La Belgique a du talent : Palmarès de 10 clips 100% made in Belgium (Vol.2)

Avec autant de talentueux artistes dont regorge la Belgique, comment ne pas faire une seconde sélection des meilleurs clips 100% nationaux ? Voici un nouveau TOP 10 qui, cumulé avec le premier, donne un sacré aperçu du paysage artistique belge. Alors, installez-vous confortablement et régalez-vous de ces pépites visuelles et musicales.

Le plus geek

Glauque – Robot

On ne présente plus Glauque, victime d’un succès grandissant à la vitesse du son. On sent que le rap a été finement écrit et travaillé, pour se superposer à l’instru électro. Le clip est une succession des paroles qui défilent dans leur état le plus simple, comme si elles étaient codées en temps réel. Tout comme le titre, la machine finit par s’emballer, pour se dédoubler et repartir de plus belle.

Le plus collaboratif

Henri PFR x R.O & Raphaella – Lockdown music

Artistes confinés ne signifie pas artistes démotivés ! La preuve avec ce titre qui nous redonne une pêche d’enfer rien qu’en voyant les images. Le concept est très simple : Des fans ont envoyé divers sons à Henri PFR et à R.O qui, grâce à un talent qui n’appartient qu’à eux, en ont fait cette pépite électronique. Raphaella a ensuite posé sa douce voix sur le morceaux, et voilà le résultat : explosif et contagieux (dans le bon sens du terme) !

 Le plus étincelant

Oscar And The Wolf – Strange entity

Une très jolie mise en scène à la beauté trouble illustre à la perfection le titre « Strange Entity ». Un clip doré et lumineux, qui nous rappelle l’indie-pop poétique qui a fait le succès d’Oscar And The Wolf. La voix nostalgique du chanteur s’accorde à la perfection avec cet univers brillant et clinquant dont on ne saurait définir les limites.

Le plus séducteur

Sunday Charmers – The day before I met you

Un scénario à la « un jour sans fin » version séduction. A chaque faux pas de son rencard, un jeune homme se réveille et doit recommencer sa soirée, jusqu’à… On ne vous en dit pas plus, mais on valide la petite histoire bien réalisée, et la chute humoristique qui nous fera toujours sourire.

Le plus excentrique

BRNS – Mexico

Le clip sonne comme un ouragan qui nous amène à Mexico, un des titres phares de BRNS. Il a été réalisé par Haroun Souirji, connu surtout pour ses incroyables vidéos d’escalade, qui filme une course-poursuite haletante dans des sous-bois humides. On ne peut pas vous donner d’explications rationnelles à ce clip, mais en a-ton vraiment besoin ?

Le plus hip-hopriental

Lyna – Moroccan Princess

On le reconnaît, on a créé cette catégorie de toutes pièces afin de définir ce clip de Lyna, entre hip/hop et influences orientales. On aime beaucoup cette inspiration venue à la fois des USA pour le « rap game », et du Maroc dans certaines harmonies. Pour couronner le tout, ces très jolis visuels chaleureux nous téléportent illico à Marrakech !

Le plus nature

Yellowstraps & Le Motel – Mirror Lake

C’est dans une ambiance sauvage et crĂ©pusculaire que nous retrouvons la fratrie Murenzi (alias Yellowstraps) au fin fond des bois. On se laisse facilement porter par ces images au goĂ»t d’Ă©vasion, en total accord avec la production planante de cette collaboration avec Le Motel.

Le plus actuel

GRAUX – La faute à personne

Un titre qui devient viral dès la première écoute, grâce à une ligne de guitare entêtante et un sacré flow. Le second degré qui se dégage du clip met en scène des paroles acérés comme des lames de cuisine (lames avec lesquelles GRAUX joue de temps à autre de la guitare !). Pas besoin de grosse prod’, une poignée d’amis, un peu d’humour et beaucoup de talent, suffisent pour nous faire surfer sur des good vibes !

Le plus déstabilisant

Juicy – See me now

Sur ce clip, les compares déjantées de Juicy ont frappé fort en plantant un décor sombre et énigmatique sur une trap qui deviendra rapidement leur marque de fabrique. L’unique personnage se bat corps et âme contre plusieurs versions de lui-même, dans cette pièce éclairée seulement de quelques leds. Enigmatique.

Le plus chavirant

Damso – Macarena

Superposé au texte, le clip renvoie malicieusement à l’expression « Mener [quelqu’un] en bâteau ». La mise en scène simple, en toute sobriété, contraste avec les paroles franches et tranchantes que Damso a posé sur une instru aussi douce que trompeuse.

Pour revoir les clips de notre première sĂ©lĂ©ction, c’est par ici !

Écrit par Solenn Gousset

Solenn Gousset