Inc’Rock Festival XS 2020 – Jour 1 : Du soleil et des Ă©toiles

On y est ! Avec une date initialement prĂ©vue au printemps, c’est tout logiquement que l’INC’ROCK FESTIVAL s’est vu balayĂ© par la tornade Covid. Mais il en fallait plus pour dĂ©courager les organisateurs du festival brabançon qui ont fait le pari osĂ© de reporter leur festival Ă  la fin de l’Ă©tĂ©, en ce week-end du 12 et 13 septembre. On vous Ă©pargne le nombre incalculable de chamboulements et d’impondĂ©rables qu’il a fallu anticiper et gĂ©rer. C’est donc dans une version “XS” que le festival se dĂ©roule cette annĂ©e avec un total de 8 concerts et une jauge limitĂ©e Ă  300 spectateurs. 8 concerts mais pas des moindres avec quelques jolis noms au programme. On vous raconte tout ça avec les 4 premiers concerts qui se sont dĂ©roulĂ©s ce samedi sous un magnifique ciel bleu et un soleil gĂ©nĂ©reux.

C’est sous un soleil Ă©clatant que le duo explosif Juicy ouvre les festivitĂ©s de cette Ă©dition inĂ©dite de l’Inc’Rock BW Festival version XS! Petite particularitĂ© cette annĂ©e, le festival impose aux spectateurs de rester assis et de se faire servir Ă  table; certains parleront de restrictions, d’autres de concept. En attendant, notre duo de choc Juicy commence fort et capte très vite le public dans leur univers hip/hop RnB. ArmĂ©es de leurs pads et de leur incroyable Ă©nergie, elles ont rĂ©ussi avec brio Ă  instaurer une ambiance unique devant un public -assis- mais qui semblait tout de mĂŞme ultra rĂ©ceptif pour ce premier concert de la journĂ©e! Mission rĂ©ussie pour nos comparses Bruxelloises, pour qui le concert a Ă©tĂ© une vraie sĂ©ance de sport!

Et le sympathique duo de Delta prend le relais et commence son set avec une petite rĂ©flexion concernant la disposition et la configuration du site qui Ă©voquent l’ambiance un peu select de Knokke-le-Zoute. Le premier titre “A ciel ouvert” donne le ton pour le reste du concert : pop, dansant et rafraichissant, avec des titres portĂ©s par des refrains accrocheurs qui sentent bon des groupes comme Boulevards des Airs, entre guitares, synthĂ©s et beats Ă©lectros bien Ă©quilibrĂ©s. Les premiers rangs Ă©taient dĂ©jĂ  ralliĂ©s Ă  la cause du duo, le reste du public se laisse embarquer. Le groupe se charge aussi de ponctuer ses chansons de petites interventions gentiment grinçantes ou faites d’auto-dĂ©rision. Avec un deuxième album prĂ©vu pour 2021, les deux musiciens en profitent pour tester des nouveaux titres qui ont dĂ©jĂ  leur petit succès Ă  l’applaudimètre. Le premier titre issu de ce futur album, “Comme tu donnes” semble dĂ©terminer la patte sonore Ă  venir, avec un son plus enrobĂ©. Et pour finir en beautĂ©, le groupe annonce une sĂ©ance de dĂ©dicaces Ă  la fin de leur concert, ce qui provoque une petite Ă©meute auprès des premiers rangs.

La nuit est tombĂ©e pour accueillir Konoba sur scène. C’est donc sous les Ă©toiles qu’il occupe Ă  lui tout seul la scène pour une grosse heure, entre mĂ©lodies sensuelles et gros beats dansants. Tout ça bercĂ© par son timbre de voix si spĂ©cifique, fragile et puissant Ă  la fois. La tempĂ©rature a vertigineusement chutĂ© avec la nuit, et la musique de Konoba se prĂŞte parfaitement au rapprochement des corps et Ă  l’intimitĂ© dans le public. C’est avec le titre “Into The Mirror”, composĂ© pendant le confinement, qu’il dĂ©bute son set, guitare Ă  la main. Comme Ă  Villers-La-Ville il y a deux mois, le set nous fait voyager Ă  travers l’ensemble de sa discographie, et lui aussi en profite pour tester de nouveaux titres. On sent l’influence Ă©lectro que lui ont apportĂ© ses collaborations avec R.O, notamment sur des rythmiques qui font inĂ©luctablement taper du pied. Le garçon Ă©volue donc seul sur scène, et ça ne semble pas l’effrayer, il occupe habilement l’espace en apportant de la variĂ©tĂ©, passant de la guitare aux synthĂ©s, sans oublier ses diffĂ©rents paddles Ă©lectroniques. Le tube “On Our Knees” fait toujours son petit effet, tout comme l’imparable “Roll The Dice” qui vient conclure le concert sous la forme d’un feu d’artifice musical et lumineux.

Kid Noize clĂ´ture donc ce premier jour de la version XS de l’Inc’rock Festival, en annonçant que le public peut se lever afin de s’ambiancer comme il se doit, mais Ă  la condition de ne pas se dĂ©placer. D’emblĂ©e sur une vibe clubbing, le Kid met le feu aux platines avec des basses imposantes qui font remuer -sur place- le public encore bien chaud en cette fin de soirĂ©e. Entre beats populaires, ou encore mix originaux, le public en prend plein les oreilles, et aussi plein les yeux face aux jeux de lumières Ă©pileptiques contrastant la nuit noire. La bière et la bonne humeur coulent Ă  flot, bref un excellent moment pour le public prĂ©sent sur le site Incourtois.

Écrit par Jean-Yves Damien