Francofolies de La Rochelle 2021: Here we are ! (Partie 2/2)

Comme promis, voici la suite et fin de nos aventures aux Francofolies de La Rochelle. Les deux derniers jours se sont avérés bien sportifs, entre les différentes scènes éparpillées autour du port de La Rochelle… Retour sur les journées 4 et 5 du festival !

Crédits: Bydimwoks

JOUR 4 – MARDI

C’est devant un public venu en masse que Raphael se produit. Son nouvel album beaucoup plus rock’n’roll qu’à sa récente habitude, c’est avec passion et humour qu’il nous délivre ses mélodies sur la scène JLF. Puis, entre une balade folk et un morceau rock’n’roll, Philippe Katerine fait son apparition! Duo improbable, mais duo qui fonctionne plutôt bien, surtout que c’était leur tout premier titre chanté ensemble sur scène. Une belle et loufoque réussite. Dans les guests, on a eu également droit à un duo avec le chanteur de Feu! Chatterton. Un nouvel album, des collabs surprises, et un beau soleil : Très beau début de soirée qui s’annonce.

En intercale sur la même scène, Clara Ysé charme le public dès les premières notes. Avec sa voix rauque qui maîtrise aussi bien les aigus que les graves dans un style bien à elle, tout le monde est enchanté de cette belle découverte sur la scène JLF.

Et c’est au tour de Feu! Chatterton de prendre place sur la scène JLF. D’emblĂ©e ils mettent le feu Ă  la scène, et entraĂ®nent tout le public qui hurle littĂ©ralement leurs paroles. Dans leurs costumes vintages Ă  la croisĂ©e des 70’, ils dĂ©fendent avec une Ă©nergie folle leur album « Palais d’Argile Â». Le chanteur comme les guitaristes se dĂ©chainent sur le devant de la scène, en jouant avec les camĂ©ras et le public. Quels showmans !

On change totalement d’univers en passant à… Benjamin Biolay ! Le public est ultra rĂ©ceptif aux diffĂ©rents univers du chanteur, entre ballades, chansons Ă  texte, et rock’n’roll. Son audace et son grain de folie illustrent Ă  perfections ses chansons, que l’on ne peut s’empĂŞcher de chanter en cĹ“ur. 

Si l’on vous dit “excentricitĂ©”, “folie”, “louxor”, vous pensez Ă …? Philippe Katerine bien Ă©videmment! C’est via un dĂ©cor aussi loufoque que son personnage que Katerine fait son apparition sur scène, vĂŞtu d’une cape en moumoute et d’une couronne, tel(le) la drama queen qu’il incarne sur ses shows. Entre discours complètement absurdes, changements de tenues, et une extravagance inĂ©galable, on en a pris plein les yeux et plein les oreilles!

On repart de cette soirĂ©e Ă  la fois heureux et nostalgiques car demain… c’est dĂ©jĂ  la dernière journĂ©e de festival. Que ça passe vite!

JOUR 5 – MERCREDI 

La journĂ©e commence avec le concert de Terrier sur la scène Rochelle-OcĂ©an, qui nous met instantanĂ©ment dans l’ambiance avec ses rythmes (hip)pop et ses paroles aiguisĂ©es comme des lames de cuisine. Le flow (en français dans le texte) est assurĂ©, et le public reste jusqu’au bout, le regard plein d’admiration pour ce jeune talent. Très très belle dĂ©couverte en ce qui nous concerne.

On court un peu pour ĂŞtre Ă  l’heure au concert de Suzane sur la scène JLF, car on sait d’emblĂ©e que l’on va passer un excellent moment. Et ce fut le cas! L’ayant dĂ©jĂ  vue quelques fois lors de ses passages en Belgique, ce concert-ci ne nous a absolument pas déçus. Ses productions Ă©lectro-pop sont travaillĂ©es et extrĂŞmement bien rĂ©alisĂ©es, ce qui nous a fait danser dès la première chanson (jusqu’Ă … la dernière). La fougue de la chanteuse a conquis l’ensemble des festivaliers qui en redemandait toujours plus !

