Top départ pour les Francofolies de La Rochelle !

Top dĂ©part pour les Francofolies de La Rochelle !! C’est parti pour 5 jours de festivitĂ©s, de musique, d’Ă©criture et de photos ! Avec une très belle affiche, le festival, originaire de La Rochelle, affiche presque complet toute la semaine. On vous tient Ă©videmment au courant de nos pĂ©ripĂ©ties Ă  La Rochelle Ă  travers nos chroniques ainsi que nos rĂ©seaux sociaux, stay tuned !

JOUR 1 â€“ Un dĂ©part sur les chapeaux de roue

On entame la journĂ©e avec l’excellent Asaf Avidan, que l’on redĂ©couvre totalement en live, sur la scène Jean Louis Foulquier. On le connaissait dans un registre plus Ă©lectronique, mais en live c’est un artiste totalement diffĂ©rent. Asaf Avidan fait une entrĂ©e rock’n’roll plus qu’acclamĂ©e, et Ă  juste titre ! L’artiste enchaĂ®ne les morceaux avec une Ă©nergie incroyable et donne un sacrĂ© coup de pep’s Ă  l’audience qui commence Ă  surchauffer sous un soleil de plomb. On notera une voix exceptionnelle et un rĂ´le de showman très assurĂ©e.

HabituĂ© des Francofolies, c’est avec son plus large sourire que Gaetan Roussel prend place sur la scène Jean Louis Foulquier, une scène mythique, rendant hommage au crĂ©ateur Rochelais des Francofolies. Gaetan Roussel armĂ© de sa guitare prend vite les devants et annonce la couleur de son concert : rempli d’Ă©nergie, de bonne humeur et de titres iconiques. Avec des titres bien connus comme Help Myself, le public en redemande encore et encore. On savait que l’on n’allait pas ĂŞtre déçus !

Après une petite pause rafraĂ®chissante autour des foodtrucks du festival, il est temps pour nous de retrouver Mika, pour un concert qui s’annonce Ă©nergique et haut en couleurs -Ă  l’image de l’artiste-. Et on n’est pas déçus. En effet, Mika s’empare du micro et entame un concert explosif. Extravagance, voix puissante, et positive attitude sont au rendez-vous, tout comme ses titres les plus connus et chantĂ©s par le public. Mika se donne Ă  cĹ“ur joie dans ce concert Ă©dulcorĂ©, pop-rock et bien sĂ»r…dĂ©jantĂ©. C’est une fosse sold-out qui danse, chante Ă  tue-tĂŞte, et après plus de deux ans, ça fait plaisir Ă  voir !

Mika – Antoine MonĂ©gier

Dernier concert de la soirĂ©e et pas des moindre puisqu’il s’agit de Calogero. Très attendu par ses fans sur la scène JLF, Calogero n’a pas déçu ! EntourĂ© de musiciens aussi talentueux que complĂ©mentaires, Calogero nous

Calogero – Antoine Monegier

partage des titres phares de son nouvel album « Centre-Ville Â», rempli de mĂ©lodies vibrantes et de sonoritĂ©s Ă©lectriques. Le groupe met tout en Ĺ“uvre au niveau scĂ©nique pour nous faire voyager fil du concert, et le public en redemande. Avec en premier titre d’ouverture « Je joue de la musique Â», le ton du concert a Ă©tĂ© donnĂ© : Ă©lectrique, festif, pop-rock ! On a passĂ© une excellente fin de soirĂ©e, et le repos a Ă©tĂ© bien mĂ©ritĂ© pour entamer le jour 2 avec aplomb !

Sopico – bydimworks

JOUR 2 – Bonne fĂŞte nationale !

