Deluxe à l’AB : Si ça t’as plu, reviens moustachu !

Samedi dernier, c’était une sacrĂ©e « Saturday night fever » Ă  l’Ancienne Belgique ! Les aixois de Deluxe ont frappĂ© fort avec un show encore plus extravaguant que l’on n’aurait imaginĂ©. Entre moustaches sous toutes leurs formes, chorĂ©graphies loufoques, et costumes Ă©tincelants, les membres du groupe Deluxe savent dĂ©finitivement comment faire la fĂȘte ! D’aprĂšs certaines Ă©tudes, il paraĂźt qu’un concert Ă©quivaut Ă  une sĂ©ance de sport : avec le show endiablĂ© de Deluxe, on a eu notre quota pour la semaine !

Deluxe c’est une joyeuse bande de copains qui revisite les genres sans trop rentrer dans les codes, depuis plus de dix ans maintenant. Pendant toutes ces annĂ©es Kaya (basse), Kilo (batterie), Liliboy (chant), PĂ©pé (saxophone et piano), Petre (guitare et piano) et Soubri (percussion) ont publiĂ© EP et albums lĂ©gendaires qui tĂ©moignent d’une marque de fabrique et de secrets bien Ă  eux. Ils sont aussi et surtout rĂ©putĂ©s pour dĂ©chaĂźner les foules avec des concerts sensationnels !

On arrive dans une Ancienne Belgique bien remplie, qui attend impatiemment que la folie commence. Et quelle folie ! Le groupe fait une entrĂ©e renversante, entre lumiĂšres, strass et paillettes, on ne sais plus oĂč donner de la tĂȘte. Sans parler des tenues plus extravagantes les unes que les autres. Leur logo culte au dessus d’eux, ils entament les premiĂšres notes de leur concert sous les cris et applaudissement d’un public qui ne demande que ça ! D’entrĂ©e de jeu, ils font lever les gradins et invitent gaiement toute la salle Ă  se dĂ©hancher dans tous les sens. Ils enchaĂźnent les titres de leur nouvel album (Boys and Girls, 2019) et on ne peut que se prĂȘter au jeu le sourire aux lĂšvres.

Le concert prend vite des airs de cabaret, faisant penser à un mini « vegas ». Les visuels sont absolument bien pensés et en parfait raccord avec des jeux de lumiÚres incessants, qui donnent un cÎté magique au live. Leur scénographie totalement revisitée cette année, laisse encore plus de place à leur explosivité et leur dynamisme communicatif.
Il est difficile de dĂ©crire le style musical de Deluxe, quelque part entre la pop, la soul, le jazz, parsemĂ© de pointes funk cuivrĂ©es. Leur musique pĂȘchue fait un bien fou, et le temps lui, passe Ă  une vitesse suprasonique. A notre plus grande stupĂ©faction (et Ă  notre plus grand bonheur), le groupe aux idĂ©es flamboyantes a fait le pari de faire asseoir tout le public de l’Ancienne Belgique, tout en interprĂ©tant un titre en plein milieu de la salle. Mission rĂ©ussie pour cet instant unique.
On est encore plus immergĂ©s dans leur univers Ă©dulcorĂ©, et entre interprĂ©tations issues de leur nouvel album ou encore titres plus populaires, l’énergie ne se perd Ă  aucun moment.

Il est connu que Deluxe profite des concerts pour tester leurs nouvelles crĂ©ations ; ils ont donc profitĂ© de leur venue Ă  Bruxelles pour nous partager une exclusivitĂ©, pas encore sortie sur les plateformes digitales, afin d’avoir un retour sur celle-ci. Spoiler alert : ce fut un sacrĂ© succĂšs.

Bref, Ă  quoi devez-vous vous attendre lors d’un concert de Deluxe ? Des paillettes, beaucoup de paillettes, des lumiĂšres, de la danse et du bon son. Du trĂšs bon son. Avec Deluxe, on n’a pas le temps de souffler ou d’aller chercher une biĂšre, le groupe nous laissant un rythme toujours enjouĂ© pour un rĂ©sultat festif, lumineux, et plein de bonnes Ă©nergies.

Écrit par Solenn Gousset

Solenn Gousset