ScènesBelges http://www.scenesbelges.be/wp Review de vos concerts Wed, 20 Mar 2019 10:21:09 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.13 Voyage puissant avec Windhand dans l’AB Clubhttp://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/20/voyage-puissant-windhand/ Wed, 20 Mar 2019 09:43:49 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12496 Le groupe tout droit venu de Richmond en Virginie (USA) vient présenter son 4ème album dans un AB Club bondé! On retrouve Dorthia Cottrell au chant, le guitariste Asechiah Bogdan, Garrett Morris à la basse et enfin Jeff Loucks à la batterie.   Le club est blindé de chez blindé ce soir pour Windhand, …

The post Voyage puissant avec Windhand dans l’AB Club appeared first on ScènesBelges.

]]>
Le groupe tout droit venu de Richmond en Virginie (USA) vient présenter son 4ème album dans un AB Club bondé! On retrouve Dorthia Cottrell au chant, le guitariste Asechiah BogdanGarrett Morris à la basse et enfin Jeff Loucks à la batterie.

 

Le club est blindé de chez blindé ce soir pour Windhand, plus moyen d’ajouter une aiguille dans cette meule de metalleux. Ça circule difficilement mais ça boit des pintes facilement pendant que le groupe effectue les derniers réglages du soundcheck. On peut d’ailleur vite se rendre compte durant ces tests que le son sera puissant et que les boules quies sont de rigueur.

Le groupe ne démarre pas pile à l’heure mais on a droit à un bon titre de Led Zeppelin en attendant alors on patiente plus facilement. L’ambiance monte d’un cran lorsque le groupe débarque sur scène et que Asechiah Bogdan allume de l’encens sur son ampli Marshall pour nous plonger directement dans l’ambiance. Les têtes se secouent à l’unisson dans le public sur ces rythmes lourds et hypnotiques envoyés par le duo basse-batterie tandis qu’au dessus de ça le guitariste vient savamment distillé des riffs psyché. Le groupe se donne tout les moyens d’embarquer les spectateurs dans ce voyage avec eux.

Chaque membre de Winhand est dans son univers durant les morceaux et il y a pourtant une énorme cohésion sur scène. Ils se connaissent par coeur et n’ont pas besoin d’interagir directement les uns avec les autres, malheureusement rien de particulier niveau visuel, pas de projection, décors ou show light particulier.  C’est la musique qui prime et on préfère garder les yeux fermés pour laisser notre esprit nous guider à travers ce voyage musical.
Ils terminent le set avec un vieux morceau, le préfèré de la chanteuse, ce qui termine le concert en beauté, avec un sentiment de mission accomplie pour le groupe. 

75 excellentes minutes de concert qui seront passées a toute allure. On a effectué le voyage avec le groupe, complètement embarqué dans leur ambiance. L’expérience du groupe est un gros plus ici, il n’y a pas de temps morts, ils ne nous laissent pas entièrement redescendre entre les morceaux et c’est tant mieux!

Un dernier morceau en rappel parce que le public le réclame ardemment et nous voilà obligé de revenir à la réalité et rentrer à la maison la tête encore dans l’espace grâce à la performance de Windhand.

 

The post Voyage puissant avec Windhand dans l’AB Club appeared first on ScènesBelges.

]]>
Notre sélection pour les Nuits Bota 2019http://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/19/selection-nuits-bota-2019/ Tue, 19 Mar 2019 17:24:42 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12349 26ème édition des Nuits Botanique avec encore une fois une pléiade d’artistes à découvrir mais aussi de belles confirmations. On vous propose un petit choix de la rédaction, ce qu’il ne faut absolument pas rater!   Gaël : Panda Bear (23/04) Retour de Noah Lennox, membre du groupe Animal Collective, dans un …

The post Notre sélection pour les Nuits Bota 2019 appeared first on ScènesBelges.

]]>
26ème édition des Nuits Botanique avec encore une fois une pléiade d’artistes à découvrir mais aussi de belles confirmations. On vous propose un petit choix de la rédaction, ce qu’il ne faut absolument pas rater!

 

Gaël :

Panda Bear (23/04)

Retour de Noah Lennox, membre du groupe Animal Collective, dans un Botanique qu’il connait bien. Il vient nous présenter son dernier album, Buoys, qui est déjà le 6ème de sa carrière solo sous son alias Panda Bear! On sait qu’on va sacrément voyager durant cette soirée tant les influences de Noah sont vastes et diverses. Son électro mélangeant les styles et tendant vers le psychédélique nous ont déjà séduit à maintes reprises par le passé. Du coup on a également hâte de découvrir le show light ou les projections que Panda Bear nous a réservé, c’est à chaque fois de grande volée!

