SOLDOUT tire sa r√©v√©rence √† l’AB: “The end is just a new start”

Apr√®s quinze ans d’existence, Soldout¬†a fait ses adieux √† la sc√®ne belge √† l’occasion d’un tout dernier concert sur les planches de l’Ancienne Belgique, mardi dernier. Un show charg√© d’√©lectricit√©, d’√©motion et de belles surprises.

Rassurez-vous, c’est bien d’un au revoir, et non d’un adieu, que Charlotte Maison et David Baboulis sont venus gratifier leur public lors de ce last show m√©morable √† l’AB. Ils l’ont dit et redit, ils ont d’autres projets¬†dans les tiroirs. “The end is just a new start“, annon√ßaient-ils ainsi en mars dernier sur leur page Facebook.¬†N’emp√™che que Soldout en tant que tel, c’est fini. Et c’est un go√Ľt amer, et d√©j√† nostalgique, que¬†je ressens dans le fond de la¬†gorge en passant¬†les portes de l’AB avec¬†cette id√©e fixe en t√™te: ¬ę Ce soir, je danserai pour la derni√®re fois en live sur I don’t want to have sex with you¬†¬Ľ

Au d√©but de l’√©criture de “Forever”, nous savions que √ßa serait le dernier album de SOLDOUT, c’est pour √ßa qu’il s’appelle FOREVER. Notre histoire est ancr√©e en nous.

Durant toutes ces ann√©es, nous nous sommes d√©pass√©s, nous nous sommes renouvel√©s, avec sinc√©rit√© depuis le premier jour, depuis la premi√®re d√©mo. Aujourd‚Äôhui, nous voulons prendre d‚Äôautres risques, tout remettre en jeu, d√©marrer de nouveaux projets musicaux, retrouver l’innocence de nos d√©buts.¬†Nous avons envie de vivre la musique autrement, repenser l’√©criture, bousculer les sons. C’est donc le moment d‚Äô√©crire une nouvelle histoire, √ßa sera diff√©rent mais toujours aussi sinc√®re.

On peut le dire, Soldout a mis les p’tits plats dans les grands pour nous offrir un chant du cygne √† la hauteur de sa carri√®re ! On a d’ailleurs √©t√© √©tonn√© que l’engouement pour ce dernier √©v√©nement n’ait pas √©t√© plus flamboyant. Si le public √©tait bien pr√©sent, il a tout de m√™me fallu attendre le jour m√™me pour que SOLDOUT soit… sold-out. Mais peu importe, au final, la fosse de l’AB fut bien ravag√©e par le brasier humain que m√©ritait la formation pour cette derni√®re mise √† l’honneur. On ne f√™te pas quinze ans de carri√®re comme on f√™te un nouvel album, cr√©vindju…

Le groupe¬†nous a ainsi offert un merveilleuse r√©trospective de son¬†parcours, alignant des tubes issus de ces quatre albums studios¬†(Stop Talking,¬†Cuts,¬†More¬†et¬†Forever). Et histoire de rajouter un peu de piment, il nous a gratifi√© de quelques belles surprises en faisant monter sur les planches des invit√©s de marque plut√īt chauds bouillant. On a d’abord eu droit √† un John Stargasm (Ghinzu) particuli√®rement remont√©! Pendant un instant, j’ai failli gueuler un tr√®s spontan√©¬†“Bordel, va bosser sur ton album, √ßa fait mille ans qu’on l’attend, plut√īt que de t’inviter dans les concerts des autres!”. Mais √ßa aurait √©t√© stupide et d√©plac√©, alors je me suis content√© de prendre¬†un pied d’enfer √† revoir le bonhomme sur sc√®ne.

Autre moment fort, la reprise de¬†I don’t want to have sex with you¬†en version feutr√©e et en duo avec le chanteur de Girl in Hawaii. Et enfin, histoire de nous rappeler que Soldout peut aussi se targuer d’√™tre reconnu comme une v√©ritable influence dans le paysage de la musique electro belge, ce n’est ni plus ni moins que Richard23, le chanteur de Front 242 – groupe pionnier quasiment √©lev√© au rang de l√©gende pour son r√īle dans l’√©mancipation de la new wave dans les ann√©es 80 – qui viendra transformer les planches de l’AB en trampoline au cours d’un dernier featuring incendiaire. Le set se terminera enfin sur The Flow, dernier morceau in√©dit de 13 minutes produit cet √©t√© par le duo, dont on s’arrachera √©videmment le vinyle (sorti le jour m√™me) en fin de concert…

Alors, c’est vrai, j‚Äôesp√©rais que le duo profite de ce concert √©v√©nement pour faire une annonce, pour nous en dire un peu plus sur leur avenir, qu’ils nous donnent un os √† ronger pour quitter la salle avec le sentiment que quelque chose de¬†grand est pr√™t √† prendre la rel√®ve. Qu’il nous prenne tendrement la main et qu’il nous susurre des mots rassurants. Je me trompais doublement. D’abord parce qu’aucune annonce n’a eu lieu, ensuite parce que c’est tr√®s bien comme √ßa! Ce concert ne devait surtout pas devenir une passerelle entre SOLDOUT et autre chose. Il fallait juste que ce soit un concert de SOLDOUT. Un dernier pour la route. Et ce fut le cas. Merci pour tout les amis, on n’oubliera pas ces quinze ans. Promis, je continuerai √† gueuler¬†I don’t want to have sex with you¬†en pogotant lors des fins de soir√©es alcoolis√©es, quelque part entre un¬†Killing in the name of¬†et un¬†No Escape.

Et parce qu’un bon live vaut mieux que toutes belles paroles, n’h√©sitez pas √† revivre le concert au coin de votre feu, le live int√©gral est dispo sur Youtube!

√Čcrit par Jonathan Piroux

Jonathan Piroux

Reporter