Energie tonitruante et mélodies entêtantes, la formule gagnante au Bota !

Tout d’abord, qui sont ces Death Valley Girls ?!? Le groupe s’articule principalement autour de Bonnie Bloomgarden (voix, multi-instruments) et Larry Schemel (guitare). Pour une fois, le nom du groupe donne un s√©rieux indice sur leurs origines. Bingo, elles nous viennent tout droit de Los Angeles, Californie et ce sont les petites prot√©g√©es de Iggy Pop !

C√īt√© musical, elles nous proposent un m√©lange punk-rock-riot grrrl bourr√© d’√©nergie mais pas seulement ! Point de vue discographique, elles ont d√©j√† sorti pas mal d’albums avec Glow in the Dark (2016), Darkness Rains (2018), Under the Spell of Joy (2020) et enfin Islands in the Sky cette ann√©e √† la fin du mois de f√©vrier.

A la base on pensait que le concert se tenait dans la Rotonde mais c’est bel et bien au Witloof Bar que nous avons rendez-vous ce soir. Au final c’est un choix gagnant tant la cave du Bota sied bien au concert de ce soir et son ambiance. Il ne fait pas bien chaud dehors mais croyez-nous qu’√† l’int√©rieur c’est une toute autre histoire. Le groupe s’attache √† mettre l’ambiance d√®s le d√©part, pas de round d’observation. On gigote d√©j√† bien s√Ľr les premiers morceaux.

La contrepartie de cette salle, il faut l’avouer, c’est la visibilit√©. Entre la sc√®ne peu √©lev√©e et les piliers il n’est pas √©vident de voir compl√®tement les membres du groupe sans √™tre tr√®s proche mais √ßa ne nous pose aucun probl√®me. L’ambiance qui est install√©e nous suffit amplement et surtout √ßa correspond tellement bien au style et √† l’√©nergie que le groupe renvoie.
Le public n’√©tant pas hyper r√©ceptif aux petites causeries entre les morceaux, la chanteuse se contentera de quelques phrases d’introduction pour certaines chansons √ß√† et l√†, mais dans l’ensemble √ßa s’encha√ģne √† la vitesse de l’√©clair. Ce n’est donc clairement pas pour d√©plaire au public qui prend son pied durant les morceaux. La chanteuse, quant √† elle, prendra son petit bain de foule sur le dernier morceau avant le rappel.

Au rappel justement elle prend le temps de remercier chacun de la laisser continuer √† jouer de la musique dans de beaux endroits comme ici avec une belle ambiance comme ce soir. Et c’est donc 666 qui cl√īture cette heure de concert foutrement bien agr√©able !

√Čcrit par Ga√ęl Rinclin