R.O x Konoba (05/05)

Credit : Lou West

Credit : Lou West

Retour en Belgique pour le duo R.O. & Konoba après une énorme tournée mondiale qui les a emmenés dans 10 pays. Ils viennent nous présenter le résultat de ce voyage et de ce qu’ils en ont retirés. Raphaël et Olivier sont passés par la France, l’Allemagne mais aussi l’Italie, la Géorgie ou encore l’Australie. Il nous tarde d’observer les différentes influences qu’ils ont pu pêcher durant ce voyage et entendre la voix de Konoba posée sur les beats puissants de R.O. Cette release party sera certainement très spéciale et il ne faudra pas la rater, ça c’est sûr!

Blood Red Shoes (25/04)

Les anglais sont également des habitués des lieux avec un tout premier passage en 2007 et le dernier, début février de cette année, était tout bonnement tonitruent dans la RotondeBlood Red Shoes c’est un duo composé de Steven Ansell (batterie) et Laura Mary-Carter (guitare). Même si le dernier album à un rendu plus électronique, le côté rock garage fait partie intégrante du groupe, lorsque vous allez les voir vous n’en sortez pas indemne. Leurs prestations sur scène sont toujours au dessus du lot, on sait qu’on ne se déplace pas pour rien!

Jonathan :

GEORGIO (24/04)

Après le succès de son précédent album «Héra» et d’une tournée de 100 dates dont un Olympia plein à craquer, Georgio nous revient avec XX5, un nouvel album qui assoit le bonhomme comme un vrai pilier de sincérité. La crème du rap français. Un nouvel opus qui fait l’objet de collaborations aussi prestigieuses qu’inattendues avec entre autres Woodkid, Vald, Isha ou encore Victor Solf. À ne pas rater!

HO99O9 (27/04)

Credit: Nick Fancher

Credit: Nick Fancher

 

Ho99o9, c’est un style unique qui mélange hip-hop expérimental, punk et conscience politique, qui nous vient tout droit de Los Angeles.

Ils retranscrivent cette fusion des genres et cette conscience douloureuse des problèmes sociaux aux Etats-Unis dans des performances intenses et spectaculaires. Difficile de trouver plus incendiaire comme ambiance… Pas sûr que le Chapiteau tienne encore debout après la tornade!

KOMPROMAT (04/05)

Kompromat est le nouveau projet électro-industriel de Vitalic et Rebeka Warrior aka Sexy Sushi. Un projet encore entouré de mystère puisque seul un single (Niemand) a été dévoilé pour le moment. Mais on peut déjà dire que c’est sombre à souhait, que ça sonne punk indus’, et que le duo semble avoir réussi à créer une identité et un univers bien à eux. On a hâte de découvrir tout ça en live…

Thaïs :

Salut c’est cool (03/05)

Les quatre Parisiens aux mulets chatoyants reviennent en lieu conquis, la bande a déjà frappé fort lors d’un concert au Bota il y a quelques années ! Nul doute que pour cette édition 2019 des Nuits, le groupe fera à nouveau sauter et transpirer la foule sur ses beats techno-hard et ses paroles joyeusement absurdes.

Altin Gün (04/05)

Le groupe hollando-turc basé à Amsterdam allie la musique traditionnelle turque, la pop urbaine et le rock psychédélique, une association exotique et jubilatoire, que je vous conseille vivement d’aller voir, si le groove vous met de bonne humeur ! Leurs tubes endiablent les soirées rooftop les mieux cotées d’Istanbul, c’est du vécu ! Il s’agit là très certainement d’un concert qui apportera aux Nuits une saveur toute particulière !

 

 

Solenn :

Esinam (23/04)

Credit : Yvonne Schmedemann

Credit : Yvonne Schmedemann

 

Esinam fut une excellente découverte musicale lors du Propulse Festival !

La multi-instrumentiste est de retour au Botanique pour nous faire passer un moment magique en compagnie de pads, flûtes et autres instruments rappelant ses racines ghanéennes. Habituellement artiste en solo, la jeune femme viendra présenter un show unique lors des Nuits Bota’ en s’entourant d’autres musiciens, on n’en dit pas plus…

Ce sera le 23 avril : un concert à ne manquer sous aucun prétexte !

Vendredi sur mer (27/04)

Prenez des textes poétiques, un soupçon d’électro/pop, ajoutez-y un petit côté eighties sublimement rétro, et vous obtiendrez l’univers de Vendredi sur Mer ! La suissesse Charline Mignot et son acolyte Lewis Ofman viendront délivrer au Bota’ des morceaux à la production soignée, un brin de renouveau à la pop française. En plus, il se pourrait qu’ils dévoilent des titres exclusifs issu de leur nouvel album qui devrait voir le jour d’ici peu… surprise surprises.
Retrouvez Vendredi sur Mer un samedi. Le 27 avril précisément, notez-le bien.

