Country Cooking & Big Horse, la recette d’une soirĂ©e rock’n’roll rĂ©ussie !

Le 8 fĂ©vrier dernier, le public du Zik-Zak Ă  Ittre a eu la chance de voyager dans le temps. Grâce Ă  Country Cooking, ses invitĂ©s et Big Horse, nous avons fait un bon de 70 ans en arrière, vers les fabuleuses 50’s, pour une soirĂ©e complètement endiablĂ©e.

C’est Big Horse qui a prĂ©parĂ© la salle pour ce retour aux sources du rock. Ce « one-man-band » nous a rĂ©galĂ© d’un pur Rock’n’roll tout droit sorti de ses riffs de guitare, de son chant et de ses rythmes auxquels il est impossible de rĂ©sister. C’est d’ailleurs son principal objectif : nous faire danser ! Il chante, il crie, il joue, il se dĂ©foule et ça secoue, fort ! Aussi gĂ©nial qu’impressionnant, ce concert Ă©tait une rĂ©elle performance. Big Horse, un artiste Ă  Ă©couter mais surtout Ă  voir en live ! Quelques compos, des reprises de Classic Rock bien connues, un mec seul sur scène qui envoie full Ă©nergie, ça donne… un public conquis!

C’est une salle bien remplie et bien en forme qui a accueilli les musiciens de Country Cooking. Ce groupe namurois n’a pas failli à sa réputation: ce fût une grande fête ponctuée de Rock’n’roll, de Roots Music, de Blues et de Rockabilly.

Le groupe, emmené par Michel Brasseur au chant et à la guitare, avec Etienne Dombret au clavier, Marc Descamps à la batterie, Kevin Maclot à l’harmonica, Colin Petit à la basse et contrebasse et Alain China à la guitare, est actif depuis le milieu des années 2000. Avec 5 albums et un 6ème à venir, il a acquis une certaine notoriété en dedans et en dehors de nos frontières.  En effet, en plus des centaines de concerts partout en Belgique, Country Cooking a réalisé une tournée américaine à travers 5 états en 2016 et s’est également produit en Allemagne et aux Pays-Bas. En plus de toutes ces dates, le groupe a remporté plusieurs récompenses en Belgique et a été nominé dans la catégorie « Meilleur groupe européen » aux Country Box Music Awards à Paris. Rien que ça…

Pour en revenir à la soirée du 8 février, dès les premières notes du morceau Honey Hush, reprise du grand Big Joe Turner, le ton était donné. On embarquait pour plus de 2h30 de Rock’n’roll ! Vous en connaissez beaucoup des groupes qui vous font danser pendant 2h30, vous ?  En alternant compositions et reprises, telles que Blue Suede Shoes, High school Confidential ou encore, Great Balls Of Fire, le groupe a maintenu son public dans une extase générale. Une énergie, une complicité, des notes d’humour et une passion partagée pour cette « musique du diable », voilà ce qui définit parfaitement un live de Country Cooking. Ça en envoie et nous, on adore !

Pour agrémenter ce retour dans le temps, des invités de marque se sont succédés pour interpréter un de leur tube + un standard du rock, toujours accompagné de Country Cooking:

Dr Boogie, le grand Walter De Paduwa, nous a fait le plaisir de chanter No, No, No, tube de son groupe des 70’s, TUSH. Il a ensuite enchaîné avec One Step at the time, un classique de la Country Music qui fût notamment interprété par Brenda Lee.
Alain Pire a jouĂ© sa chanson Difting South et puis Travelin’ Band, grand tube du groupe Creedence Clearwater Revival.
Marka est entré en scène avec Le Collectionneur et a terminé avec son interprétation de Stray Cat Strut des Stray Cats.

Et enfin, Beverly Jo Scott nous a fait l’honneur d’interprĂ©ter un morceau Ă©crit par l’un de ses amis aux States : Rockabilly Legend. La soirĂ©e a pris une tournure plus douce avec le morceau qui a suivi: Falling In love With You d’Elvis Presley mais en version totalement bluesy, un moment complètement suspendu dans le temps…

Après le passage de ses invitĂ©s, Country Cooking a remis une bonne dose d’Ă©nergie avec quelques morceaux et a clĂ´turĂ© cette superbe soirĂ©e 50’s avec un autre grand classique de Creedence Clearwater Revival : Proud Mary.

Merci au groupe, aux invités et au Zik-Zak pour toutes ces bonnes vibrations !

  • Pour suivre l’actualitĂ© du groupe, rendez-vous sur son website ou sa page Facebook.
  • Pour dĂ©couvrir la programmation du Zik-Zak, ça se passe par ici ou par lĂ  !

Écrit par Fanny Noel