BILAN 2021 – ACTE 3 : Tout part en “live”

2021 touche √† sa fin, il est temps pour nous de cl√īturer notre bilan de l’ann√©e avec un troisi√®me acte consacr√© aux concerts qui nous ont marqu√©s ces 12 derniers mois. Dans les faits, c’est sur une courte p√©riode de 6 mois √† peine que les concerts ont pu se d√©rouler, au gr√© des variations de r√®gles sanitaires permettant d’√™tre assis, debout, masqu√©, d√©masqu√©, √† moins de 50, 200 ou sans limite, etc. Il ne faut pas non plus oublier les tests PCR et antig√©niques dont les autorit√©s auront chang√© la dur√©e de validit√© du jour au lendemain, mettant ainsi √† mal l’organisation du Pukkelpop qui se pr√©parait √† accueillir plus de 60 000 personnes par jour, avec une affiche internationale de tr√®s haut niveau au regard des difficult√©s √† passer les fronti√®res. C’est au final le Ronqui√®res Festival qui aura √©t√© le plus grand √©v√©nement musical de l’ann√©e en Belgique, tous les autres organisateurs de “grands” festivals ayant d√Ľ se r√©soudre √† jeter l’√©ponge pour la seconde ann√©e cons√©cutive. Rien d’√©tonnant malheureusement, cela ne faisant qu’√©cho aux derni√®res d√©cisions prises lors du CODECO du 22 d√©cembre 2021 o√Ļ il a fallut que la Justice s’en m√™le pour mettre de l’ordre dans un bien joli foutoir qui n’aura rendu service √† personne.

Nous commen√ßons donc notre bilan avec BLANCHE qui a jou√© aux BELGOFOLIES DE SPA (24/07/2021) cet √©t√©, quelques jours √† peine apr√®s les dramatiques inondations qui ont touch√© la Wallonie et la Province de Li√®ge. Elle va interpr√©ter chaque titre sous la forme majoritaire d’un piano-voix. Elle aura donn√© l’impression d’√™tre sur le d√©licat et ravissant fil d‚Äôune √©motion tr√®s palpable. Comme sur les titres “Fences” et “Empire”, qui r√©v√®lent des facettes aussi fragiles que puissantes. Malgr√© tout, c’est une grande s√©r√©nit√© qui se d√©gagera de cette prestation. Ce concert fut une v√©ritable bulle de douceur et de d√©licatesse qui a fait frissonner un public dont le silence religieux √©tait inversement proportionnel √† la force de ses applaudissements entre chaque titre. Enfin, voir et entendre Blanche reprendre ‚ÄúYoung and Beautiful‚ÄĚ de Lana Del Rey avec une belle aisance √©tait comme le signe qu‚Äôelle a sa place aux c√īt√©s d‚Äôautres chanteuses aux brillantes carri√®res internationales. Notre compte-rendu du concert est √† lire ICI.

Encore une femme pour la suite avec POMME aux NUITS SOLIDAIRES (27/08/2021) √† la Citadelle de Namur. Il y a des soirs o√Ļ tout s’aligne parfaitement pour rendre le moment intense, unique et inoubliable. Ce fut le cas ce soir-l√† o√Ļ une sorte d’osmose absolue s’est d√©gag√©e aussi bien de la sc√®ne que du public. Pomme a propos√© un concert o√Ļ sa spontan√©it√© fut tout simplement touchante. Sans grands effets, et sans chichis non plus, elle a embarqu√© le public dans son univers √† part enti√®re, entre lumi√®re et obscurit√©. Rien ne semblait pouvoir perturber cet √©change entre la chanteuse et son public, pas m√™me la pluie ou un probl√®me technique qui fut l’occasion pour elle de se lancer dans une version improvis√©e de son titre “Adieu Mon Homme”. Ce concert √©tait d’une saisissante √©l√©gance sonore et visuelle. Notre compte-rendu du concert est √† lire ICI.