 

Retrouvez l’agenda complet des Nuits Bota ICI.

The post Notre sélection pour les Nuits Bota 2019 appeared first on ScènesBelges.

]]>
Traversée dans l’univers de RIVEhttp://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/18/traversee-lunivers-de-rive/ Mon, 18 Mar 2019 11:03:19 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12421 Narcose, le premier album du groupe belge RIVE est sorti ce 1er mars. Comme d’habitude nous avons préféré nous laisser la surprise de la découverte des titres en live. A part pour les deux premiers singles, Fauve et Filles, sorti plus tôt cette année que nous avons déjà laissé tourner quelques fois. Partons à la …

The post Traversée dans l’univers de RIVE appeared first on ScènesBelges.

]]>
Narcose, le premier album du groupe belge RIVE est sorti ce 1er mars.
Comme d’habitude nous avons préféré nous laisser la surprise de la découverte des titres en live. A part pour les deux premiers singles, Fauve et Filles, sorti plus tôt cette année que nous avons déjà laissé tourner quelques fois. Partons à la découverte de cette nouvelle aventure pour le groupe!

C’est aux liégeois de Fastlane Candies que revient l’honneur d’ouvrir la soirée dans la Rotonde. On a déjà pu voir le groupe il y a quelques années au BSF et on les retrouve avec plaisir encore plus expérimentés et au taquet.

Le concert de ce soir est pratiquement soldout, on sent l’engouement avant la montée du groupe sur scène. Place maintenant à RIVE, à savoir Juliette et Kevin, notre duo de la soirée!

Pas de décors cette fois-ci, tout se joue sur les jeux de lumières avec en fond de scène, un drap blanc géant permettant de mieux diffuser la lumière. Ceci accompagné d’une quantité impressionnante de fumée, toujours pour diffuser au mieux la lumière et que ce soit le moins agressif pour les yeux. Des couleurs pastel définissent l’ambiance de chaque morceau et le travail qui y est apporté est très appréciable!

Les basses produites par Kévin sont profondes et les rythmiques hypnotiques. Impossible de ne pas rentrer dans l’univers du duo, on est transportés avec eux à chaque morceau. Les sentiments et les énergies transparaissent clairement dans leur musique, ils nous parlent directement au travers d’elle.

David et Rémy du groupe Atome ont rejoint le duo car ils se trouve que l’album a été enregistré avec Rémy. L’alchimie entre tous les membres se fait bien ressentir et ce n’est clairement pas par hasard qu’ils ont bossés ensemble. Après ça le Juliette et Kevin nous proposent un mélange de deux morceaux, dont ils laissent au public la tâche de retrouver les titres. Pour notre part on part sur un mélange entre  La Ritournelle de Sébastien Tellier, version tout aussi touchante que l’originale et remixée sur la fin à la manière de Apparat ou Gesaffelstein.

Après le rappel, Charlotte rejoint RIVE sur scène afin d’interpréter un morceau à trois, encore une belle surprise pour les fans. Juliette et Kevin sont heureux et émus de cette release party et profite bien de la belle acclamation du public à la fin du concert.

 

Nous voilà évidemment conquis après ce super concert, une release party comme on les aime avec la découverte des nouveaux titres ainsi que des surprises! On n’a pas pu s’empêcher de rentrer à la maison avec le vinyle, afin de pouvoir encore plus s’imprégner des morceaux, jusqu’au prochain concert auquel on assistera!

The post Traversée dans l’univers de RIVE appeared first on ScènesBelges.

]]>
À la découverte de Demi-Deuil, le nouvel EP de AMOShttp://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/14/a-decouverte-de-demi-deuil-nouvel-ep-de-amos/ Thu, 14 Mar 2019 12:51:35 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12360 AMOS a sorti son nouvel EP, Demi-Deuil, le 15 février. Le groupe a par ailleurs confirmé hier sa participation à la première édition de l’année du micro festival “Un-Mute”, un projet collaboratif de financement participatif de concert, dont nous vous avions déjà parlé sur Scènes Belges. Petit tour de présentation de ce nouvel …

The post À la découverte de Demi-Deuil, le nouvel EP de AMOS appeared first on ScènesBelges.