Il est temps de retrouver Alain Souchon sur scène, pour qui la fosse est dĂ©jĂ  pleine bien Ă  l’avance – Ă  juste titre! -. On oscille lĂ  aussi entre tubes marquants de la scène française, et nouvel album. Le tout avec un sourire qui ne quittera pas son visage (ni les nĂ´tres). Durant le concert, ses deux fils l’ont rejoint pour partager deux titres, dans une ambiance dĂ©contractĂ©e et très familiale. En fin de spectacle, comme on pouvait s’y attendre (du moins on l’espĂ©rait), Laurent Voulzy a rejoint la scène pour un duo très touchant et très applaudi.

Il commence Ă  faire chaud sur dans la fosse JLF, mais on reste bien hydratĂ©s grâce aux diffĂ©rents points d’eau du site. Sur les Francofolies de La Rochelle, tout est mis en place pour que l’on passe la meilleure expĂ©rience possible: transats face Ă  la mer, eau gratuite, bacs de recyclages, stands de snacks, distribution de bouchons d’oreilles… En effet, le festival s’inscrit de plus en plus dans une dĂ©marche Ă©coresponsable, dont vous retrouverez les informations en cliquant ICI.

La programmation plus qu’Ă©clectique de cette annĂ©e nous fait passer de Suzane Ă  Alain Souchon Ă … Caterine Ringer ! On est agrĂ©ablement surpris par toute l’Ă©nergie et la passion que renvoie l’ancienne chanteuse des Rita Mitsouko, qui, tout naturellement, communique sa bonne humeur au public. Tout y passe, des hits aux titres plus secrets, elle y met la mĂŞme passion. Un vrai plaisir Ă  voir ce concert.

Le dernier jour des Francofolies rime avec le traditionnel feu d’artifice. Cette annĂ©e, il fut tirĂ© d’un peu plus loin, afin que le plus de personnes puissent en profiter sans devoir se dĂ©placer. Cette petite parenthèse nous aura permis de reprendre un peu de forces, avant d’assister au tout dernier concert du festival.

C’est donc Vianney qui aura l’honneur de donner le concert final. Un choix très logique, puisque l’artiste est un habituĂ© des Francofolies, et que gĂ©nĂ©ralement ses prestations sont très remarquĂ©es Ă  travers ses tournĂ©es. Il entame le concert en guitare-voix, avec un charisme formidable qui nous entraĂ®ne dès les premières notes. C’est avec une aura très communicative que Vianney enchaĂ®ne les titres, avec son groupe ou bien ses pĂ©dales d’effets qui assurent la partie instrumentale. Le concert dĂ©file Ă  une vitesse folle, mais on donne tout ce qu’on a pour profiter au maximum de ces instants qui nous ont tant manquĂ©s.
Merci les Francofolies ❤

Crédits: Antoine Monegier

MalgrĂ© des conditions d’organisation plus que complexes, cette saison des Francofolies de La Rochelle s’est avĂ©rĂ©e fructueuse et très qualitative. La logistique du festival Ă©tait globalement bien pensĂ©e, et les diffĂ©rents concerts de cette programmation ont ravi des auditeurs de tout âge selon les journĂ©es. On reviendra avec grand plaisir partager nos aventures rochelaises au public belge, qui lui, va bientĂ´t assister aux Belgofolies. Due Ă  la situation sanitaire, les Francofolies de Spa ont privilĂ©giĂ© la venue d’artistes made in Belgium afin d’assurer un festival malgrĂ© les diffĂ©rentes mesures de chaque pays francophone. Autre changement de dernière minute, les jours de festival des Belgofolies sont rĂ©duits suite aux intempĂ©ries rĂ©centes.

A très vite en festival !

Écrit par Solenn Gousset

Solenn Gousset