement, le surf résume l’équilibre, la patience et la discipline. Ce qui a amené le groupe dans une production fine et détaillée, qui explore de multiples univers, et aboutit a des titres originaux extrêmement soignés.

  1. Acid : Ce titre en collaboration avec Roméo Elvis est une réelle pépite musicale. Deux univers différents, qui traduisent une symbiose impeccable.
  2. 1000 : Pour le coup, on peut les remercier mille fois pour ce titre dynamique et dansant, chanté intégralement en français.
  3. Mañana : On se téléporte illico sur une île où les paréos et les planches de surf sont de sortie. Summer is coming !

Écrit par Solenn Gousset