Hellfest 2019 : L’Enfer est v√©ritablement pav√© de bonnes intentions.

Voil√† qu’il est d√©j√† l’heure du bilan pour cette 14√®me √©dition du Hellfest √† Clisson en France. C’√©tait une premi√®re pour nous, on apporte un regard vierge sur ce festival dont on a tellement entendu parler en bien depuis plusieurs ann√©es. Il y a donc pas mal de points √† aborder, on va essayer de ne pas s’y perdre tant le retour √† la r√©alit√© du monde n’est pas √©vident.

Cette √©dition avait la particularit√© de d√©buter le jeudi en s’associant au festival itin√©rant des g√©ants am√©ricains Slipknot, le Knotfest. On ne d√©couvre donc pas l’enti√®ret√© du site du Hellfest directement, certaines parties sont ferm√©es dont la War Zone. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que m√™me avant l’arriv√©e au fameux “rond-point de la Guitare” qui correspond √† l’entr√©e du festival, on est d√©j√† dans l’ambiance tant une grande partie de la ville est teint√©e et une grande partie de ses habitants jouent le jeu.
Avant d’arriver sur la plaine m√™me du festival on passe par le Hell City Square, une zone d√©di√©e au merchandising, partenaires, associations mais il y a aussi une petite sc√®ne et diff√©rents spectacles y sont propos√©s. On avoue qu’avec la richesse de la programmation principale du festival, on n’a pas eu l’occasion d’y aller souvent. Si vous √™tes du genre un peu addict aux produits d√©riv√©s et merch, c’est le v√©ritable enfer tant les tentations sont nombreuses!

√áa fait bien longtemps qu’on a d√©pass√© les clich√©s sur les m√©talleux, on le sait que cette communaut√© est en grande partie profond√©ment gentille et bienveillante. Mais ici on atteint encore une autre dimension. Notre r√©f√©rence ultime en termes d’ambiance, gentillesse, politesse, ouverture d’esprit et √† l’autre, est le festival de Dour. A partir de maintenant il y aura une deuxi√®me r√©f√©rence avec le Hellfest tant on a partag√© avec diff√©rentes personnes, que ce soit en avalant un en-cas rapidement entre deux concerts, en faisant la file aux bars ou aux stands de merchandising, en attendant les concerts, etc… Et toutes ces grandes qualit√©s peuvent tout autant s’appliquer aux b√©n√©voles et diff√©rents staffs avec lesquels on a pu avoir des contacts. Ce n’est pas faute d’avoir v√©cu d’autres festivals de tous styles depuis 15 ans en Belgique, France, Espagne, Pays-Bas, Luxembourg, mais on ne trouve rien de comparable √† ce qu’il se passe ici √† Clisson. On l’avait d√©j√† entendu sans r√©ellement y croire et voil√† que nous faisons partie des adeptes aussi √† pr√©sent.

La partie restauration √©tait assez bien fournie et vari√©e, on s’attendait √† des prix assez prohibitifs comme dans d’autres festivals fran√ßais, mais il n’en fut rien. Dans le Hell’s Food Court, pour 8‚ā¨ ou 10‚ā¨ on peut se faire un repas qui, s’il est pris √† la bonne heure, vous calera suffisamment pour la journ√©e et la soir√©e. De la raclette aux tourtes, en passant par les traditionnels burgers, frites, pizzas et p√Ętes il y en a vraiment pour tous les go√Ľts. Du c√īt√© de la War Zone on trouve le Carnivor Corner qui sert une d√©licieuse viande de boeuf ou porc fum√©e, on vous le conseille particuli√®rement, vous trouverez aussi moules et autres sp√©cialit√©s de la r√©gion.
C√īt√© boissons il y a aussi de quoi faire dans la plupart des bars avec les softs classiques et de la Grimbergen (heureusement, on peut √©viter la Kro’, qui serait un p√™ch√© capital). Mais il y a √©galement des bars plus sp√©ciaux diss√©min√© sur le site o√Ļ vous pouvez trouver du muscadet et d’autres bi√®res sp√©ciales dont celle qui s’av√©rera √™tre notre pr√©f√©r√©e, La B√™te.

Attaquons la principale partie d’un festival, la musique! Et ici nous ne pouvons que f√©liciter l’organisation pour offrir une telle diversit√© dans le Rock / Metal. On va des groupes grands public comme Kiss, ZZ Top ou Slash & Myles Kennedy jusqu’au plus pointus avec YOB, Sumac ou Daughters. Avec en plus une programmation d√©di√©e aux groupes fran√ßais le vendredi et au Trash le dimanche sur la Mainstage 2. Les sc√®nes gardent plus ou moins le m√™me th√®me durant le festival, avec dans la War Zone tout ce qui est plut√īt du c√īt√© punk, la Valley est plus consacr√©e au stoner/psych√©d√©lique, tandis que dans l’Altar et la Temple on retrouve tout ce qui est black / death. Formule super pratique pour s’y retrouver assez facilement lorsqu’on est sur le festival m√™me!
En ce qui concerne les chroniques des concerts, on vous invite à les retrouver dans nos articles du Knotfest, Hellfest J1, Hellfest J2 et Hellfest J3. Si la nostalgie vous gagne, vous pouvez retrouver pas mal de concerts captés lors du festival, sur le site de Arte Concerts.

Au niveau organisation on ressent v√©ritablement que tout est mis en place pour le festivalier. C’est peut-√™tre la seule partie du festival o√Ļ l’on pourrait voir quelques petites am√©liorations dans les ann√©es futures. Notamment pour la gestion des flux, aussi bien en dehors que dans le festival, certaines files d’attentes, les parkings, mais √©videmment on sait bien que √ßa ne se fait pas en un claquement de doigts. Apr√®s avoir assist√© √† la conf√©rence de presse du dimanche on sait que l’organisation est au courant de ce qui peut √™tre am√©lior√© et travaille d√©j√† sur ces points. Toute la transparence de cette conf√©rence de presse nous confirme √† quel point l’association du Hellfest est √† l’√©coute des festivaliers, mais aussi des habitants de Clisson et alentours afin de toujours s’am√©liorer et d’en contenter un maximum.

En conclusion, le Hellfest a ramen√© un total de 180.000 spectateurs sur les trois jours, le Knotfest lui aura attir√© 37.000 personnes sur une seule journ√©e. On comprend pourquoi les places se vendent en moins de deux heures pour ce festival. Que ce soit pour la programmation, l’ambiance des festivaliers, les d√©cors, l’organisation mise en place, etc… TOUT vous invite √† y revenir… Alors tr√®s clairement, √† choisir entre le Graspop √† Dessel et le Hellfest √† Clisson, nous pr√©f√©rons de tr√®s loin faire un peu plus de 7 heures de trajet pour nous retrouver dans l’enfer de la Loire-Atlantique! On ne remerciera d’ailleurs jamais assez la famille formidable qui nous a accueilli durant une petite semaine dans cette belle r√©gion. On a tout de suite √©t√© mis super √† l’aise et ils nous ont permis de vivre le festival de la meilleure des fa√ßons, nous faisant profiter de leur exp√©rience et leurs connaissances du terrain. Le site web du festival offre une plateforme d’√©change entre les habitants de Clisson et les festivaliers, si vous parvenez √† obtenir votre s√©same pour l’an prochain, n’h√©sitez pas √† passer par ce syst√®me.
On se donne donc rendez-vous l’ann√©e prochaine, les 19-20-21 juin 2020!
Info et news : https://www.hellfest.fr/

√Čcrit par Ga√ęl Rinclin