]]>
AMOS a sorti son nouvel EP, Demi-Deuil, le 15 février. Le groupe a par ailleurs confirmé hier sa participation à la première édition de l’année du micro festival “Un-Mute”, un projet collaboratif de financement participatif de concert, dont nous vous avions déjà parlé sur Scènes Belges. Petit tour de présentation de ce nouvel ovni du paysage musical belge, que l’on vous invite à découvrir.

AMOS est l’acronyme de « A Murmuration Of Starlings » , qu’on pourrait traduire par « Une myriade d’étourneaux », ces nuées d’oiseaux pré-migratoires aux formes mouvantes qui évoluent dans nos cieux crépusculaires. Une myriade que l’on retrouve dans la nuée de sons libres et vagabonds qui constituent les productions électro du band sur leur EP “Demi-Deuil”, en ligne depuisle 15 février. Un titre qui fait référence au papillon du même nom mais qui évoque aussi l’aspect sombres et torturés de l’art de AMOS.

AMOS est né fin 2014 à Bruxelles. Sa composition a beaucoup évolué avec le temps – incorporant des guitares, une batterie, et même un saxophone, au fil du projet – pour finalement s’arrêter début 2017 sur la formule actuelle: un binôme composé de Adrien (chant, basse) et Jean-François (claviers, drum pad, samples). Le fait d’être un binôme permet notamment au groupe de faciliter le processus créatif et les prises de décisions. À ce duo s’ajoute enfin Gauthier, Video Jockey qui anime tout l’aspect visuel durant les live shows de AMOS. Car le groupe entend proposer une véritable expérience audiovisuelle à son public, agrémentant le son d’images et de projections live.

À l’écoute, Demi-Deuil met en exergue une voix claire, mi aristocratique mi schizophrénique dans sa modulation, qui dénote par effet de style avec les aspérités industrielles et lugubres, chargées d’échos et de notes versatiles, de la prod electro. Cette dernière oscille en permanence entre ombre et lumière et se part d’un voile anarchique, aérien, vagabond. AMOS offre ainsi une expérience onirique, fluide dans sa rigidité, dont la jeunesse est palpable, mais qui interpelle et ouvre un appétit curieux. La noblesse poétique des textes et la vocalité déclamatoire qui les porte offre à l’ensemble une certaine roideur qui se fera conquérante pour certains, mais qui pourra peut-être s’avérer difficile à digérer pour les autres. À l’image des muses du groupe qui, pendant longtemps, n’a repris que de grands poèmes, principalement tirés des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. Une inspiration toujours bien palpable sur « Demi-deuil », dont seul le morceau « Spleen » est encore tiré de l’oeuvre du poète, tous les autres textes étant des compositions originales. À l’exception de « Marabunta », dont les lyrics sont tirés de « Nous n’avons fait que fuir », un long texte déclamé (pendant une heure !) par Bertrand Cantat en 2002 dans le cadre d’un festival à Montpellier. Dans l’ensemble, on perçoit bien les influences “rock français” évoquées par le groupe lui-même, à commencer par Noir Désir, bien sûr, mais aussi Luke et un petit quelque chose de No One Is Innocent. Mais aussi ce soupçon rock, metal alternatif et trip-hop qui semble cher au duo.
Bref, AMOS est un véritable nouvel ovni dans le paysage musical belge et il est difficile d’en parler! On vous invite donc sans plus tarder à découvrir par vous-même leur EP “Demi-Deuil”, disponible sur les plateforme de streaming ou (encore mieux!) sur scène le 3 mai à la Ferme du Biéreau, dans le cadre du festival Un-Mute.
 —————
Ecouter Demi-Deuil de AMOS

The post À la découverte de Demi-Deuil, le nouvel EP de AMOS appeared first on ScènesBelges.

]]>
We love Blu !http://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/13/we-love-blu/ Wed, 13 Mar 2019 18:14:31 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12446 Ce samedi, Blu Samu s’est offert l’AB Club ! Une salle comble, un concert sold out, quoi de plus normal pour « la petite sœur du hip-hop bruxellois » ? Blu Samu l’avait annoncé, elle nous a ramené une pluie d’invités pour jouer avec elle. Retour en détails sur ce menu 8 services ! Il …

The post We love Blu ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
Ce samedi, Blu Samu s’est offert l’AB Club ! Une salle comble, un concert sold out, quoi de plus normal pour « la petite sœur du hip-hop bruxellois » ? Blu Samu l’avait annoncé, elle nous a ramené une pluie d’invités pour jouer avec elle. Retour en détails sur ce menu 8 services !

