Du rock en français? Un défi relevé haut la main par Airco!

Au dĂ©part, un pari: jouer de la musique rock, dans un esprit anglo-saxon, sur des textes en français. C’est le challenge tentĂ© par Damien Polfliet (guitare – “backing vocals”), Vincent de Spiegeleer (guitare – voix), et Pierre-Yves “Piwi” Leman (batterie). Et au vu de ce concert de prĂ©sentation du nouveau CD – “Le roi du silence”, le groupe confirme la lĂ©gitimitĂ© du prix “Ca balance” reçu aux Francos de Spa en 2013.

Au retour d’une tournĂ©e de dix dates au QuĂ©bec, le groupe prend position sur la scène du Coliseum, soudĂ©, complice, visiblement satisfait de l’expĂ©rience canadienne.

Et ça dĂ©mĂ©nage ! “Firebird” noire en main, Damien inonde la salle de sonoritĂ©s agressives et Ă©tudiĂ©es, tandis que Vincent enchaine morceaux sur morceaux, avec un timbre de voix et des accents qui ne sont pas sans rappeler les compositions les plus “rock” d’un Axel Bauer. MalgrĂ© tout, on reste loin de la copie servile. Le set est carrĂ©, serrĂ©, uniquement entrecoupĂ© des nombreux traits d’humour de Piwi, magnifique batteur, apportant Ă©nergie et cohĂ©sion Ă  l’ensemble.

Ils sont contents d’ĂŞtre lĂ  pour nous, et nous sommes heureux de suivre leur set, mĂ©lodique et nerveux, joliment construit autour des morceaux de leur premier album. A Ă©pingler, en live: “La Promesse”, “La Vague”, “Furie”, “Le Roi du Silence” ou encore “Pars avec Moi”…

Et au final ? Du rock en français, c’est possible ? Et bien oui, on peut l’affirmer, pour ceux qui en douteraient encore, ça le fait ! Et c’est si Ă©vident, si cohĂ©rent, qu’on en vient Ă  ne plus mesurer le fait qu’il s’agit bien de paroles dans la langue de Molière. Le produit, lĂ©chĂ©, puissant, mĂ©lodique, passe comme une lettre Ă  B-Post… Et on en redemande !

Écrit par Eric Beaujean