Nous prenons ensuite la direction de Bruxelles avec le concert d’ANTOINE FLIPO aux NUITS BOTANIQUE (13/09/2021). Le pianiste du duo electro-jazz Glass Museum s’est √©chapp√© le temps d’un projet solo aux airs d’exploration sonore sur tout ce qui tourne autour du piano. Il est venu pr√©senter ce travail de longue haleine √† La Rotonde au cours d’un concert qui a pris des airs de laboratoire musical aussi captivant qu’aventureux et audacieux. Jamais il n’a bascul√© dans l’ennui d’une approche trop technique du son, r√©ussissant ainsi √† maintenir une attention, voir m√™me une excitation permanente dans un public tr√®s diversifi√©. Et le public ne s’y est pas tromp√© car il n’y avait plus une place √† vendre, malgr√© le fait que personne n’avait entendu la moindre note de son projet avant le concert. Sa prestation d’ensemble est √† rapprocher de ce que peut proposer le ma√ģtre du genre qu’est Nils Frahm, dans un registre plus sauvage, pas encore tout √† fait maitris√©, o√Ļ l’homme et ses √©motions prennent forme dans chacune de notes et des sons de cette soir√©e. Notre compte-rendu est √† lire ICI.


Nous restons √† Bruxelles o√Ļ nous prenons la direction du CIRQUE ROYAL pour le concert d‚ÄôHalloween de LO√ŹC NOTTET (23/10/2021). Avec “Phantomania” c’est plus qu’un concert qu’il propose, c’est un v√©ritable spectacle √©labor√© pour cette occasion sp√©ciale. D√®s la premi√®re seconde, le public va ainsi √™tre plong√© dans l‚Äôambiance sombre d‚ÄôHalloween : des lumi√®res tamis√©es, des d√©guisements aussi bien sur sc√®ne que dans le public et un d√©cor avec des toiles d’araign√©es, des cr√Ęnes, des citrouilles, de vieux meubles recouverts de poussi√®re… Le show va √™tre entrecoup√© de plusieurs passages th√©√Ętralis√©s introduisant les chansons. Lo√Įc Nottet va aussi en profiter pour revisiter certains de ses titres : “Rosa Maria” avec un instru plus sombre, “Million Eyes” et “Rhythm Inside” dans des versions bien plus muscl√©es. Loic Nottet √©tait bien entendu accompagn√© de ses danseurs pour une s√©rie de cor√©graphies digne du l√©gendaire clip d’ “Everbody” des Backstreet Boys. Loic Nottet √©tait venu au Cirque pour c√©l√©brer Halloween au cours d’une festive Black Celebration. Pari r√©ussi ! Notre reportage photo est disponible ICI.

Le PALAIS 12 a accueilli WOODKID (26/10/2021) pour une soir√©e entre haute technologie visuelle et artisanat musical. Haute technologie visuelle car son concert √©tait calibr√© au millim√®tre avec des projections sur √©crans g√©ants qui donnaient des impressions de grandeurs d√©mentielles et un lightshow en ad√©quation parfaite avec la musique. Cette d√©bauche de technologie √©tait compens√©e par la pr√©sence de 8 musiciens pour accompagner Woodkid. 5 d’entre-eux √©tant des musiciens classiques (cordes et cuivres), donnant une saveur d’ensemble toute particuli√®re √† la prestation de cet artiste qualifi√© de “n√©o-baroque”. Rien d’√©tonnant √† l’avoir vu composer des musiques de films ces derni√®res ann√©es. Son concert a altern√© les moments d’une d√©licatesse extr√™me avec de v√©ritables passages en forme de rouleau-compresseur musical. De quoi scotcher un public aussi attentif qu’enthousiaste, comme sur le titre “Run boy run” qui a conclu la soir√©e dans une ambiance √©pique et flamboyante. Notre compte-rendu est √† lire ICI.

Direction l’ANCIENNE BELGIQUE pour le concert de GRANDBROTHERS (31/10/2021). C’est un v√©ritable voyage musical qu’on propos√© Erol Sarp au piano et Lukas Vogel aux machines. Ils nous ont offert des envol√©es instrumentales √©piques, donnant l’impression d’√™tre transport√© par des centaines de Valkyries au travers des cieux illumin√©s d’Asgard. Et qu’est-ce que ce fut bon de se sentir transport√© de la sorte, oubliant la r√©alit√© durant la grosse heure et demie du concert, pour ne laisser parler que la musique. Le petit plus de ce live fut la particularit√© avec laquelle le duo ex√©cute les morceaux : pour la partie rythmique, ce sont des petits marteaux, pilot√©s par ordinateur et g√©r√©s par Lukas, qui viennent frapper des parties du piano sur lesquelles sont install√©s des micros sp√©cifiques. Coupl√© √† la dext√©rit√© de Erol sur les touches noir et blanches du piano, nous obtenons ce savant m√©lange magique qui nous aura offert un des plus beaux moments musicaux de cette ann√©e. La qualit√© de l’AB se chargeant de rendre l’ensemble tout √† fait d√©licieux. Notre compte-rendu est √† lire ICI.