Martin Gallone

Il y a tout pile un an, je faisais la rencontre de Salomé, alias Blu Samu, lors de sa prestation et de l’interview accordée dans le cadre du festival La Belle Hip Hop édition 2018. Je la décrivais comme la figure montante de la nouvelle vague féminine du hip-hop. Je ne m’étais pas trompée : Blu Samu fait une ascension assez fulgurante, mais pas déméritée. Après son morceau phare I run, elle sort en juin 2018 son tout premier EP Moka. 6 titres qui font d’elle une artiste qui s’est affirmée ! Dans ses créations, ses collaborations et dans ses concerts aussi !

Compositeur attitré du 77, c’est Morgan qui ouvre le bal avec une exclu (dont le nom n’est même pas encore dévoilé !) et chauffe le public encore un peu transi avec son énergie communicative.

C’est avec le morceau Sade Blu, aux accents très soul, que Blu Samu entre en scène. Le public, qui n’attendait qu’elle, l’acclame fiévreusement. Elle réchauffe déjà les coeurs de la foule par son flow posé et de sa voix grave.

La belle est bientôt rejointe par le charmant poète-rappeur Shaka Shams pour entonner Summerfun. Le jeune anversois amène avec lui sa voix dingue et son style old skool empreint de hip house, de Trap et de boom-bap. Le beat est entraînant et leur voix se marient à merveille ! Très certainement un artiste à suivre !

Le magnifique morceau Love Blu vient entrecouper la déferlante d’invités, comme pour attester qu’il s’agit quand même de SON concert. Et le public est ravi, car c’est pour ELLE qu’il est venu ! C’est dans ce genre de morceaux que toute sa candeur se fait sentir, Lauryn Hill, sors de ce corps ! C’est dingue ce talent quand même.

Félé Flingue ©Martin Gallone

Mais la pause est finie, et tel un défilé du 77, c’est Félé Flingue, le « vieux briscard de la scène bruxelloise » qui s’empare ensuite du micro pour son titre BX. Avant de former le 77, il s’est illustré comme membre du groupe « L’Or du Commun ». Ce monde belgo-bruxellois est petit, s’il en fallait encore la preuve ! S’enchaine le featuring Verbal Glock, sur lequel Blu Samu nous offre un rap aux rythmes carrément old skool !

 

 

Bruxelles et Anvers n’auront jamais été si proches ce soir : c’est notamment Luie Louis qui en fait la démonstration ! Le chanteur de 25 ans réveille le hip-hop anversois avec ses Slechte Gewoontes et se hisse au rang de ses concitoyens Coely et TheColorGrey. En featuring avec Blu Samu sur le titre 2003, on découvre un univers musical différent, mais qui se mêle extrêmement bien dans l’ensemble du menu !

C’est avec La vibe, entonné par l’entièreté de la salle, que Peet rentre sur scène, et ouvre par la même occasion, le bal des pogos ! Suivi de près par Blu Samu, ils se lancent ensuite dans l’interprétation du tube Nathy, un cocktail alléchant !

Ensuite, c’est LA surprise de la soirée : Blu Samu nous offre en exclusivité l’écoute de son nouveau titre Water. Un morceau suave comme on les aime, une sensibilité à son maximum ! Ce titre elle le défend bien et nous le propose même pour clôturer son concert.

Et puis, comme dans la famille de Blu Samu il n’y a pas que des frères, c’est Miss Angel, du trio anversois KRANKk, qui fait son apparition sur scène ! En termes de collab’ qui claque, celle-ci va faire parler d’elle ! Le groupe fait sensation sur la scène électro belge avec des rythmes extrêmement créatifs qui rappellent la scène grime londonienne. C’est sûr, Blu Samu a gardé le meilleur pour la fin !

En guise de dessert, elle nous sert carrément un I run tant attendu ! Le titre qui l’a propulsée au cœur de tous les festivals l’été passé. Cœur avec les mains donc. Le titre multilingue GanGang clôture cette setlist de feu, vibrante et surtout très cohérente !

 

The post We love Blu ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
Eddy De Pretto au Palais 12 : Un concert de haut voltige !http://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/13/eddy-de-pretto-palais-12-concert-de-haut-voltige/ Wed, 13 Mar 2019 12:07:57 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12427 Après avoir rempli l’Ancienne Belgique en un rien de temps, le nouveau génie de la chanson française Eddy de Pretto était de retour à Bruxelles samedi dernier pour son tout premier Palais 12 ! Le jeune chanteur a récemment sorti “Culte”, une mise à jour de son précédent album  “Cure”, qu’il est …

The post Eddy De Pretto au Palais 12 : Un concert de haut voltige ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
Après avoir rempli l’Ancienne Belgique en un rien de temps, le nouveau génie de la chanson française Eddy de Pretto était de retour à Bruxelles samedi dernier pour son tout premier Palais 12 ! Le jeune chanteur a récemment sorti “Culte”, une mise à jour de son précédent album  “Cure”, qu’il est venu défendre sur les planches du Palais 12. Entre voltage et voltige, retour sur une soirée riche en émotions.

