Hip-Hop masterclass par Freddie Gibbs au Botanique!

Passage par chez nous de l’un des ma√ģtres du hip-hop underground am√©ricain.
Fredrick Tripton, mieux connu sous le nom de Freddie Gibbs nous vient d’Indiana aux Etats-Unis et est actif depuis une petite quinzaine d’ann√©es. Voyons voir tout ce que cette exp√©rience nous am√®ne sur sc√®ne!

Malheureusement nous n’aurons pas droit √† la pr√©sence de Madlib sur sc√®ne avec lui ce soir. Lors d’autres dates, au Melkweg √† Amsterdam le lendemain ou la veille au Palais de Tokyo √† Paris par exemple, les deux comparses sont pr√©sents, dommage pour nous! Parce que l’album Pi√Īata qu’ils ont sorti ensemble en 2014 est un v√©ritable bijou. Tant dans les textes que dans les instrus hyper bien travaill√©s et diversifi√©s, cet album figure parmi les r√©f√©rences dans le hip-hop de ces derni√®res ann√©es, on vous conseille vivement d’aller y jeter une oreille.

Il est 21h lorsque le flamboyant am√©ricain d√©barque sur sc√®ne, l’ambiance est d√©j√† bien chaude. On a eu la chance d’avoir Jay Prince en 1√®re partie qui aura bien fait le boulot qui lui √©tait demand√©, on n’h√©sitera pas √† retourner voir le jeune britannique si l’occasion se repr√©sente.
Freddie Gibbs n’est accompagn√© que d’un DJ qui sert de backeur √† l’occasion, soit une bonne configuration hip-hop old-school comme on les aime. Avec le MC qui assure comme un malade au mic’, pas besoin d’artifice ou de mise en sc√®ne particuli√®re quand on est si bon.
Durant la totalit√© du concert, le gaillard encha√ģne les passages a capella sans broncher et d√©montre, s’il le fallait encore, qu’il est clairement au-dessus de pas mal de rappeurs, anciens ou r√©cents.

Le public continue d’√™tre bouillant comme jaja et sert lui aussi de backeur de temps √† autre, les gens r√©pondent aux invectives de Freddie du tac au tac. Le MC rallie la foule √† grand coup de “F*ck Police” et autre “When I say E-S you say G-N” (du nom de son label) que le public reprenait en chŇďur avec un ardeur. L’am√©ricain n’h√©site pas √† faire une petite pause causette avec le public et vanner son DJ tous les 3-4 morceaux. C’en est devenu un running gag au cours de la soir√©e qui a sacr√©ment bien fonctionn√©, le DJ a pris cher mais toujours avec le sourire! On √©tait vraiment dans une excellente ambiance et compl√®tement intimiste, c’√©tait comme si une bande de potes venaient voir un autre pote sur sc√®ne. Assez surr√©aliste quand on connait la carri√®re qu’il a d√©j√† derri√®re lui.

R√©gl√© comme une horloge suisse, le MC originaire de l’Indiana a assur√© sa prestation √† partir de 21h pile pendant un peu plus d’une heure comme annonc√©. Heureusement, il ne prend pas les mauvais clich√©s des artistes hip-hop ‘ricains en Europe, qui ont tendance √† se pointer en retard et terminer leur performance plus t√īt. Quand ils se pointent…
Chapeau bas pour la v√©ritable le√ßon de hip-hop donn√©e ce soir par Freddie Gibbs dans une Orangerie du Botanique bond√©e et combl√©e par sa performance. On l’avait d√©j√† vu il y a quelques ann√©es en festival (Dour 2013 et Ardentes 2015) mais on a compl√®tement bien fait de revenir en salle, il y est encore plus monstrueux!

√Čcrit par Ga√ęl Rinclin