On retourne au CIRQUE ROYAL avec le concert de CLARA LUCIANI (8/11/2021) qui aura fait danser la foule jusqu’au dernier rang des gradins (et ils sont tr√®s hauts au Cirque Royal). Elle aura assur√© jusqu’au bout un concert tr√®s g√©n√©reux alors que sa voix √©tait en train de l’abandonner. Le public ne s’est jamais fait attendre lorsqu’il fallait reprendre les paroles de ses titres qui se sont r√©v√©l√©s √™tre une succession de hits, et ce bien plus qu’on ne le pensait. Son univers musical et visuel entre disco et pop a rendu son concert tout √† fait singulier, sans jamais √™tre kitsch ou vieillot. Une tr√®s tr√®s bonne surprise rafra√ģchissante qui a d√©montr√© toute la sensibilit√© et le potentiel live que peut d√©velopper Clara Luciani, et ce bien au del√† des quelques bombes qu’elle a d√©j√† balanc√©s sur les radios depuis 3 ans. Enfin, pour l’anecdote, le public aura repris spontan√©ment “Chef un p’tit verre, on a soif” du Grand Jojo, quelques semaines avant son d√©c√®s. Un bel hommage avant l’heure. Notre compte-rendu est √† lire ICI et notre reportage photo se trouve ICI.

Enfin, il aurait √©t√© impossible de passer sous silence le passage de la tornade italienne de MANESKIN cet √©t√© au RONQUIERES FESTIVAL (14/08/2021). On avait plus connu une telle hyst√©rie √† la suite du Concours Eurovision de la Chanson depuis la victoire des m√©talleux finlandais de Lordi il y a 15 ans. L’ampleur du ph√©nom√®ne n’est pas comparable car elle vire ici √† l’hyst√©rie collective internationale. Avouons-le, avant le concert de Maneskin, le buzz autour de ce groupe nous laissait plus que circonspects, l’√©tiquette de gagnant de l’eurovision n’√©tant pas forc√©ment un gage de qualit√© musicale‚Ķ Mais apr√®s le concert le constat √©tait tout autre: une fra√ģcheur m√™l√©e √† une exp√©rience d√©j√† solide de la sc√®ne, une √©nergie d√©bordante et des tenues √† l’esprit punk teint√© de 2021, Maneskin n’a eu besoin que de quelques poign√©es de secondes pour s√©duire et retourner la plaine de Ronqui√®res envahie par des hordes de fans v√©nus parfois de loin. La grande communaut√© italienne de Belgique s’√©tait aussi d√©plac√©e massivement pour faire p√©ter une cocotte minute d√©j√† bouillante. Alors oui, ils sont jeunes et n’ont pas encore une discographie d√©bordante, donc oui ils font des reprises (mais √† leur sauce, sans se contenter de reproduire √† l’identique) mais √ßa n’emp√™che que Maneskin est un groupe que nous reverrons sur sc√®ne avec beaucoup de plaisir d√®s que nous le pourrons! Et nous ne sommes pas les seuls puisque leur concert √† Forest National en f√©vrier prochain a affich√© complet en 3 petites minutes. Notre compte-rendu est √† lire ICI.

Pour la seconde ann√©e cons√©cutive nous regrettons d’avoir vu nos agendas respectifs ne pas cesser de se modifier au gr√© des reports, annulations et reprogrammations de concerts. On a ainsi assist√© √† un bel embouteillage de concerts du mois de septembre au mois de novembre, on ne savait plus o√Ļ donner de la t√™te. Et puis la situation sanitaire s’est √† nouveau d√©grad√©e avec un effet boomerang dont tout le monde se serait bien pass√©. Malgr√© cela, nous consid√©rons que nous avons eu la chance d’assister √† √©norm√©ment de concerts de haute qualit√©. Cependant, tout comme les artistes concern√©s, nous avons du composer avec une frustration grandissante √† chaque annonce de reports, ou d’annulation pure et simple. Sans cela, nous aurions certainement pu garnir cet article de bien d’autres concerts qui nous auraient mis des claques cette ann√©e. Cap sur 2022 maintenant !

√Čcrit par R√©daction