Eddy de Pretto arrive sur scène à l’heure et nous fait une entrée digne de ce nom ! Il fut accompagné par son talentueux batteur qui le suit sur sa tournée, ainsi que par un mec qui s’occupe devant nos yeux du mixage électronique, sur une machine digne de retour vers le futur ! L’ambiance est déjà électrique alors que les premières notes viennent de résonner, ça donne un avant-goût sur la suite du concert ! On sent qu’Eddy est content d’être là, il partage son enthousiasme et sa fougue avec son public Bruxellois sur absolument chaque morceau. Il fait preuve d’un talent indéniable sur absolument tous les fronts, que ce soit sur le chant, le rap, ou encore le slam ; il n’y a pas eu un seul moment où l’énergie est redescendue sur les 1h20 non-stop de concert!

Sans pudeur ni gêne, Eddy de Pretto nous a entraîné avec lui dans une réalité sombre, où de temps à autre, la drogue et la fête côtoient sans artifices le monde de la nuit. Le show light a parfaitement illustré chaque titre, la diversité des jeux de lumières était telle qu’on a été instantanément immergés dans les différentes atmosphères propres aux titres.
Que ce soit des visuels ou des chansons, les transitions n’ont jamais été abruptes et se sont fait naturellement, ce qui fut un réel plaisir pour nos yeux et nos oreilles ; on aurait pensé à un medley tant c’était bien fait. Entre deux chansons, le show light s’est rapidement transformé en une plateforme suspendue où Eddy s’est assis totalement décontract’ en interprétant Honey, moment de douceur suspendu lui aussi, dans le temps.

On a eu droit ce soir a un spectacle remarquable avec quelques pointes d’originalité comme une reprise personnelle d’un titre de JUL (à la sauce Eddy, ça valait le détour!) ou encore un piano-voix réalisé en live à l’aide d’une appli gsm (pourquoi s’encombrer d’un synthé ?). Eddy n’a pas manqué de remercier chaleureusement son équipe, son public et ses musiciens qui l’ont accompagné sur scène. A notre plus grand étonnement, il n’a pas clôt lui-même son concert mais a laissé son batteur continuer Kid avec un solo d’enfer ! En bref ce fut un concert comme on les aime, dans une ambiance aussi bouillante que la température à l’intérieur du Palais 12 !

Pour clôturer cette chronique, voici le retour des traditionnels top’s 5 des titres phares de l’artiste ! Petit rappel, ces top’s ont pour but de vous faire (re)découvrir des titres exceptionnels pas forcément médiatisés. Here is it !
  1. Beaulieue. Non pas l’arrêt de métro à Bruxelles, mais bel et bien cette ode à la banlieue parisienne, dont Eddy de Pretto dresse le portrait.
  2. Musique douce. Essayez en écoutant ce titre, d’en déchiffrer le sens. Si vous ne trouvez pas, rendez-vous ici !
  3. Quartier des lunes. Une production électronique extrêmement bien réalisée accompagne des paroles crues, franches et clairement cyniques.
  4. Genre. Un morceau moins éléctro/pop que les autres, mais ici, inutile d’en rajouter des couches, les mots parlent d’eux-mêmes.
  5. Fête de trop. J’ai hésité à mettre ce titre dans le top 5 étant donné que pour la plupart des personnes qui liront cette chronique le connaissent déjà. Cela reste néanmoins une pépite musicale, qui s’écoute sans modération.

 

The post Eddy De Pretto au Palais 12 : Un concert de haut voltige ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
ANNONCE : RIVE au Botanique jeudi 14/03http://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/04/rive-botanique-jeudi-1403/ Mon, 04 Mar 2019 11:16:33 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12325 RIVE, le duo belge d’électro-pop chantant en français est formé de Juliette (guitare, piano, chant) et Kévin (batterie, machines).  Ils ont sorti leur premier EP, Vermillon, en 2017 et s’en est suivit un succès assez fulgurant! Ils ont été qualifiés à plusieurs reprises de révélation 2017… Grosse pression mais ils assurent! Leur premier …

The post ANNONCE : RIVE au Botanique jeudi 14/03 appeared first on ScènesBelges.

]]>
RIVE, le duo belge d’électro-pop chantant en français est formé de Juliette (guitare, piano, chant) et Kévin (batterie, machines).  Ils ont sorti leur premier EP, Vermillon, en 2017 et s’en est suivit un succès assez fulgurant! Ils ont été qualifiés à plusieurs reprises de révélation 2017… Grosse pression mais ils assurent!

