MURMUZIEK : derrière les murs de la prison

Le monde carc√©ral a toujours v√©hicul√© une impressionnante s√©rie de l√©gendes et d’id√©es re√ßues, les plus souvent n√©gatives. Il en va de m√™me pour les d√©tenus qui purgent des peines d’emprisonnement. Les prisons sont √† la fois des endroits o√Ļ personne n’a vraiment envie de savoir ce qu’il s’y passe tout en √©tant curieux de ce qu’est la r√©alit√© de ce monde √† part, o√Ļ l’on vit √† l’ombre des hauts murs, √† l’abri des regards de la soci√©t√©. La question de la prison, et plus globalement de l’enfermement, soul√®ve toujours une multitude de d√©bats et d’avis plus ou moins tranch√©s au sein de nos soci√©t√©s.

Alors que la prison de Forest vient tout juste de fermer ses portes apr√®s 150 ans d’existence, une poign√©e de d√©tenus qui y √©taient incarc√©r√©s se sont lanc√©s en 2017 dans un projet, aussi singulier qu’original, intitul√© MURMUZIEK. C’est sous l’impulsion du Centre Culture Jacques Franck, situ√© √† quelques pas de la prison, que le projet est n√© avec l’id√©e initiale de proposer aux d√©tenus un espace et un temps d’expression et de cr√©ation artistique pour ces personnes qui sont parfois amen√©es √† passer plusieurs ann√©es de leur vie au sein de l’√©tablissement. Les mois se sont √©coul√©s, les sessions d’√©critures se sont enchain√©es dans une d√©marche collective et collaborative entre les d√©tenus pour d√©boucher, fin de l’ann√©e pass√©e, sur un album complet sorti aussi bien en version digitale que physique (CD).

On y trouve 11 titres enregistr√©s sans instruments, uniquement √† base de voix et d’un bon ordinateur pour mixer l’ensemble bien proprement. N’allez pas pour autant croire que la qualit√© de production du projet laisse √† d√©sirer : entre rap, trap et slam, les titres s’enchainent en nous plongeant dans le quotidien de ce monde √† part. Humour, d√©rision, confession, regard critique et auto-critique parfois plus sombre : la vie quotidienne au sein de la prison nous est pr√©sent√©e sans d√©tour ou faux-semblant. On y d√©couvre aussi le point de vue sur le monde tel que per√ßu de l’int√©rieur par les d√©tenus. Il en r√©sulte quelque titres bien efficaces comme “Votez pour moi” qui part comme “Humain √† l’eau” de Stromae, le dansant “Envoie les cong√©s” ou “Dommage” qui semble r√©sonner comme une inspiration assum√©e du titre de Bigflo et Oli. Certains titres sont aussi accompagn√©s de clips pour apporter un support visuel √† l’ensemble. Et le r√©sultat est l√† aussi √† la hauteur. On vous laisse d√©couvrir tout √ßa plus en d√©tails en cliquant ICI .


√Čcrit par Jean-Yves Damien