Deuxième journĂ©e des Francofolies, et on commence les festivitĂ©s sur la scène Jean Louis Foulquier. Poupie ouvre le bal, en faisant bouger tout le public dès le premier titre, grâce Ă  sa communication et sa bonne humeur contagieuse. Et malgrĂ© la chaleur qui persiste en cette fin de journĂ©e, le public est motivĂ© comme jamais. C’est le tout premier concert de Poupie aux Francofolies de La Rochelle, et en guise d’ouverture, la jeune chanteuse aux cheveux flamboyants met la barre très très haut. L’ambiance est Ă©lectrique, rock’n’roll, reggae, bref Ă  l’image du dernier titre, c’était le « Feu Â» sur la grande scène des Francos.

Poupie – bydimworks

On continue cette soirée 100% féminine sur la scène JLF avec Hoshi, qui est largement acclamée par le public (dont beaucoup l’attendaient avec impatience) dès son arrivée. Hoshi éblouit tout le public par son aura positive et communicative, et aux travers de ses divers instants de partage avec chacun de ses musiciens, on constate une belle complicité qui règne entre tous les membres du groupe.

Ă€ peine le concert d’Hoshi terminĂ©, que l’on a droit Ă  la prĂ©sence de Gerard Pont -directeur des Francofolies- sur scène, qui a chaleureusement tenu Ă  fĂ©liciter l’Ă©quipe de rugby de La Rochelle de son titre de Champion d’Europe. L’Ă©quipe de rugby ainsi que son prĂ©sident ont entraĂ®nĂ© toute la foule Ă  rĂ©pĂ©ter en chĹ“ur le slogan du Stade Rochelais “Ici, Ici, c’est La Rochelle!”. En bref, une ambiance de folie.

Après ce petit entracte des plus rĂ©jouissants pour les supporters prĂ©sents, c’est au tour de Juliette Armanet de prendre place derrière le micro avec son pantalon pattes d’eph’ et sa veste Ă  paillettes. Avec son dernier album « BrĂ»ler le feu Â», Juliette Ă  la volontĂ© de nous emmener avec elle traverser le feu et le faire danser avec et autour de nous. La magie opère dès les premières notes de Boum Boum Baby, le public est instantanĂ©ment rĂ©ceptif Ă  ce petit cĂ´tĂ© disco-electro-pop et passera toute l’heure en train de danser et sautiller partout.

Juliette Armanet – bidyworks

On court vite jusqu’Ă  la Coursive, afin d’y entendre l’unique Patrick Watson et tout son orchestre. On y dĂ©couvre en première partie Pierre Lapointe qui nous a fait vibrer tout le long du concert avec un somptueux concert piano/voix. Le Grand Théâtre est plein Ă  craquer, et le public frĂ©mit d’impatience tout en applaudissant la fin du concert de Pierre Lapointe, et l’entrĂ©e de Patrick Watson. Celle-ci est marquĂ© par le fameux « Lost with you Â» qui met tout le monde d’accord : on va passer un moment extraordinaire. La marque de fabrique de Patrick Watson est unique en son genre, on peut passer des moments calmes en piano voix Ă  des moments complètements dĂ©jantĂ©s oĂą l’artiste nous emporte dans son tourbillon Ă©motionnel.

On repart maintenant de lĂ  oĂą l’on vient pour assister au traditionnel feu d’artifice du 14 juillet, tirĂ© cette annĂ©e depuis l’ocĂ©an. Le bouquet final passĂ©, il est grand temps d’aller voir notre Angèle nationale qui clĂ´t cette belle deuxième journĂ©e. « La Belgique a du talent Â», Ă©crivait-on dans une prĂ©cĂ©dente chronique, et c’est peu dire ! Angèle a revisitĂ© tout son show pour cette tournĂ©e de « Nonante Cinq », son nouvel album, en prĂ©parant un spectacle grandiose digne des plus grands noms. Avec des visuels taillĂ©s sur mesures, des chorĂ©graphies millimĂ©trĂ©es et ses tenues Ă©tincelantes, on en prend plein la vue. Comme prĂ©vu, jeune belge conquit tout le public morceaux après morceaux, et assure le concert comme il se doit avec des titres connus par cĹ“ur par presque l’entièretĂ© du public. Quelle Ă©volution !

Angèle – Caroline Jollin

Écrit par Solenn Gousset

Solenn Gousset