Leur premier EP leur a permis  de beaucoup tourner en Belgique, ainsi qu’à l’international comme en Suisse ou au Québec. Ce concert est à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, NARCOSE, sur lequel ils planchent depuis une bonne année. Ils peuvent enfin le présenter au public, chose qui leur tient particulièrement à coeur.

L’univers visuel est très important pour le groupe. Que ce soit dans l’élaboration des pochettes, des clips ou lors des prestations live. Auparavant la scène était agrémentée de statues et le show light était particulièrement bien travaillé. On n’en attend pas moins d’eux pour cette nouvelle aventure qui, on en est persuadé, nous transportera à nouveau dans leur monde et fera passer le concert à toute vitesse! Venez avec nous découvrir la suite de l’aventure RIVE et faire la fête dans la Rotonde du Botanique ce jeudi 14/03.

Tickets
Infos
Facebook

On se laisse avec leur dernier single Filles, sorti début février et qui tourne pas mal sur nos ondes radios!

The post ANNONCE : RIVE au Botanique jeudi 14/03 appeared first on ScènesBelges.

]]>
Patrick Bruel et Bruxelles : une fidélité partagéehttp://www.scenesbelges.be/wp/2019/03/01/patrick-bruel-bruxelles-fidelite-partagee/ Fri, 01 Mar 2019 10:04:15 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12416 De retour avec un nouvel album « Ce soir, on sort », Patrick Bruel était de retour ce jeudi soir sur la scène de Forest national. Le disque, ancré et consistant, avait déjà montré un autre Bruel. Encore plus concerné par le monde qui l’entoure, en phase avec la réalité. L’homme pose …

The post Patrick Bruel et Bruxelles : une fidélité partagée appeared first on ScènesBelges.

]]>
De retour avec un nouvel album « Ce soir, on sort », Patrick Bruel était de retour ce jeudi soir sur la scène de Forest national.

Le disque, ancré et consistant, avait déjà montré un autre Bruel. Encore plus concerné par le monde qui l’entoure, en phase avec la réalité. L’homme pose un regard honnête sur ce qu’il est, ce qu’il a manqué mais aussi ce qu’il a construit, avec l’autre, avec les autres.

La tournée, longue, est, à l’exception de quelques dates, déjà sold-out. Le public est, une fois de plus, au rendez-vous. Une fidélité à toutes épreuves. Et question fidélité Bruxelles s’y connait.

Dès les premières notes, le public rayonne d’une énergie lumineuse. On peut ressentir une onde positive se propager. Patrick Bruel apparaît complètement intégré dans un décor à couper le souffle. Les écrans géants se transforme en un dédale de cube, les lumières s’emballent. Il y a quelque chose de différent ce soir, assurément.

Un concert de Patrick Bruel est toujours un évènement en soi, ne fut-ce que par l’échange entre l’artiste et son public. Mais cette fois, cela va bien au-delà de cela. Ce concert est remarquablement mis en scène, les spectateurs entreront successivement dans des mondes visuels qui permettront aux chansons, aux textes de les pénétrer pleinement. Le réalisme est au service de l’émotion.

De l’émotion, des émotions Bruel en a donné beaucoup et en a reçu en retour. Un regard de sa part, les bras se lèvent, les voix explosent. Un sourire, la salle se calme, attentive et respectueuse.
On a vu son regard embrumé, son effort pour dépasser le flot de sentiments qui l’envahissait. On a vu un homme heureux qui s’est donné pleinement. Sans faire semblant.

Les morceaux du dernier album se mêlent aux succès. Comme des tableaux impressionnistes. Le concert est découpé de manière à ce que le rire fasse place à l’émotion, que la danse et les chants du public succèdent aux moments d’engagement, de sérieux. Les montagnes russes des sentiments.

Patrick Bruel n’est plus le même, il a pris conscience du prix de la vie, du partage sincère et fraternel.

Son public a suivi le même chemin, pas un cri hystérique, juste des sourires, parfois tremblants d’émotion.

Il y avait énormément de respect mutuel lors de ce concert. Comme lorsque l’on retrouve un ami et que l’on sent qu’il n’est plus tout à fait le même, pas un autre non plus mais que le fil qui nous unit a changé de couleur.

Patrick Bruel est aujourd’hui un des grands patrons de la scène francophone.

Il terminera son concert en fixant rendez-vous en mai. On le sent déjà impatient de fêter son anniversaire à Bruxelles. Trois soirs d’affilée. Et il y a fort à parier que son public lui fera un merveilleux cadeau.

Tickets : http://www.forest-national.be/fr/calendrier/2018-2019/patrick-bruel

 

The post Patrick Bruel et Bruxelles : une fidélité partagée appeared first on ScènesBelges.

]]>
ANNONCE : Eddy de Pretto prochainement au Palais 12 !http://www.scenesbelges.be/wp/2019/02/28/annonce-eddy-de-pretto-prochainement-palais-12/ Thu, 28 Feb 2019 10:10:33 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12399 Dénué de tout filtre, son franc-parlé aussi cru que poétique s’entremêle à un univers hip-hop déclamé et acclamé. Pour notre plus grand plaisir, Eddy de Pretto est de retour en Belgique le 9 mars à Bruxelles, et plus précisément dans la majestueuse salle du Palais 12 ! Sans pudeur ni gêne, Eddy de …

The post ANNONCE : Eddy de Pretto prochainement au Palais 12 ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
Dénué de tout filtre, son franc-parlé aussi cru que poétique s’entremêle à un univers hip-hop déclamé et acclamé. Pour notre plus grand plaisir, Eddy de Pretto est de retour en Belgique le 9 mars à Bruxelles, et plus précisément dans la majestueuse salle du Palais 12 !

Sans pudeur ni gêne, Eddy de Pretto est capable d’appâter ses auditeurs dans une réalité sombre, où de temps à autre, la drogue et la fête côtoient sans artifice le monde de la nuit.

ll y’a un an à peine, l’artiste sortait, « Cure », un premier album à la fois engagé sans être pour autant moraliste. Les titres font échos à des thèmes familiers dont on tait parfois les craintes ; les sentiments, les normes sociétales, les excès, en sont de parfaits exemples parmi tant d’autres. Sans perdre de temps dans un monde qui évolue à cent à l’heure, Eddy de Pretto nous a dévoilé en novembre dernier une réédition de « Cure », qui devient « Culte », enrichi de quatre morceaux inédits.

Après un concert sold-out à l’Ancienne Belgique le mois dernier, Eddy de Pretto revient ce 9 mars au Palais 12, afin de défendre encore et encore des textes reflétant le nouveau souffle de la chanson française. Si vous n’avez pas encore vos places, dépêchez-vous, on me chuchote à l’oreille que le Palais 12 affichera bientôt complet lui aussi…

Eddy de Pretto | 09.03.19 | Palais 12, Bruxelles  Tickets

La fête de trop n’attend que vous !

The post ANNONCE : Eddy de Pretto prochainement au Palais 12 ! appeared first on ScènesBelges.

]]>
Stuck in the sound: annonce d’un retour gagnanthttp://www.scenesbelges.be/wp/2019/02/27/stuck-in-the-sound-annonce-dun-retour-gagnant/ Wed, 27 Feb 2019 12:55:44 +0000 http://www.scenesbelges.be/wp/?p=12393 Ce premier marquera le retour de Stuck in the sound. C’est avec un nouvel album que le quintet français revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des fans qui suivent le groupe depuis maintenant déjà 12 ans. Avec « BILLY BELIEVE », le groupe livre un disque …

The post Stuck in the sound: annonce d’un retour gagnant appeared first on ScènesBelges.

]]>
Ce premier marquera le retour de Stuck in the sound. C’est avec un nouvel album que le quintet français revient sur le devant de la scène pour le plus grand plaisir des fans qui suivent le groupe depuis maintenant déjà 12 ans.

Avec « BILLY BELIEVE », le groupe livre un disque inclassable. Il mélange l’énergie électrique et la douceur des thèmes.

Le ton est donné dès la pochette qui mêle le moelleux des nuages avec le rouge des éclairs.

Cet album est une invitation au voyage, il ferait une excellente bande son pour un jeu d’heroic fantasy. Très 90’s dans les sonorités de fond et les arrangements, « BILLY BELIEVE » transporte, passant de la pop (« Serious ») au rock (parfois même à tendance garage) en faisant un détour par le funk (Break Up »).

Stuck in the sound avait bien amorcé en retour grâce au clip d’animation « Let’s Go » qui a récolté plus de 50 millions de vues à travers le monde. Une nouvelle fan base est née et elle dépasse bien des frontières.

Résultat, le groupe se retrouve embarqué dans une tournée internationale qui démarre en mars par les Etats-Unis où, outre les concerts prévus à New-York, Dallas ou San Antonio, ils s’installeront dans les studios newyorkais de Youtube pour l’enregistrement d’une live session. Ils poursuivront avec la France et l’Allemagne.

https://www.stuckinthesound.com/

The post Stuck in the sound: annonce d’un retour gagnant appeared first on ScènesBelges.

]]>